Saints bretons à découvrir

Ar Gedour Mag c’est terminé !

Amzer-lenn / Temps de lecture : 4 min

L'ancien site d'Ar Gedour.Depuis quelques temps vous étiez nombreux à demander une évolution du site Ar Gedour Mag. Afin que le site corresponde toujours plus au besoin de ses lecteurs, Ar Gedour a sollicité les retours de ses lecteurs réguliers pour fêter ses 5 ans avec un nouveau site web

C’est ainsi près d’une centaine de nos lecteurs qui nous ont fait des retours très précis sur leur utilisation du site et leurs souhaits d’évolutions.

Qu’ils en soient tous vivement remerciés !

Un nouveau site en .bzh

Vous l’aurez remarqué, nous avons changé de nom de domaine. Kenavo « ar-gedour-mag.com », et bonjour « argedour.bzh ». Derrière ce changement de nom de domaine, se cache une modification beaucoup plus impactante, à savoir un changement radical de solution technique et d’hébergeur pour le site web. Nous avons donc dû migrer tous les articles et commentaires (près de 3000 articles et plus d’un millier de commentaires), et il se peut que certains articles ou commentaires soient passés à la trappe lors de cette migration, nous nous en excusons par avance.

Un site + ergonomique et « responsive »

Le design a été intégralement revu, mais au delà d’un simple rafraichissement graphique, le site web d’Ar Gedour est désormais « Responsive », c’est à dire qu’il s’adapte instantanément à la taille de votre écran. Que vous soyez sur ordinateur, sur tablette, ou sur smartphone, le site d’Ar Gedour s’adaptera automatiquement pour être le plus lisible selon votre écran.

Retrouvez vos articles préférés + facilement

La recherche instantanée

Recherche d'un article sur le site Ar Gedour par mot-clé.Tout en haut à droite du site, vous avez un champs de saisie à gauche d’une icône de loupe. Ce champs indique « Recherche » par défaut, saisissez une partie du titre de l’article que vous recherchez, ou simplement un mot pour lequel vous souhaitez trouver les articles.

La recherche instantanée affichera au fur et à mesure de la saisie les liens vers les articles les plus pertinents. Si vous préférez vous pouvez aussi afficher tous les articles correspondant à cette recherche en cliquant sur l’icône loupe ou bien sur « voir tous les résultats ».

Les mots-clés

Les Mots-clés sur Ar Gedour.A la fin des articles, après les boutons de partage sur les réseaux sociaux, vous remarquerez parfois des petites étiquettes grises avec des mots-clés. Il s’agit de mots-clés que l’auteur a choisi d’indiquer pour son article. En cliquant sur un de ces mots-clés, vous obtiendrez la liste de tous les articles qui disposent du même mot-clé.

Dans notre exemple (cf image), il s’agit du mot-clé « Nantes », en cliquant dessus vous obtiendrez ainsi tous les articles qui parlent de Nantes.

Naviguez + simplement dans les articles

Le sommaire des articles

Sommaire des articles sur Ar GedourAr Gedour vous propose parfois des articles de fond, mais ce n’était pas toujours facile de tout lire d’un coup ou de retrouver un passage précis.

Désormais, pour les articles un peu long, un sommaire sera disponible dans la colonne latérale de droite, il vous permettra en un clic de vous rendre sur un paragraphe précis de l’article, et de vous y retrouver plus facilement.

Les suggestions d’articles

Lorsque vous avez terminé de lire un article, le blog Ar Gedour vous suggérera dorénavant des articles qui peuvent également vous intéresser, qu’il s’agisse d’articles sur le même thème, ou d’articles rédigés par le même auteur.

La langue bretonne mise en avant

Les articles en breton accessibles d’un clic

articles-en-breton-argedourLes articles en breton sont désormais affublés de l’étiquette « brezhoneg », dont le raccourcis est mis en avant sur le menu principal du nouveau site. En un clic sur ce menu, vous pourrez donc afficher tous les articles rédigés en breton (articles bilingues ou uniquement en breton).

Les articles bilingues plus lisibles

articles-bilingues-francais-breton-argedourBeaucoup d’articles sur Ar Gedour sont rédigés en breton et en français, mais l’ancienne mise en page faisait que beaucoup de lecteurs quittaient l’article avant d’avoir vu qu’il était bilingue soit car ils cherchaient un article en breton et pensaient que l’article était en français, ou au contraire parce qu’ils ne parlaient pas breton et n’avaient pas vu que l’article était aussi en français.

Bref, nous avons opté pour une présentation avec deux onglets, qui vous permettra d’un coup d’oeil de voir quelles langues sont disponibles pour l’article en question. Par défaut l’article s’affiche sur l’onglet de la version en breton, et l’autre onglet permet d’afficher la version de l’article en français.

Contribuez à Ar Gedour

Proposez vos articles

Vous trouverez tout en haut du site un lien pour proposer vos articles à Ar Gedour. Remplissez le formulaire et soumettez votre article, il sera alors relu par l’équipe de rédaction, qui jugera s’il correspond à la ligne éditoriale d’Ar Gedour, et vous informera de sa publication ou d’éventuelles modifications à apporter.

Vos commentaires mis en avant

Afin de mettre en avant plus facilement vos commentaires, Ar Gedour utilise les « gravatars ». Si ce mot vous paraît incongru, pas de panique. Il s’agit d’un avatar (une image symbolique ou une photo vous représentant), que vous choisissez d’associer à votre adresse mail en allant sur le site http://fr.gravatar.com. Si vous faites cette démarche, votre avatar apparaîtra sur tous les commentaires que vous laissez, aussi bien sur Ar Gedour, que sur d’autres sites qui utilisent également cette technologie.

À propos du rédacteur Florent Grouin

Trentenaire, marié, père de famille, et chrétien engagé dans la cité. Florent Grouin est impliqué dans de nombreux projets associatifs ou politiques pour la Bretagne et la promotion de la langue bretonne.

Articles du même auteur

boite à musique

Ur voest sonerezh « O Rouanez karet an Arvor » evit pediñ gant ar vugale

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 minAr Gedour a ginnig deoc’h ar voest sonerezh …

Le lancement officiel de Galoweb, c’était lundi dernier à Rennes

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 minLe 24 mai dernier avait lieu à Rennes …

8 Commentaires

  1. Bonjour, votre courriel m’a causé une petite inquiétude; je croyais que  » c’était fini »… que nenni cela continue

    Merci

    Cordialement

    C GUEGUEN

  2. 1 – Apprentissage du breton.
    Pourquoi ne proposez-vous pas une méthode simple d’apprentissage du breton, une sorte d’Assimil plus vivant et plus réactif ?
    Moins « assommant » aussi ? L’ancien Assimil d’italien était entièrement composé d’histoires d’une telle drôlerie, qu’on ne pouvait, même en les réécoutant, s’empêcher d’éclater de rire : très efficace, car au lieu du « my tailor is rich », ou « is not rich », tout était subtil et drôle. J’ai appris l’italien à travers cette méthode. Soyez sûrs que nous y mettrons si la méthode n’est pas ennuyeuse.

    2 – HISTOIRE. Je vous ai promis de vous adresser des chapitres de l’histoire de la Bretagne. C’est en cours. Sans exclusive, bien sûr : je proposerai ces textes A TOUS LES BRETONS sans exception, sans appartenance religieuse, politique ou autres. Il ne doit y avoir AUCUNE ségrégation dans la phase très douloureuse que nous vivons. Les querelles absurde nous détruisent.

    Dr LOUIS MELENNEC.

  3. Moi aussi j’ai eu peur !

  4. Memes tra! J’ai eu peur mais la suite m’a montré que la suite viendra et en mieux!

  5. Eun em-es bet me eùé ! Mes, a dra sur ev hoah gwelloh en treù genoh! Dahlet mad ha Doué e vo genomp!

  6. Belle nouvelle maquette, avec un peu d’habitude, on devrait s’y retrouver. Seul regret : les commentaires des articles anciens n’ont pas été conservés. C’est fort dommage, car les commentaires des lecteurs aident à avoir du recul et à se faire une idée personnelle.
    A galon,
    Uisant

    • Eflamm Caouissin

      Merci. Dans la mesure du possible, les commentaires ont été gardés, mais il a fallu les réimporter (et techniquement ce n’était pas gagné). Seuls les commentaires des articles des dernières semaines n’ont effectivement pas été réimportés, car cela nous compliquait la tâche. Il nous faudra donc le faire à la main, quand nous aurons un peu de temps.

    • En théorie le nombre de commentaires qui n’ont pas été migrés est inférieur à une dizaine sur plus d’un millier qui ont été correctement migrés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.