Saints bretons à découvrir

[LE BILLET DE PHILIPPE ABJEAN] ET S’IL NE RESTAIT QU’1% DE CHRETIENS ?

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min

De quelle réelle espérance sommes-nous capables de rendre compte à ceux qui nous entourent ? La question de saint Pierre est plus que jamais actuelle. Autour de nous, la foi se bricole à la carte, absorbe ceci mais pas cela, un peu du christianisme que la culture a infusé au long des siècles, un zeste de bouddhisme ou de pseudo-sacralité picorée dans des tribus lointaines… Le relativisme est revendiqué comme la bonne conscience paresseuse qu’on a tous le même Dieu. « On est bien près de tout croire quand on ne croit en rien. On a des devins quand on n’a plus de prophètes, des sortilèges quand on renonce aux cérémonies religieuses et l’on ouvre les antres des sorciers quand on ferme les temples du Seigneur », se désolait déjà Chateaubriand.

Nourris d’une telle bouillie spirituelle combien suivraient Jésus aujourd’hui ? Trouverait-il encore parmi près de huit milliards d’âmes, trois fidèles pour la Transfiguration, douze apôtres pour la Cène, soixante disciples sûrs et quelques centaines de compagnons ? La crainte s’exprime chez plusieurs prêts à rendre les armes. Mais j’entends encore les mots de Jean-Paul II le 22 octobre 1978 place Saint-Pierre : « N’ayez pas peur ! ». Ils nous disent que des âmes fortes ne manqueront jamais à l’appel. Qu’une poignée de rudes apôtres sera toujours capable d’étancher la soif spirituelle. 97 % d’eau salée remplissent les océans, 2 % sont gelés… mais demeure le petit pour cent d’eau douce que charrient les fleuves et dont l’humanité a besoin pour continuer à vivre. 1 % de vrais chrétiens sur la planète font encore 80 millions d’âmes fidèles. La plus grande armée du monde ! Et même s’il n’en restait qu’1 % dans une désertion générale, ils seraient encore 800.000 ! Plus qu’une pincée de levure pour faire lever la pâte humaine. Et s’il n’en restait qu’un ? Un saint… Une étincelle allume une flamme.

Aujourd’hui comme hier, Dieu recrute pour la moisson des ouvriers pour qui l’Evangile n’est pas une construction intellectuelle. Certains étaient presque incultes sur les bords du lac de Tibériade ou plutôt ils savaient à l’avance qu’ils ne finiraient jamais de comprendre. Aux pêcheurs d’hommes de ce siècle, il suffit de pressentir comme Pascal, qu’ « il y a assez d’obscurité pour ceux qui ne veulent pas croire, assez de lumière pour ceux qui veulent croire ». C’est pourquoi leur Evangile doit être d’abord gestes, regards, respirations…

À propos du rédacteur Philippe Abjean

Souhaitant redonner à la Bretagne une nouvelle dimension spirituelle et culturelle, Philippe Abjean a remis à l'honneur le pèlerinage du Tro Breizh (Tour de Bretagne), fondé la Vallée des Saints et l'Oeuvre de St Joseph. Ancien professeur de philosophie, il a publié plusieurs ouvrages, retraçant ses intuitions et ses engagements (que vous pouvez retrouver sur Ar Gedour).

Articles du même auteur

[LE BILLET DE PHILIPPE ABJEAN] Deus vult !

Amzer-lenn / Temps de lecture : 4 min Suis-je né trop tôt ou trop tard …

[LE BILLET DE PHILIPPE ABJEAN] PANDÉMIE : OÙ EST PASSÉE L’AUDACE CHRÉTIENNE ?

Amzer-lenn / Temps de lecture : 4 min Deux statues veillent de part et d’autre …

12 Commentaires

  1. Comme votre article correspond à notre temps ! MERCI et que nous faisions partie du petit groupe que Jésus trouvera sur la Terre.

  2. Et s’il ne restait plus qu’1% de chrétiens… dîtes-vous. Et bien s’il ne restait plus qu’1% de chrétiens, j’appellerais de toute urgence les 99% restant à se convertir à la vraie religion avant qu’il ne soit trop tard ! car beaucoup de prophéties s’accomplissent sous nos yeux (sans d’ailleurs que la plupart des gens concernés n’y comprenne rien) !
    Mais la cécité spirituelle du plus grand nombre avait été annoncée comme un des signes majeurs de la fin des Temps (reconnaissez que cette crise de la foi, comme on dit pudiquement, n’est pas une apostasie comme les autres, mais très certainement la grande apostasie dont à parler N-S Jésus-Christ).

    Certes Mr Abjean, nous avons pour nous les promesses de Notre-Seigneur, mais elles sont aussi accompagnées de nombreux avertissements : ”C’est au moment où vous y penserait le moins que le Fils de l’Homme viendra !”. Ou encore ”Quand le Fils de l’Homme reviendra trouvera-t’il encore la foi sur la terre ?”. Et encore : “Prenez garde que personne ne vous séduise. Car plusieurs viendront sous mon nom, disant : C’est moi qui suis le Christ. Et ils séduiront beaucoup de gens”.

    Mais il est vrai qu’aujourd’hui les «vierges sages » sont devenues, aux yeux de certains d’entre nous, des « sinistrologues professionnels», des hystériques, des attardés cplts ou des allumés comme on dit, c’est à dire des prophètes de malheur !

    • Et s’il ne restait qu’1% de chrétiens… Rappellons-nous encore que l’Église n’est pas une institution comme les autres, mais d’abord une société spirituelle instituée et voulue par Dieu lui-même. A ce titre elle est parfaite et totalement indestructible. Soyez-en persuadé. Elle est aussi un refuge pour les saints de tous les temps, ainsi qu’une arche nous permettant d’affronter les nouveaux déluges du monde présent.
      En lançant toutes ses forces dans la bataille, le démon impressionne et fait douter, en laissant croire qu’il pourrait bien finir par déraciner totalement la foi dans le cœur des croyants (D’où les désaffections actuelles). Mais si cette impression de triomphe apparent du mal n’est qu’une illusion de plus suscitée par le Père du mensonge, elle est aussi, n’en doutons pas, le signe imminent de la victoire sure et définitive de Notre Seigneur Jésus-Christ.

  3. Un Dieu Infini par nature ne peut être qu’Amour Infini. Sinon, il ne serait plus infini et ne serait donc pas Dieu. Par conséquent, tout enseignement ne prônant pas un Amour infini et inconditionnel ne vient pas de Dieu.
    Lisez les textes fondateurs de l’ensemble des religions, et regardez où se trouve l’enseignement d’un amour infini et inconditionnel. Vous aurez alors la réponse de la voie à suivre….

  4. Où voyez vous que quelqu’un prétendait le contraire cher monsieur ? Je parlez prophéties, évidemment.
    Certaiines d’entre elles peuvent tout à fait expliquer la situation actuelle. Pour le reste votre proposition me semble incomplète, l’Amour sans la Loi n’est pas évangélique. Le commandement d’aimer n’exclut pas la Loi, je crois. Révisez votre catéchisme !

    • Je dirais même plus que le commandement d’aimer n’exclut pas les commandements de Dieu tout cours. Il ne va pas contre la Loi de Moise. Au contraire, il transcende l’ensemble de ces mêmes commandements.
      C’est le monde extérieur qui nous trompe en prêchant un ”amour” anti-évangélique qui n’a rien à voir avec Dieu. D’où la fausse ”morale” du monde moderne, et l’effondrement de la morale publique.
      Au nom de leur “amour” nous aurons bientôt droit à ”l’euthanasie pour tous” ! pour mieux nous assassiner je présume. Ma conclusion : dans l’état de décrépitude du monde actuelle, on peut bien faire confiance à un démon pour se cacher derrière l’amour. Il n’y a plus aucune contradiction.
      A bonne entendeur Salut.

  5. Qu’est que cela veut dire être chrétien ? Ne voyez-vous pas combien ils sont nombreux ! 1% ? Comme vous calculez mal ! « Tout ce que vous ferez au plus petit d’entre les miens, c’ à moi que vous le faites » Alors ! Comme ils sont nombreux les chrétiens déclarés ou non déclarés, ceux qui le savent et ceux qui ne le savent pas, ceux d’aujourd’hui, d’hier et de demain !!!!! Ils sont des myriades. Et ceux qui se disent chrétiens le sont-ils vraiment ? Allons ! Dimanche dernier c’était le dimanche de la Miséricorde. Et Dieu qu’en faites-vous ? Un Dieu impitoyable, vengeur ? C’est Lui qui juge, c’est Lui qui sait, heureusement pour nous et pour les autres !

    • Inutile de s’énerver ! chacun peut très bien avoir ses propres critères pour évaluer l’appartenance ou non à une religion. De toute façon ça ne change rien au réel.

      Car dans le fond, c’est vous qui avez raison bien sur. Dieu seul est à même de sonder les reins et les coeurs, et M. Abjean n’affirme pas le contraire visiblement.
      D’ailleurs relisez bien son article, il me semble que son propos n’était pas de l’ordre du jugement de valeurs, mais plutôt de l’ordre de l’hypothèse, voire de l’interrogation ! “S’IL NE RESTAIT QU’1% DE CHRETIENS ?”.

      Le style utilisé dans ce cas, sert surtout à interpeller. Ca ne ressemble guère à une affirmation ça ! Le sujet est interressant et la question semble ouverte,. Chacun peut interprêter comme il veut, et répondre avec courtoisie.

  6. _ J’ai lu : “Le relativisme est revendiqué comme la bonne conscience paresseuse qu’on a tous le même Dieu”. Cela signifie évidemment qu’on n’a pas tous le même Dieu, et encore moins le même amour. Ce qui est conforme à l’Évangile.
    Car par la confusion du langage, le démon entretient aussi la confusion dans les intelligences et les cœurs. Aussi, si les 1% restant qui se déclarent toujours chrétiens ne le sont pas (comme je crois l’avoir lu dans le commentaire précédent), et si les 99% restant le sont, alors nous devrions vivre dans un mondde de Bisounours ! Hélas il n’en est rien : la société contemporaine pratique l’avortement de masse, le mariage pour tous, et s’apprête à légaliser le suicide assisté. Seul une société antéchristique peut promouvoir ces choses, certainement pas un monde de chrétiens imprégnés de charité. Bien sur ça n’empêche pas chaque croyant de persister à faire le bien à titre individuel. Mais ça c’est l’œuvre du Saint-Esprit.

  7. Anne pose une très bonne question : c’est quoi un chrétien ? Voici la réponse de Monsieur Wikipédia :

    “Un chrétien est une personne qui adhère à la religion issue de Jésus de Nazareth, le christianisme, et suit son enseignement rapporté par les Évangiles. Il peut se former en suivant l’enseignement d’une autorité religieuse (une Église) et/ou en étudiant l’Évangile seul ou avec d’autres personnes.”
    “Au centre de la foi chrétienne est la Bonne Nouvelle, selon laquelle l’humanité a espoir de rédemption à travers l’enseignement de Jésus-Christ, sa mort sur la croix et sa résurrection. Les chrétiens croient que Jésus est le Messie annoncé dans la Bible hébraïque. Une majorité de chrétiens croient en la Trinité…”

    Bien sur on peut faire beaucoup mieux. Mais il est possible d’affiner encore je pense. C’est néanmoins là une bonne base de départ pour commencer à savoir qui est et qui n’est pas chrétien !

  8. 1% de 8.000.000.000 (huit milliards), cela fait 80.000.000 (quatre-vingt millions), il me semble. Sans être considérable, celà fait déjà une belle goutte d’eau dans un océan d’ignorance (parfois balayé par la vague monstrueuse de la barbarie: au nom d’idées supposées raisonnables, comme au nom de la Divinité supposée connue, d’ailleurs)

    La Wikipedia, citée plus haut, affirme: “Une majorité de chrétiens croient en la Trinité…” . Une majorité? fichtre! Comment les autres (une minorité donc) peuvent-ils être qualifiés de chrétiens? Déistes, peut-être, mais chrétiens? Je sais bien que s’embarquer dans un discours sur la Trinité, n’a rien d’évident trop souvent, en pratique. Pourtant rien de plus simple, de plus lumineux, de plus intelligible même.

    Peut-être fallait-il toute l’aventure évangélique, préparée par l’aventure biblique, pour arriver à cette perception encore si mal comprise de nos jours, apparemment.

    Ma vez graet un “Dreinded” deus hon “Doue” deomp-ni holl, ar gêr-se a dalv un dra bennak.

    Si notre “Dieu” à tous (croyants ou non) est qualifié de “Trinité” – désolé pour la sémantique assez moyenne, qui n’est commode à utiliser que lorsque l’on a suffisamment compris le contenu de ce vocable, mais il faut bien faire avec le vocabulaire légué par les théologiens qui nous ont précédés -, ce mot de “Trinité” veut bien dire quelque chose d’évident pour qui est assez avançé dans la foi chrétienne. Que ce soit par l’intellect ou parfois l’expérience du coeur. Un enfant de six ans se réjouirait d’une simple explication. Qui a rédigé l’article de la Wikipedia?

  9. ”Wikipédia” n’est pas le sujet.

    Seulement “1%” de chrétiens d’après M. Abjean ! ….et alors.

    Aussi Courage au petit nombre restant !
    Notre-Seigneur a vaincu le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *