Saints bretons à découvrir

St Jean de Boiseau (44) : une bien étrange chapelle.

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 min

chapelle-de-bethleem-gremlins00.jpgLa chapelle de Bethléem est une chapelle vouée au culte catholique romain, située dans la commune bretonne de Saint-Jean-de-Boiseau en Loire-Atlantique.

Cachée à égale distance de la route et de la forêt, à environ 20 kilomètres de Nantes sur la commune de Saint-Jean-Boiseau et non loin du Pellerin, cette chapelle fait beaucoup parler d’elle depuis quelques temps. Si la Chapelle de Bethléem, datant du XVe siècle, est devenu un lieu incontournable pour tous les touristes de la région c’est qu’elle bénéficie de décorations bien peu orthodoxes.

En effet, les visiteurs découvriront des êtres étranges en lieu et chapelle-de-bethleem-gremlins-2.jpgplace des habituels saints et démons ornant  les contreforts de cette petite église pas comme les autres.

Classée au titre des monuments historiques en 1911, restaurée de 1993 à 1995, la chapelle présente des pinacles où certaines des chimères nouvellement créées sont issues de la culture cinématographique américaine et de l’animation japonaise.

28 chimères à découvrir dont Gizmo, Gremlins, Goldorak, Alien…

chapelle-de-bethleem-gremlins01.jpgLors de la restauration de la chapelle, se pose la question de replacer les pinacles aux angles du bâtiment, disparus. Les seules sources disponibles, un dessin et une note de la société archéologique de Loire-Atlantique, datent du XIXe siècle et ne permettent pas d’en connaître les détails. L’architecte des bâtiments de France, Gwénolé Congard, fait alors appel au sculpteur Jean-Louis Boistel, afin de recréer ces pinacles, incluant les 28 chimères qui en ornent les angles.

Chaque chimère est une création, sur la base de la symbolique connue pour chaque pinacle. Jean-Louis Boistel reprend alors les chapelle-de-bethleem-gremlins08.jpgcodes de la mythologie, du christianisme, mais aussi de l’époque contemporaine pour recréer un programme iconographique complet et cohérent : à Sainte Anne, Eve, Adam, l’Ankoù, à l’aigle de St Jean ou au taureau de St Luc se mêlent Gizmo, l’adorable petit monstre en peluche de Joe Dante et ses acolytes plus maléfiques les Gremlins, mais aussi l’Alien (Xénomorphe symbolisant le Léviathan) de Ridley Scott ou encore le héros d’animation des années 80 « Goldorak », en sorte de chevalier des temps modernes.

chapelle de bethleem,cinema,patrimoine bretonVoici donc une partie des figures imaginaires dont s’est emparé Jean-Louis Boistel, sculpteur et tailleur de pierre désormais bien connu, pour rénover les 28 chimères (et non pas des gargouilles) qui décoraient à l’origine les frontons du monument. Un chantier de deux ans, pour un résultat vraiment original qui s’accorde étonnamment assez bien avec l’imagerie religieuse classique.

Autrefois, les statuaires prenaient parfois le visage de célébrités locales. Aujourd’hui, les célébrités diffèrent mais donnent un résultat intéressant. Cela provoquera à coup sûr des réactions, mais sans nul doute, c’est un détour à ne pas rater si vous passez dans la région.

Plus d’infos (merci à Morgane pour cette découverte)

Première diffusion le 20/01/2013

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

Feiz e Breizh

Plus de 1200 fidèles, dont 480 marcheurs pour le Pèlerinage Feiz e Breizh 2022

La 5e édition du pèlerinage « Feiz e Breizh », les samedi 17 et dimanche 18 septembre 2022, a rassemblé 480 marcheurs, marquant une progression de 59 % par rapport à 2021. La messe de clôture à Sainte-Anne d’Auray a été célébrée dans une basilique comble.

Les messes en breton ou avec cantiques bretons pour le week-end des 16, 17 et 18 septembre 2022

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minVous ne savez pas encore où aller à …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.