Saints bretons à découvrir

Trois lycées catholiques hors-contrats de Bretagne recalés au bac (MàJ du 10/07/20)

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min

Alors que le niveau de réussite au bac vient de battre un record historique, les élèves de 3 trois lycées hors contrat bretons, tous catholiques, se voient refuser l’obtention de leur examen au dernier moment par le rectorat. Leur dossier serait “incomplet” !

Ce ne sont pas simplement quelques dossiers qui seraient incomplets, mais 41 : quatorze filles au cours Sainte-Anne de Kernabat à Plouisy (Côtes-d’Armor), dix-sept à l’Institution dominicaine Saint-Thomas d’Aquin de Pont-Callec, à Berné (Morbihan), et dix garçons à l’école Sainte-Marie tenue par la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X, à Saint-Père-Marc-en-Poulet (Ille-et-Vilaine).

Excepté pour la réponse laconique arguant le dossier incomplet, le rectorat reste injoignable. L’engagement de Jean-Michel Blanquer de traiter tous les élèves sur un pied d’égalité dès lors qu’ils disposeraient d’un livret scolaire aurait-il été bafoué par ses services ? interroge le site Educ’France.

Cliquez ici pour écouter l’interview par Créer son école et Educ’France du père d’une élève, première de sa classe, dont l’entrée dans le supérieur est désormais compromise. Selon Ouest-France, un parent d’élève a pu récupérer la décision du jury de Saint-Brieuc concernant la classe de sa fille. « Sur les quatorze, toutes auraient dû avoir leur bac L, douze avec mention. » Des parents ont mandaté un avocat pour qu’un référé soit ordonné.

______________________

ADD du 10/07/2020 : Le dossier est clos ce jour. Il s’agissait d’un couac administratif du rectorat, qui trouve son explication dans une communication brouillonne liée au contexte inédit de crise sanitaire. « Les établissements concernés n’ont pas reçu d’informations suffisantes ou n’ont pas appréhendé de façon suffisante les informations relatives à la constitution de ces dossiers, la division des examens et concours n’ayant pas attiré leur attention en temps utile sur les éléments manquants », a reconnu le rectorat le 10 juillet. « Les jurys ont délibéré de nouveau sur les dossiers des élèves de ces trois établissements afin qu’aucun d’entre eux ne puisse être lésé dans un contexte si particulier. Les résultats de tous les candidats ont été publiés à l’issue de ces délibérations », conclut le communiqué. En bref, tout le monde a finalement son bac. Comme quoi parfois ça vaut le coup de montrer les griffes.

À propos du rédacteur Tudwal Ar Gov

Bretonnant convaincu, Tudwal Ar Gov propose régulièrement des billets culturels (et pas seulement !), certes courts mais sans langue de buis.

Articles du même auteur

Un jour historique pour nos langues dites régionales

Amzer-lenn / Temps de lecture : 4 minLes médias mainstream n’en parlent pas ce soir. …

Pourquoi parler de langue régionale ou minoritaire peut être problématique

Amzer-lenn / Temps de lecture : 5 minEn 2016, j’écrivais que dans un pays qui …

Un commentaire

  1. Ce “couac” est paru sur un autre blog (Média Presse Info il me semble entre autre) et les commentaires sont allés “bon train”.
    Effets du hasard ? Enfin… Tout est bien qui finit bien. Mais quand même le “couac” est énorme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *