Saints bretons à découvrir
Accueil > Culture / Sevenadur > Chronique des Saints > Saint-Cornely – Sant-Korneli

Saint-Cornely – Sant-Korneli

Saint Cornely, saint breton de la vallée des saints.

Saint Cornely, saint breton de la vallée des saints.Saint-Cornely (Sant-Korneli en breton) est un saint breton du 3ème siècle. Il est le saint protecteur du bétail mais en sud Bretagne seulement, pour le nord Bretagne c’est un autre saint breton, Saint-Herbot, qui est chargé de veiller sur les bêtes à cornes.

Un saint d’origine romaine

Saint-Cornely n’est pas vraiment breton d’origine. Il s’agit du Romain Cornelius, qui fut élu pape en 251, mais sa désignation ne fit pas l’unanimité au sein de l’église, et l’empereur romain Treboninen Galle le fit persécuter et déporter en 252.

D’après la légende bretonne contée à Carnac, Saint-Cornely réussit à s’échapper de son lieu de détention, et il s’enfuit alors en direction de l’Ouest. Poursuivi par des soldats de l’empereur romain, et acculé devant la mer, il se cacha dans l’oreille d’un de ses boeufs et leva la main face à ses poursuivants, les transformant alors tous en pierre (les fameux menhir de Carnac).

La statue de Saint-Cornely

Saint-Cornely fait partie des saints bretons mis à l’honneur dans la vallée des saints à Carnoët. Sa statue a été réalisée en 2013 par le sculpteur breton Goulven Jaouen, elle mesure près de 3 mètres de haut, pour un poids total de 10 tonnes de granit bleu de Plouigneau.

Saint-Cornely y est représenté coiffé de la tiare pontificale (triple couronne des papes), une tête de boeuf sur le torse, et la main levée face à ses poursuivants en référence à sa « légende dorée ».

Des variantes et lieux de culte

Il existe plusieurs variantes pour le nom de ce saint, Cornély, Cornelli, Cornelly, Carneli, ou bien encore Corneille. On retrouve des lieux de culte principalement dans le sud Bretagne (Port-Louis, Questembert, Muzillac, Peaule, Plouhinec), sans oublier bien évidemment la magnifique église de Saint-Cornely à Carnac en Morbihan.

En Cornouailles britannique, il existe également une paroisse dédiée à Saint-Cornelly. En pays nantais, dans la commune de La Chapelle-des-Marais, c’est sous le nom de Saint-Corneille qu’il est connu et qu’il fut vénéré jusqu’en 1966 au travers d’un pardon gigantesque avec statues et chars tractés par des boeufs en l’honneur du saint.

Pardon de Saint-Corneille à La-Chapelle-des-Marais en pays nantais.

Si vous avez connaissance d’autres lieux où Saint-Cornely est vénéré, n’hésitez pas à nous le signaler en commentaire.

À propos du rédacteur Florent Grouin

Trentenaire, marié, père de famille, et chrétien engagé dans la cité. Florent Grouin est impliqué dans de nombreux projets associatifs ou politiques pour la Bretagne et la promotion de la langue bretonne.

Articles du même auteur

Le pélerin de Saint Colomban en étape à Pluvigner

Nous vous en parlions il y a 3 semaine sur Ar Gedour, un pélerin a …

Pétition pour autoriser les prénoms bretons.

Certains prénoms bretons interdits en 2017 (+ pétition)

L'état-civil de Quimper vient de refuser d'enregistrer la naissance d'une petit "Fañch", vendredi 12 mai 2017, au motif que le prénom est écrit avec un accent utilisé en breton et non pas en français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *