Saints bretons à découvrir

Daouzek labour Asteriks / Les douze travaux d’Asterix en breton

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min

Pennad e brezhonegArticle en français

Les 12 travaux d'Asterix en breton.Anavezout a rit, a-dra sur, Asteriks hag Obeliks, ar C’halianed brudetañ er bed a-bezh. Mat daoust hag ho peus dija bet klevet anezho o kaozeal e brezhoneg ?

Setu ar pezh a ginnig deoc’h ar chadenn tele Brezhoweb evit ar vakañsoù. Kroget eo ar skignañ ar sizhun-mañ betek fin ar vakañsoù, d’ar Sul 5 a viz Mae. Bez ho peus 3 sizhunvezh evit mont da welet evit netra troioù kaer Asteriks hag Obeliks. Ar C’halianed a rank prouiñ da Gaezar o deus galloudoù par da re an Doueed.

Un digarez a-feson da blantañ brezhoneg ‘ba ‘n ti evit an holl familhoù, brezhonegerien pe pas.

Da welet war lec’hienn Brezhoweb : 12 labour Asteriks

Les 12 travaux d'Asterix en breton.Vous connaissez forcément Asterix et Obélix, les deux gaulois les plus célèbres du monde. Mais les avez-vous déjà entendus s’exprimer en breton ?

C’est ce que vous propose la chaîne de télévision en breton Brezhoweb pour les vacances. La diffusion a commencé ce lundi 15 avril, et se prolongera jusqu’à la fin des vacances, le dimanche 5 mai. Vous avez donc 3 semaines pour aller visionner gratuitement sur Brezhoweb les aventures d’Asterix et Obélix qui doivent prouver à César qu’ils ont des pouvoirs dignes des Dieux.

Une occasion de mettre du breton à la maison pour toutes les familles, même celles qui ne parlent pas breton !

À voir sur le site de Brezhoweb : 12 labour Asteriks

À propos du rédacteur Florent Grouin

Trentenaire, marié, père de famille, et chrétien engagé dans la cité. Florent Grouin est impliqué dans de nombreux projets associatifs ou politiques pour la Bretagne et la promotion de la langue bretonne.

Articles du même auteur

Ar Barzhaz Breizh : Kervarker, skrivagner pe falser ?📕 / 🎶 La Villemarqué, un falsificateur ?

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minAnavezout a rit, sur a-walc’h, ar Barzhaz Breizh. …

L'artiste breton Alan Stivell assis dans un fauteuil.

Alan Stivell – Pennad Kaoz

N’eus ket bet arzour eveltañ a-raok hag emichañs ne vo ket war e lerc’h. Alan Stivell a zo deuet da vezañ unan deus arouezioù meur Breizh abaoe hanter-c’hant vloaz d’an nebeutañ. / Il n’y a pas eu et il n’y aura sans doute pas d’autre artiste comme lui. Alan est devenu l’un des symboles principaux de la Bretagne depuis cinquante ans au moins.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *