Saints bretons à découvrir
Photo E. Caouissin (DR)

« Gwerz ar purgator » evit Gouel an Anaon

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min

INFO AR GEDOUR

Ar Gedour tente de sauver régulièrement des reliques de saints bretons qui se trouvent en brocante ou en vente aux enchères, afin de leur redonner un lieu digne pour être vénérées. Ainsi, une relique du bienheureux Charles de Blois a été récemment sauvée par l’un de nos lecteurs et nous a été confiée. Grâce à notre réseau, elle rejoindra une église qui lui est dédiée, et dont une des deux reliques avait disparu. Vous pouvez nous aider à continuer notre oeuvre en faisant un don. Pour ce faire, cliquez ici et laissez-vous guider.

Le saviez-vous ?

Il existe un magnifique cantique qui est idéal pour le 2 novembre, jour de commémoraison des fidèles défunts / Gouel an Anaon, ou encore pour les funérailles : il s’agit de Gwerz ar Purgator / la complainte du Purgatoire :

1. Allaz ! Ne oufe dén kompren
Pegen estlamm eo on añken!
Or pinijenn a zo kaled :
En an’ Doue or zikouret !

D: Breudeur, kerent ha mignoned,
En an’ Doue, or zelaouet,
En an’ Doue, or zikouret!

On pense souvent à tort que le Purgatoire est une approche théologique surannée et « qu’on ira tous au Paradis ». Nous renvoyons donc à l’enseignement du Pape Jean-Paul II sur la question (Le purgatoire: une purification nécessaire pour la rencontre avec Dieu), et nous rappelons que les âmes du Purgatoire ont besoin que nous priions pour elles. La communion des saints nous invite ainsi à ne pas les oublier. « En effet, ceux qui se trouvent dans une condition de purification sont liés aux bienheureux qui jouissent déjà pleinement de la vie éternelle ainsi qu’à nous, qui sommes en pèlerinage en ce monde vers la maison du Père (cf. C.E.C., n. 1032).

Comme dans la vie terrestre, les croyants sont unis entre eux dans l’unique Corps mystique, ainsi après la mort, ceux qui vivent dans l’état de purification expérimentent la même solidarité ecclésiale qui œuvre dans la prière, dans les suffrages et dans la charité des autres frères dans la foi. La purification est vécue dans le lien essentiel qui se crée entre ceux qui vivent la vie du siècle présent et ceux qui jouissent déjà de la béatitude éternelle ». 

Ce chant porte en lui les lamentations des âmes, et est une véritable invitation à prier pour elles en ce jour qui leur est dédié plus spécialement dans l’Eglise catholique. En voici la très belle interprétation de Yann-Fañch Kemener dans son album « Ar Baradoz ». Vous pouvez en trouver la partition et la traduction sur notre site Kan Iliz.

Soutenez Ar Gedour Tips sur Tipeee

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour. Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

[QUIMPER] Pardon de St Corentin le 11 décembre 2022

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minComme chaque année, ne manquez pas le Pardon …

1-añ a viz Kerzu : SANT TUDUAL, ESKOB

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minGanet e Domnonea Breizh-veur e fin ar 5-vet …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *