Saints bretons à découvrir
Accueil > Actualités / Keleier > Nos jeunes prêtres sont allés en Russie à la rencontre des orthodoxes

Nos jeunes prêtres sont allés en Russie à la rencontre des orthodoxes

Pele-Russie-jeunes-pretres_groupe_s
Photo de groupe issue du site du Diocèse de Rennes, Dol & St Malo

Début janvier, 12 jeunes prêtres de Bretagne (et un peu au-delà) se sont rendus en Russie. Cela n’était pas pour étendre l’influence de l’Église Catholique en terre Slave, mais plutôt pour aller à la rencontre des Orthodoxes et de leurs traditions spirituelles, « afin de renouveler nos propres traditions, ainsi que pour établir des liens d’amitié » rapporte le Père Camillerapp, du Diocèse de Rennes, Dol & St Malo.

Nous avions pu suivre leur voyage via les réseaux sociaux, avec ces moments de prière mais aussi de convivialité. Les péripéties aussi : nos prêtres n’ont récupéré leurs valises qu’au bout de 4 jours. Interpellés par cette démarche d’envoyer ces jeunes prêtres en terre orthodoxe, nous avons demandé au Père Olivier Le Roch, prêtre dans le secteur de Pontivy (Diocèse de Vannes) et qui témoignait récemment de ce voyage à Cléguérec, de répondre à ces quelques questions :

AR GEDOUR : Quel était l’objet de ce voyage pèlerinage ?

Père Olivier Le Roch : Ce voyage fait partie de la formation des prêtres de moins de trois ans d’ordination. Il avait pour but principal de découvrir l’orthodoxie concrètement en Russie. Mais nous en avons profité pour rencontrer aussi les réalités de l’Eglise catholique sur place. Ce voyage était aussi un pèlerinage, car nous sommes allés prier dans des lieux où la Vierge Marie ou d’autres saints sont honorés par les fidèles au quotidien.

AG : Apparemment, vous étiez des jeunes prêtres de plusieurs diocèses bretons ? Une occasion de vous retrouver ensemble ?

Père OLR : Oui ! Un grand moment pour retrouver ceux que nous avons connu au séminaire et découvrir de nouveaux prêtres en partageant même un dortoir en lits superposés !

AG : Nous venons de vivre la semaine de prière pour l’unité des chrétiens. Le fait que des jeunes prêtres soient envoyés en Russie à la rencontre de l’orthodoxie est intéressant. Quelle est l’impression que vous retenez de ce séjour auprès de ces frères chrétiens ?

Père OLR : Ce que je retiens en premier, ce sont les nombreux points en commun avec les catholiques. Nous sentons l’unité, même si nous ne pouvons pas prier ensemble. Ensuite, je me suis laissé éblouir par la beauté des églises et de la liturgie. Et puis je garde maintenant dans le cœur l’espérance que nous puissions vivre en France un renouveau comme l’Eglise orthodoxe russe le vit actuellement. La foi a été étouffée pendant 70 ans, mais l’Eglise est bien vivante en Russie !

AG : Vivre Noël à Moscou, ce doit être quelque chose de marquant, non ?

Père OLR : On se laisse éblouir tout simplement !

AG : En tant que prêtre catholique, comment avez-vous vécu la divine liturgie des orthodoxes ?

Père OLR : Au début, on est un peu gêné, car cela semble répétitif, et que l’assemblée n’a pas un rôle très concret. Seul un petit chœur chante pendant l’office. Mais le chant finit par nous amener à la prière. Puis on se laisse porter par la liturgie eucharistique.

AG : Là où nous nous retrouvons avec les orthodoxes, c’est évidemment dans le Christ. Par contre, quelle est la principale différence que vous avez ressentie (en-dehors de la langue) ?

Père OLR : Déjà, il n’y a pas de bancs dans les églises. C’est ainsi que se vit la participation active des fidèles… Ensuite, la majeure partie de l’action liturgique se passe derrière l’iconostase, ce grand panneau recouvert d’icônes. Et les fidèles communient au Corps et au Sang du Christ, portés à la bouche par le prêtre à la. Mais je crois que la grande différence, c’est que tout est beau : le chant, les ornements liturgiques, l’église… Les orthodoxes sont moins « cérébraux » que nous. Ils se laissent toucher par la beauté de mystère.

AG : L’accueil de vos homologues orthodoxes semble avoir été convivial, d’après les photos que j’ai pu voir. Comment a été l’accueil des paroissiens ?

Père OLR : Ils se sont mis en quatre pour nous ! Avec une grande simplicité… Nous avons été vraiment touchés.

AG : Vous avez visité un séminaire orthodoxe. Les candidats à la prêtrise sont-ils nombreux ?

Père OLR : Les séminaires sont remplis, alors que leur vie est très exigeante. Mais le cadre est tellement plus beau que chez nous !

AG : Vous qui êtes jeune prêtre, avez-vous pu échanger avec les séminaristes ?

Père OLR : Un séminariste a été notre guide pendant une semaine. Il a vécu dans un milieu pas très croyant, puis s’est laissé entraîner avec joie à la suite du Christ. Il a été très précieux pour nous préparer aux rencontres et faire l’interprète.

AG : Quel est votre meilleur souvenir de ce séjour en Russie ?

Père OLR : Je garde en tête St Pétersbourg et le musée de l’ermitage, bien sûr… J’ai beaucoup apprécié la veillée de Noël présidée par le patriarche Kirill. Mais mon plus beau souvenir, c’est quand nous sommes allés dans la campagne, loin de Moscou, honorer les milliers de martyrs à Butovo, avant d’aller prier au milieu de la neige, sur le lieu de l’assassinat du père Alexandre Men, un prêtre remarquable par sa pensée et son ouverture au monde.

AG : Un commentaire personnel sur cette expérience, à livrer à nos lecteurs ?

Père OLR : Voyagez, allez rencontrer l’Eglise partout où elle est ! Vous verrez comme le Christ la fait vivre de tous ses dons. Vous l’aimerez encore plus et la servirez avec joie !

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

petits chanteurs de saint brieuc

[SAINT-BRIEUC] Concert des Rameaux au profit des chrétiens d’Orient

Dimanche 9 Avril, à 17h00, à la Cathédrale de Saint Brieuc, les petits chanteurs de …

Vivez la Semaine Sainte et Pâques en breton !

Votre paroisse propose de chanter la Semaine Sainte ou Pâques en breton ? Vous travaillez …

Un commentaire

  1. on s’enrichis les uns es autres. ce sont 2 bellles églises. J’ai été 15 ans chez les orthodoxes et 40 ans chez les CATHO. Les catholique , mission. Les orthodoxes: beauté de la liturgie !e prêtre dit » tout est beau ». Oui les fresques dans les églises, dans les réfectoires, la beauté des Icônes, la dorure, etc..
    Vous êtes catholique et vous ne sentez pas le renouveau, les communautés nouvelles ?? On a rien a envié aux Russes . Dans ma communauté, des jeunes Russes viennent se former !
    Dernier point: ça ne maque pas de bellles églises et communautés orthodoxes en FRANCE également !
    Bon carême. Fr. Jacques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *