Saints bretons à découvrir
Accueil > Actualités / Keleier > Comment traduire “Breizh eo ma bro” ?

Comment traduire “Breizh eo ma bro” ?

breizh eo ma broIl y a peu, Ar Gedour publiait une critique de l’album collectif “Breizh eo ma bro”, article que vous pouvez retrouver ici. Sur les réseaux sociaux, une question récurrente : comment traduire l’expression “Breizh eo ma bro” ?

Comme l’indique le sous-titre “La Bretagne est mon pays ?” ou devrait-on plutôt traduire par “C’est la Bretagne, mon pays ?” ou encore  “Mon pays, c’est la Bretagne ?”

Je pense que cela pourrait aller bien plus loin qu’une géographie sous-jacente ou une appartenance.  “Breizh” est en caractères bien plus grand que le reste de la phrase, donnant un indice. Je pousserai plutôt pour “Breizh est mon pays”, en tenant compte que le “Breizh” en question est à la fois une localisation, un peuple, une culture, cette Bretagne qui nous prend aux tripes et qui nous dépasse.

“Breizh” qui au-delà d’un espace aux racines bien prégnantes devient presque dans cette phrase une personne que l’on aime et que l’on chérit. Un grand-père ou une grand-mère sur les genoux desquels on se pose pour écouter la vie d’antan, une mère qui nous susurre à l’oreille l’amour sans pareil ou le père qui nous ouvre à une vie nouvelle, un enfant que l’on embrasse tendrement. Breizh, c’est la douceur d’un prénom, la ferveur d’une âme, la palpitation d’un coeur sur lequel on se penche pour se laisser bercer.

Voilà peut-être en quelques mots comment traduire, tout simplement, la phrase “Breizh eo ma bro”…

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

Grand Pardon de Sainte Anne-la-Palud ce week-end

Dans le Diocèse de Quimper et Léon, il existe de très nombreux pardons. Il en …

grande parade festival interceltique

Revivez la Grande Parade des Nations Celtes 2017

La Grande parade des nations celtes est un des événements majeurs du Festival Interceltique de …

2 Commentaires

  1. O Breizh, mem Bro ! eût été, à mon sens , plus chargé de signification …

  2. Prenons la question à l’endroit : “Breizh eo ma bro” répond à la question “petra eo da vro ?” ou “pehini eo da vro”, encore qu’on pourrait y voir un questionnement intérieur “pehini eo ma bro ?”…
    Notez que l’on a la même structure que “Bro ar Sent eo ma bro”.

    Chapeau bas aux publicistes qui ont réussi à faire deux mots de breton à Kersauzon, même s’il aurait du dire “ma bro din(-me)” au lieu de ire “ma bro” avec l’accent sur “ma”.
    Mais ne faisons pas trop la fine bouche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *