Saints bretons à découvrir

Maodez Glanndour honoré dimanche

L’abbé Le Floc’h, Maodez Glanndour sera honoré ce dimanche à Louannec. En effet, ce week-end auront lieu les journées du patrimoine partout en France et en Bretagne. A cette occasion, l’Ecole Diwan de Louannec ouvre au public sa cour et ses locaux pour rendre hommage à cette figure de Louannec en proposant un parcours poétique autour de son oeuvre.

L’abbé Loeiz ar Floc’h, Maodez Glanndour de son nom de plume, est né en 1909 à Pontrieux et mort le 25 novembre à Louannec.

Il est surtout connu comme écrivain pour ses poèmes et ses recueils de poésies. Il est aussi l’auteur de traductions de l’Evangile en langue bretonne et le créateur de plusieurs revues en langue bretonne : Studi hag Ober, Kaieroù Kristen, Gwerin, Ar Bedenn evit ar Vro.

Mais l’abbé Le Floc’h a aussi été recteur de Louannec durant 30 ans, de 1956 à 1986 et y a laissé une image forte dans le souvenir de ses paroissiens de l’époque. Lui aussi fidèle à la devise Feiz ha Breizh de l’abbé Perrot qu’il a connu, il a beaucoup oeuvré durant son ministère pour la foi et la Bretagne et faisait partie de l’Emsav chrétien. Tout d’abord dans sa paroisse où il fit restaurer la chapelle Kerallain qui tombait en ruine et où il relança le pardon paroissial commémorant un miracle de Saint Yves qui ressuscita un enfant noyé. Pardon durant lequel il organisait tous les ans une procession priante et chantante tout comme  pour la Saint Yves avec de nombreux cantiques bretons repris par les fidèles se rendant jusqu’au Tantad.

C’est encore lors de ces années qu’il fit restaurer et mettre sous une vitrine la chape de Saint Yves devant laquelle on peut se recueillir dans l’église paroissiale. Il mettait tout son coeur dans son ministère, avec ses cours de catéchisme traditionnels où il formait les jeunes esprits sur de bases solides (La Miche de pain pour les petits, Lumière du monde pour les plus grands) lorsque d’autres se contentaient de cours de bricolage… Ses messes FLB – comme on les appelait (Français Latin Breton) – étaient pleine de dignité, les cantiques bretons étaient chantés à tue-têtes par toutes les générations…

En plus de sa paroisse, en dehors de tous les textes qu’il a pu écrire en langue bretonne pour différentes revues et notamment des textes religieux, il organisait aussi régulièrement des retraites pour les familles bretonnantes dans les années 50-60 à Keresperz en Louannec, où beaucoup de personnes venaient aussi le visiter tout au long de l’année.

L’abbé Le Floc’h repose au cimetière de Guingamp.

L’année dernière, cela a fait 30 ans que l’abbé nous avait quitté. A part un article dans Al Liamm, il a été le grand oublié en 2016. A Louannec, rien n’avait été organisé à notre connaissance. Merci à l’école Diwan de Louannec de rattraper un peu cet oubli malheureux.

Dimanche de 10h à 18h, Ecole Diwan 5, rue Saint-Yves 22700 Louannec Tél. 02.96.91.01.34

Pennad savet gant Anna Floc’h evit Ar Gedour.

À propos du rédacteur Redaction

Les articles publiés sous le nom "rédaction" proviennent de contributeurs occasionnels dont les noms sont publiés en corps de texte s'ils le souhaitent.

Articles du même auteur

Nous avons rencontré l’ennemi, et c’est nous (par Ronan Le Coadic)

En soixante ans – des années 1950 aux années 2010 –, le nombre des locuteurs …

Tro Breiz marcheurs 2016

TRO BREIZ 2020 : CE N’EST QUE PARTIE REMISE ! (par Philippe Abjean)

Rennes aujourd’hui samedi 1er août ! C’était l’objectif et nous aurions dû être accueilli dans …

5 Commentaires

  1. A voir absolument sur le site de l’Ina : un reportage télévisé de 1965 sur les premières messes intégralement célébrées en breton (selon le rite de saint Pie V) à Louannec avec une excellente interview de Maodez Glanndour.

    http://www.ina.fr/video/RYC9712018675

  2. @ Uisant Er Rouz : Anavezout a ran ar film-mañ. Met gouzout a rit piv int ar belein all ha pelec’h eo filmet an oferenn ? Trugarez

  3. Allas, ne ouian ket piw é ar veleion-se !Don ket mé er ar vro-se. Ret e vehe goulenn get unan bennak ag er hornad.
    A galon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *