Saints bretons à découvrir

Le projet missionnaire breton du Diocèse de Vannes : où en est-on ?

Amzer-lenn / Temps de lecture : 5 min

projet missionnaire breton,diocèse de vannes,eskopti gwened,brezhoneg,breizh,catholiqueParce qu’il est assez méconnu malgré la grande distribution qui en avait été faite, nous rediffusons le projet missionnaire breton proposé en 2013 par le Diocèse de Vannes : il est disponible en téléchargement directement ici en français ou en breton

Le projet n’est pas uniquement daté de 2013 mais a vocation a traiter la question sur la durée. C’est pourquoi une réédition de ce document est à l’étude. Toutefois, nous vous invitons à privilégier le téléchargement de ce document. Nous avons aussi publié un résumé de ce document sur ce lien

Nous rappelons à nos lecteurs que le travail effectué et à effectuer nécessite une pédagogie auprès des équipes d’animation, des prêtres,  des enseignants, etc… Il est donc essentiel de s’imprégner de l’esprit de ce projet pour travailler dans le sens voulu et éviter des crispations mutuelles.  Nous vous publions ci-dessous le mot d’introduction de ce document.

Comme le dit la conclusion du document : « Fruit d’une réflexion large, consensuelle et remise sur le chantier à de multiples reprises, ce projet diocésain breton : « Annoncer l’Evangile dans le Diocèse de Vannes en tenant de la culture et de la langue bretonnes », a été rédigé pour tenter de répondre à une attente, l’attente d’une communauté disparate mais attachée à ses racines, d’une communauté qui refuse à se résigner à la disparition de la langue et de la culture qui l’a façonnée.

Ce projet diocésain breton se veut une réponse à cette attente, mais il se veut aussi respectueux des convictions de chacun. Le cheminement culturel n’est pas le même pour tous. Ce document n’est pas une prise de pouvoir et ne se revendique pas comme tel. La méthode choisie par le Comité de Pilotage pour faire vivre ce projet n’est pas de l’imposer mais bien au contraire d’user de persuasion, d’explication pour qu’il soit adopté peu ou prou.

L’Esprit de la Pentecôte s’est adressé à tous les hommes. Il ne leur a pas demandé de renier leur culture ; bien au contraire, c’est dans la langue de chacun qu’il s’est exprimé. Fort de notre ancrage culturel profond, nous aussi, chrétiens du Diocèse de Vannes, pouvons faire le pari d’une inculturation profonde de notre foi, pour être une Eglise qui accueille, une Eglise qui prie, une Eglise qui fait grandir et une Eglise qui rayonne. »

AR GEDOUR a suivi ce projet de très près et ses membres travaillent pour vous aider à le mettre en oeuvre. La création de Kan Iliz est issue de ce projet, l’agenda des messes en breton aussi, mais aussi d’autres outils qui sont en cours de création, grâce à des personnes motivées. Le nombre de messes en langue bretonne sur le diocèse de Vannes a augmenté, mais reste encore de nombreux aspects à mettre en place. Par exemple, cette lettre pastorale de Mgr Centène demande à ce que chaque paroisse mette au moins un chant breton à chaque messe dominicale. Où en est-on à ce jour. Le travail ne manque pas, mais c’est à vous, chers lecteurs d’Ar Gedour, d’aider à ce que tout cela voit le jour. 

N’hésitez pas à poser des questions. Nous tenterons d’y répondre.

  • E brezhoneg
  • En français
Ar raktres-mañ evit ar mision nen deo ket graet eiton e unan. Engortoz omp ma kavo e lec’h pe gwell c’hoazh, ma tougo frouezh diwar e imboud àr gef ledan raktres an Eskopti a weler àr e lañs a-houde mar a vlead eit ma vo eskopti Gwened un Iliz a zegemer, un Iliz a bed, un Iliz a lak de greskiñ hag un Iliz a daol he sklaerder en-dro dezhi.

Kalonekaet ma omp bet get an Aotrou Eskob Centène a-houde hañv ar ble 2011, setu mar hon eus staget el labour  » Da gemenn an Aviel e eskopti Gwened en ur zerhel stad a sevenadur hag a lavar Breizh « , sevenadur ha yezh a za deomp ag ar rummadoù a oe en hor raok, hag a weler e vleuiñ en hon eskopti-ni el dre Vreizh a-bezh ha pelloc’h.

An diell-mañ a garehe bout un diell labour, ennon ur raktres dre vras hag ur stedad oberoù da obér ketanpenn, kinniget de gement hani a zo daet d’ar c’hentañ tolpoù ha da gement den a garehe labourat ganeomp.

El-se, rac’h ar-un-dro, pep unan get e nerzh, e galon hag e ampartiz, é lakimp ar raktres en e sav eit ma vo taolet he sklêrijenn get kevredigezh Iliz hon eskopti.

Ce projet missionnaire breton n’est pas un en-soi. Nous souhaitons qu’il prenne place ou mieux qu’il se greffe sur le large tronc du projet diocésain qui se déroule depuis plusieurs  années pour que le diocèse de Vannes soit une Eglise qui accueille, une Eglise qui prie, une Eglise qui fait grandir et une Eglise qui rayonne.

Encouragés depuis l’été 2011 par Mgr Centène, nous nous sommes mis au travail pour « Pour annoncer l’Evangile dans le diocèse de Vannes en tenant compte de la culture et de la langue bretonnes.» Culture et langue qui nous viennent desgénérations précédentes mais qui s’épanouissent dans notre diocèse comme à travers la Bretagne et plus largement d’ailleurs.

Ce document se veut un document de travail pour proposer un projet d’ensemble et des lignes d’actions prioritaires. Il est le fruit de l’implication de celles et ceux qui ont participé aux réunions de départ, et des responsables de divers services diocésains – qui nous ont aidés à peaufiner le projet.

Maintenant, il faut peu à peu contribuer ensemble, chacun avec son dynamisme, ses charismes et ses compétences, à le réaliser pour le rayonnement communautaire de notre Eglise diocésaine.

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est le fondateur du site et de l'association Ar Gedour et assure la fonction bénévole de directeur de publication. Il anime aussi le site Kan Iliz (promotion du cantique breton). Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

La finale du Kan ar Bobl, c’est ce week-end à Pontivy

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 minLa finale 2024 des grandes rencontres de pays …

15 a viz Ebrel : SANT PADERN, ESKOB

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min Sant Padern a seblant bezañ bet ganet, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *