Saints bretons à découvrir

SAINT YVES DES BRETONS (Rome) A BESOIN DE VOUS

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min
photo_projet_21122.JPGNous avions consacré un article à Saint Yves des Bretons. Voici un article trouvé au fil de nos recherches.
 
Les Bretons ont leur église dans la capitale italienne. Elle porte le nom d’Yves, le saint patron de la région. La semaine dernière, la Fondation du patrimoine a lancé une souscription pour pouvoir financer sa restauration. Une démarche patrimoniale soutenue par le ministère de la Culture, la Région et des mécènes privés.

Pieux jusqu’au bout, les Bretons. Ils ont leur église… même à Rome. Elle s’appelle Saint-Yves. Son existence vient d’être rappelée lors d’une initiative de la Fondation du patrimoine. La structure vient de lancer une souscription d’appel au mécénat populaire, afin de la restaurer. Une demande faite auprès de la diaspora bretonne le 18 mai, la veille du jour de la célébration de Saint-Yves de Tréguier, le « patron » de la Bretagne.

Construite au cours du VIIe siècle, « l’église romaine a été cédée aux Bretons au milieu du XVe  siècle », explique la Fondation du patrimoine, qui indique que « l’institution canonique a été obtenue par Anne de Bretagne ».  Détruite à la fin du XIXe siècle, elle a été immédiatement reconstruite et intégrée dans un nouvel immeuble des Pieux établissements, par les architectes italiens Filippo Chiari et Luca Carimini. Un petit sanctuaire situé en plein cœur de la capitale italienne, à quelques encablures de l’église Saint-Louis-de-France.

« Rayonnement breton »

En 2003, sa façade avait déjà été rénovée « avec l’aide décisive du conseil régional de Bretagne », rappelle la Fondation. Avec l’argent de cette souscription, il s’agit de restaurer cette fois-ci la décoration intérieure : plafond, peintures murales, marbres, mosaïques, menuiseries, ameublement et éclairage.

Un projet mené conjointement par le révérend Bernard Adura, administrateur de la Fondation des Pieux établissements de France à Rome, et le délégué régional de la Fondation du Patrimoine de Bretagne, Jean-Pierre Ghuysen. « Cette église atteste l’ancienneté du rayonnement extérieur de la Bretagne […] et de la chaîne de solidarité et d’hospitalité des Bretons », déclare la Fondation du patrimoine. L’église devrait être restaurée pour le 19 mai 2013, année du 500e anniversaire de l’institution de la confraternité de Saint-Yves-des-Bretons grâce à Anne de Bretagne.

Pour faire un don : cliquez ici

Source : Le Mensuel de Rennes. (via)

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

Les débats sur l’authenticité dans la « fabrique » de la tradition orale bretonne par Éva Guillorel (replay)

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minLe 21 janvier 2021, dans le cadre du …

Causerie en ligne sur la création contemporaine bretonne avec Mathias Ouvrard, le 30/01

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min Samedi 30 janvier 2021, Mathias Ouvrard, créateur …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *