Saints bretons à découvrir
Accueil > Actualités / Keleier > [COTES D’ARMOR] Un calvaire menacé à Plorec-sur-Arguenon

[COTES D’ARMOR] Un calvaire menacé à Plorec-sur-Arguenon

Quand on vous dit que le poison laïciste français est mortifère pour la Bretagne : les “libre” penseurs, dans leur infinie tolérance, récidivent encore pour imposer leur fondamentalisme laïcard en Bretagne. Ainsi, les habitants de Plorec-sur-Arguenon (commune située près de Dinan dans les Côtes d’Armor), lors de la cérémonie des vœux du maire, ont eu la surprise de s’entendre révéler un souci auquel la commune devait faire face.

Une action en justice a été intentée, à l’initiative d’un habitant de Plorec, pour demander la démolition du calvaire de la Cour, restauré en 2018 par l’association pour le patrimoine religieux, présidée par Pierre Allory.  Ce calvaire, érigé en 1946 à la suite d’une mission sur un terrain départemental, est aussi une sorte d’ex-voto en remerciement des soldats revenus de la guerre sains et saufs. Les bénévoles de l’association locale ont donc restauré et embelli ce calvaire, mais cela semble être problématique pour cette personne faisant partie de la “libre” pensée.

Cette affaire n’est pas sans rappeler la statue à caractère religieux qui devait être installée sur le parvis de l’église de Brusvily. Celui-ci étant domaine public, la statue avait été installée dans un jardin privé.

A Plorec-sur-Arguenon, si cette personne demande la stricte application de la loi pour faire abattre cette croix, ce n’est encore une fois qu’un artifice pour mieux cacher non seulement sa christianophobie, mais démontrer aussi son mépris pour des soldats engagés jusqu’à la mort pour sauver SA liberté de penser. Qui est-il, ce personnage, pour remettre en question la liberté des conscience de ces soldats qui ont voulu marquer dans le temps ces vies préservées ?

Le tribunal administratif de Rennes devrait statuer dans le courant du premier semestre 2020.

À propos du rédacteur Tudwal Ar Gov

Bretonnant convaincu, Tudwal Ar Gov propose régulièrement des billets culturels (et pas seulement !), certes courts mais sans langue de buis.

Articles du même auteur

Et si la ville de Saint-Brieuc changeait de nom ?

Ce n’est pas une plaisanterie : alors que les idées fusent à l’horizon des municipales, …

La Fraternité St Pierre priée de partir de Saint Pol de Léon

Depuis 2017, la chapelle St Joseph de Saint Pol-de-Léon (Diocèse de Quimper & Léon) accueillait …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *