Saints bretons à découvrir

Le Kêr : le seul parc à thème en breton va-t-il fermer ?

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 min

Le Kêr, parc ludo-éducatif à Vannes sur l'histoire de Bretagne.Le Kêr est un parc à thème sur l’histoire de Bretagne qui s’est ouvert à Vannes en avril 2016. Un projet un peu fou d’un parc à thème éco-responsable, 100% breton, et en breton (trilingue français / breton / anglais pour être exact).

Le logo du parc reprend la lettre « « , qui est l’abréviation de « Kêr »

Le redressement judiciaire

Le 8 novembre dernier, le tribunal de commerce de Vannes a annoncé l’ouverture d’une procédure de redressement judiciaire pour la société Diorren Project, société qui rassemble les investisseurs locaux de ce projet (voir l’annonce au Bulletin officiel des annonces civiles et commerciales).

La procédure est passée relativement discrètement, sans faire grand bruit ni dans la presse ni dans le milieu culturel breton. Le porteur du projet, Hervé Paquet, reconnaît une dette de 240.000 euros, mais se veut plutôt rassurant sur l’avenir financier du Kêr, notamment grâce au volume des réservations via les comités d’entreprises et un carnet de commande pour 2018. L’hiver sera la période la plus dure à passer concède-t-il.

Une entreprise qui a tout misé sur le local

Le Kêr, une entreprise locale. Photo par Gaëtan Lecire.
Photo par Gaëtan Lecire.

Peu d’entreprises peuvent se vanter d’avoir le même bilan concernant l’emploi local et la langue bretonne. Lors de la construction du lieu, les matériaux comme les artisans locaux ont systématiquement été privilégiés, et les panneaux de chantiers eux même étaient traduits en breton rappelle Hervé Paquet. Le restaurant du parc a lui aussi fait le choix du local, avec des produits 100% frais et 100% locaux, un choix de l’emploi local décliné à toutes les étapes de la vie de ce projet.

Un parc à thème en breton à soutenir

Parc à thème en breton.Dans ce parc à thème, les visiteurs petits et grands sont invités à voyager dans le temps, de la Préhistoire à la fameuse bataille des Vénètes qui opposa les Celtes aux armées de Jules César. Le parcours est systématiquement disponible dans les trois langues (breton, français, anglais), et la langue bretonne y est présentée la première.

Les visites scolaires (ou professionnelles) peuvent se faire en breton, l’entreprise emploie et forme d’ailleurs 3 étudiants en alternance qui parlent breton.

Une superproduction Hollywoodienne en breton

Le film en breton sur la bataille des Vénètes.L’aventure se termine dans une salle de cinéma pour la diffusion d’un film en 4D. Le film fait revivre pendant 9 minutes la bataille des Vénètes, qui a opposé ces Celtes aux Romains -56 avant JC.

Le film existe en deux versions, une pour les enfants, et une pour les adultes avec quelques scène violentes, et ces deux versions sont toutes les deux disponibles en breton !

Cette superproduction digne des studio Hollywoodiens a nécessité des dizaines d’acteurs et figurants, réalisée par la société de production LB Krouiñ, la société qui est à l’origine de la web tv en langue bretonne Brezhoweb.

Quel avenir pour le Kêr ?

Malgré toute cette bonne volonté et ces engagements, le Kêr n’a pourtant pas suffisamment réussi à l’heure actuelle à capter le public bretonnant. Il serait dommage que cette initiative privée ayant placé l’emploi local et la langue bretonne au coeur de sa stratégie mette la clé sous la porte faute de public, espérons donc que les 3 mois à venir seront remplit de visiteurs.

Horaires et tarifs du Kêr

Le Kêr : Rue Gilles Gahinet – Parc du Golfe – 56000 Vannes
Ouvert toute l’année. Plus d’infos sur le-ker.bzh

Le redressement judiciaire est une procédure mise en œuvre lorsqu’une entreprise n’est plus en mesure de payer ses dettes mais pour laquelle la situation est considérée comme améliorable. L’entreprise est alors protégée juridiquement afin de poursuivre son activité pendant une phase d’observation. A l’issue de cette période d’observation, le tribunal peut décider d’un plan de redressement.

À propos du rédacteur Florent Grouin

Trentenaire, marié, père de famille, et chrétien engagé dans la cité. Florent Grouin est impliqué dans de nombreux projets associatifs ou politiques pour la Bretagne et la promotion de la langue bretonne.

Articles du même auteur

Ar Barzhaz Breizh : Kervarker, skrivagner pe falser ?📕 / 🎶 La Villemarqué, un falsificateur ?

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minAnavezout a rit, sur a-walc’h, ar Barzhaz Breizh. …

L'artiste breton Alan Stivell assis dans un fauteuil.

Alan Stivell – Pennad Kaoz

N’eus ket bet arzour eveltañ a-raok hag emichañs ne vo ket war e lerc’h. Alan Stivell a zo deuet da vezañ unan deus arouezioù meur Breizh abaoe hanter-c’hant vloaz d’an nebeutañ. / Il n’y a pas eu et il n’y aura sans doute pas d’autre artiste comme lui. Alan est devenu l’un des symboles principaux de la Bretagne depuis cinquante ans au moins.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *