Saints bretons à découvrir
Accueil > Documentation générale > Le culte dans les chapelles (extrait du directoire du Diocèse de Quimper & Léon)

Le culte dans les chapelles (extrait du directoire du Diocèse de Quimper & Léon)

Auteur : Havang

Puisque l’affectation des chapelles est cultuelle et que celles-ci sont l’objet de soins de la part des autorités civiles et de la population, leur usage est un enjeu pastoral à bien considérer. Quel culte peut être assuré dans ces chapelles ? Il est bon de rappeler à ce sujet que l’exercice du culte ne se réduit pas à la seule liturgie, mais s’étend aussi à la catéchèse, la prière personnelle, les visites guidées spirituelles, les confessions, les entretiens spirituels…

A/ Messes et pardons

12. La célébration du pardon ou des pardons annuels est une coutume généralement observée. Elle a une telle importance qu’elle s’inscrit habituellement dans la pastorale d’ensemble de la paroisse ou du doyenné.

13. L’organisation de la fête est l’occasion de réunir les partenaires de l’action pastorale, technique et culturelle, de la chapelle qui sont parties prenantes au soin du bâtiment et de son emploi. Au sein de ce groupe, la communauté paroissiale conserve la responsabilité de la célébration liturgique et de sa préparation.

14. Le déroulement de la fête profane a pour cadre, bien évidemment, le placître et non la chapelle elle-même.

B/ Baptêmes

15. Des baptêmes accompagnent parfois la messe du pardon dans quelques chapelles. Le rassemblement de toute la communauté paroissiale en cette circonstance justifie la célé bration de ce sacrement d’entrée dans l’Église.

16. En dehors de ces rassemblements de la communauté paroissiale, la célébration de baptêmes dans les chapelles ne saurait se justifier.

C/ Mariages

17. Les demandes de célébration de mariages dans les chapelles s’étaient multipliées pour des raisons telles que la dévotion pour ces sanctuaires ou la part prise dans la restauration de ces édifices.

18. Ces motifs ne doivent pas cependant conduire à abandonner la règle commune dans notre diocèse : celle du choix exclusif de l’église paroissiale pour les mariages. Et si, en certains lieux, des usages contraires se sont introduits, il faudra progressivement revenir à l‘application de cette règle.

19. Pourquoi cette règle ? Fondamentalement parce que le mariage n’est pas une affaire privée, mais un sacrement de l’Église. Il est normal qu’il soit célébré dans l’église paroissiale, qui est le lieu habituel du rassemblement de la communauté chrétienne. De plus, pour des raisons pratiques, on ne saurait aujourd’hui demander au clergé d’assurer la célébration des sacrements dans des lieux multiples.

20. Il appartient aux curés, avec les équipes pastorales et les conseils pour les affaires économiques, de prendre les moyens qui conviennent pour que cette règle commune soit appliquée dans les meilleures conditions possibles.

D/ Autres emplois cultuels et pastoraux

21. Outre l’Eucharistie lors des pardons, certains villages célèbrent aussi les fêtes mariales, les dévotions des mois de mai et d’octobre, avec messes de semaine ou récitation du chapelet.

22. Ces édifices peuvent aussi servir pour des célébrations de la Parole de Dieu avec les chrétiens du quartier ou du pays, ou encore avec les enfants catéchisés. Dans ce cas, on n’oubliera pas, à l’occasion, d’en faire la visite détaillée, qui sera elle-même une catéchèse sur la foi chrétienne et l’évocation de l’histoire de l’évangélisation de notre région.

23. Durant l‘année, les chapelles sont aussi des lieux privilégiés pour organiser des temps de recueillement et de prière chrétienne. Cela pourra se faire entre voisins, avec des amis de passage ou, tout simplement, entre paroissiens. Ces prières pourront prendre des formes
différentes, aussi simples soient-elles : écoute de la Parole de Dieu et méditation, prière des psaumes, chants religieux, etc. On pourra les organiser en fonction des temps liturgiques, avec des enfants, des jeunes, des adultes, ou encore en réunissant des familles.

24. Toutes ces formes d’occupation cultuelle réunies concernent bon nombre de jours dans l ‘année. Le reste du temps, on facilitera l ‘accès à ces chapelles pour s’y recueillir ou les visiter. Ceci est vrai en particulier le dimanche ou durant la période d’été, d’autant plus que
beaucoup de ces édifices sont signalés dans les guides touristiques pour leur architecture ou leur mobilier.
La formation de bénévoles (retraités, membres des équipes liturgiques, etc.) pour l’ouverture, l’accueil et la présentation qui fasse tenir aux pierres un autre langage que celui des musées, serait bienvenue aujourd’hui.

Pour télécharger le Directoire du Diocèse de Quimper & Léon sur les chapelles du Finistère, cliquez ici.

À propos du rédacteur Tudwal Ar Gov

Bretonnant convaincu, Tudwal Ar Gov propose régulièrement des billets culturels (et pas seulement !), certes courts mais sans langue de buis.

Articles du même auteur

cardinal sarah

Quand les journalistes et commentateurs font du “Cardinal Sarah ‘s bashing”

Quand les journalistes et commentateurs chrétiens français (et peut-être ailleurs) se font le Cardinal Sarah, …

chapelle de Kerfons - Ploubezre

[PLOUBEZRE] La chapelle de Kerfons, un bel édifice… à péage

Kerfons, c’est cette magnifique petite chapelle de Ploubezre, dans le Diocèse de Saint-Brieuc & Tréguier, …

Un commentaire

  1. Lorsque les mariages sont célébrés, les paroissiens sont la plupart du temps absents: la famille et les amis sont présents. Donc, l’argument de célébrer les mariages uniquement dans les églises paroissiales ne tient pas. Au contraire, valoriser les chapelles ET églises paroissiales pour les mariages permettraient de les entretenir.
    De même, souvent, lors des baptêmes, la plupart des paroissiens partent une fois la messe finie: le baptême se fait donc en famille. Alors, l’argument des évêchés ne tient pas la route non plus……

    Il serait peut-être bon que les décideurs ecclésiastiques sortent de leurs tours pour voir la réalité de la fréquentation des églises aujourd’hui et en tirent les leçons nécessaires à une bonne restauration des âmes et des édifices.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *