Saints bretons à découvrir

Des dizaines de milliers de Bretons à la Manif pour Tous

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min

Après le témoignage d’un Finistérien qui était à la Manif pour Tous, nous vous partageons celui, très complet, d’un autre de nos lecteurs, disponible en totalité sur le blog Breizh Journal. Merci à lui pour ce partage.

LB.jpg« […] Il est 14h et des flots de Bretons se déversent dans l’avenue Foch, par toutes les petites rues affluentes, comme l’avenue Pergolèse. Les slogans sont repris d’un bout à l’autre de cette vaste avenue devenue une grande cour de la nation Bretonne. Perché sur un sac dominé par un drapeau d’hermines, un enfant sur les épaules de Philippe, venu le matin même avec l’un des 23 cars du Morbihan. Rassemblés autour de leurs pannonceaux distinctifs, les voici qui défilent, hérissés d’hermines, et de petits panneaux « La manif pour tous ».  Défilent, c’est une façon de dire, parce que devant, la manif se tasse boulevard Lannes. En une heure, l’on avance de trente mètres. Perdus au milieu des Bretons, quelques groupes compacts de Vendée, de Corrèze – y compris de la ville de Tulle, fief électoral de Hollande – et du Loiret. Dans la cohue, Matthieu, costarmoricain installé dans l’Eure et Maria, mosellane, défilent eux aussi sous les bannières noires et blanches. La famille est pour eux « une institution que la société doit absolument protéger, et défendre. C’est la base de la société, et l’on ne peut la mettre en danger pour une revendication soutenue par quelques milliers d’activistes, au mépris de la volonté du plus grand nombre ». Le matin même, un sondage publié affirmait que 50% des Français s’opposaient au mariage homosexuel, et que 55% d’entre eux s’opposaient à l’ouverture de la procréation médicalement assistée aux couples homosexuels. C’est ce que Laurent, venu de Montaigu, commune aux confins de la Vendée et de la Bretagne, dénonce : « c’est un projet clivant, imposé alors qu’il y a bien d’autres urgences, et sans consulter personne… bonjour la démocratie ! ».

[…]

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour. Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

8 décembre : « Quel grand don d’avoir pour mère Marie Immaculée ! »

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 minSur le chemin de l’Avent brille l’étoile de …

Concours de crèches bretonnes / Kenskrivadeg kraouigoù Nedeleg 2022

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min Kanomp Nouel ! Chantons Noël ! Gouel …

2 Commentaires

  1. Fotoioù eus ar vanifestadeg gant panelloù brezhonek a gaver war lec’hienn EAT

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *