Saints bretons à découvrir
Accueil > Culture / Sevenadur > Nourriture spirituelle > « Un peuple qui oublie son passé n’a pas d’avenir » (Pape François)

« Un peuple qui oublie son passé n’a pas d’avenir » (Pape François)

Dans son discours auprès du Corps Diplomatique du Paraguay ce 10 Juillet 2015, le Pape François a évoqué certains points qui pourraient certainement être appliqués à la Bretagne. Ainsi, il dit que « dès ses premiers pas comme nation indépendante, et jusqu’à des époques très récentes, l’histoire du Paraguay a connu la terrible souffrance de la guerre, de l’affrontement fratricide, du manque de liberté et de violation des droits de l’homme. Que de douleur et de mort ! Mais la persévérance et la capacité du peuple paraguayen à se surpasser pour se refaire face à tant d’adversité et pour continuer à s’efforcer de construire une Nation prospère et en une paix, sont admirables. »

Citons notamment cette phrase « un peuple qui oublie son passé, son histoire, ses racines, n’a pas d’avenir. » Voilà pour les Bretons qui par ignorance ou volontairement, oublient leur passé, leur histoire et leurs racines, y compris ceux qui voudraient gommer les racines chrétiennes de la Bretagne. Car évidemment, sans le Christ, l’échec n’est pas loin. Il conclut ainsi : nous sommes appelés à nous préoccuper de la construction d’un monde meilleur (cf. Evangelii gaudium, n. 183).La certitude de notre foi en un Dieu, qui a voulu se faire homme et, vivant parmi nous, a voulu partager notre sort, nous y pousse. Le Christ nous ouvre le chemin de la miséricorde qui, fondée sur la justice, va plus loin et éclaire la charité, pour que personne ne demeure marginalisé dans cette grande famille qu’est le Paraguay, que vous aimez et que vous voulez servir. […] »

Ceux qui ne veulent y voir qu’une adresse au peuple du Paraguay se fourvoieront, car cela est valable pour nous tous, y compris les Bretons.

L’allocution est à découvrir en totalité ici.

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

reliquaire

Et si les reliques de nos saints bretons passaient de chapelles en chapelles ?

Et si nos reliques de saints bretons passaient de chapelles en chapelles, lors des pardons ou à d'autres moments de l'année ? Une initiative pour redonner un souffle évangélisateur à nos pardons.

messe en langue bretonne

LANGONNET : une messe en breton pour la Fête de la langue bretonne

A l'occasion de la Fête de la langue bretonne organisée à nouveau à Langonnet, une messe en breton sera célébrée par le Père Herménégilde Cadouellan le dimanche 21 mai à 10h30.

Un commentaire

  1. Précisons pour la culture générale de tous que cette phrase du pape François est empruntée à Karl Marx.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *