Saints bretons à découvrir

L’art dans les chapelles du Morbihan, version 2014

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min

On me dira que je manque de charité chrétienne, mais j’en manquerai cruellement en évitant de dire la (ma) vérité sur le sujet.

Je viens de voir la programmation du festival « L’art dans les chapelles » pour 2014. Si, comme nous l’avions souligné en 2013, ce festival permet à des gens loin de l’Eglise (aux périphéries pour prendre le terme à la mode) de découvrir un art véritable, à savoir celui des bâtisseurs des superbes édifices que sont les chapelles, il n’en demeure pas moins que l’art proposé cette année encore est relativement tout, sauf justement de l’art, à quelques exceptions près. Croyez-moi : rendez-vous sur le site du festival et visionnez par vous mêmes les pages des artistes.  On attend avec impatience le 4 juillet pour découvrir la totalité de la programmation.

Dans les explicatifs, nous avons ainsi droit à des lignes face auxquelles le pipotron pâlirait d’envie. Faudrait pas non plus nous prendre pour des lapins de Pâques de trois semaines. Certaines oeuvres sont certes originales. Parfois belles… Un miroir au sol, pourquoi pas… ça redimensionne les lieux et lui donne une autre perspective, et à nous aussi, au passage. Mais des panneaux de gribouillis poétiques, des tags muraux ou encore comme l’an passé des méga-tâches de café (ou moisissures, c’est selon) … ???  WTF ???

A la limite, le plus artistique dans leurs oeuvres est l’explication qu’ils en font. Un régal à lire, une piste à chercher, une déroute à explorer…

Bon, disons-le clairement : si de telles « oeuvres » sont exposées dans nos chapelles, ce n’est sans doute pas simplement la faute des organisateurs, qui sont de bonne volonté. C’est aussi clairement la faute des artistes contemporains chrétiens qui ne sont pas assez présents et laissent la place à des gens qui ne savent plus si c’est de l’art ou du cochon. La nature a horreur du vide.

Quand donc des artistes chrétiens reprendront-ils la place, pour offrir de oeuvres véritables qui auront clairement leurs places dans nos chapelles bretonnes ?

À propos du rédacteur Tudwal Ar Gov

Bretonnant convaincu, Tudwal Ar Gov propose régulièrement des billets culturels (et pas seulement !), certes courts mais sans langue de buis.

Articles du même auteur

portrait-abbe-perrot

Messe anniversaire pour l’assassinat de l’abbé Perrot le 10 décembre 2022

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 minCette année 2022, l’hommage à l’abbé Yann-Vari Perrot …

Photo P. Abjean (DR)

La cathédrale de St Pol-de-Léon a échappé au pire

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minEn fin d’après-midi, ce jeudi 17 novembre 2022, …

Un commentaire

  1. Bonjour Tudwal,
    Il y a plusieurs sujet sque vous mettez en avant:
    – l’art contemporain et sa fonction, le rapport à l’Art;
    – l’exposition dans des luieux de cultes, sacrés;
    – l’art chrétien ou l’art produit par des chretiens;

    Plus qu’un jugement, vous faites part de votre incompréhension, peut-être cumulé.

    ‘D’autres le feront mieux que moi mais que je considère que l’art contemporain » comme une forme d’expression, une recherche conceptuelle, rien de plus où l’esthétique n’est qu’un critère parmis d’autres. Vous l’exprimez d’ailleur dans votre texte.

    Lorsque des concept sont mis en place, il y a toujours un choc de culture. Les moisissures parleront à certain pour leur beauté ou leur signification dans la Création, des constructions architecturée parleront à d’autre de part une culture propre et une mise ne scène de volumes, couleur ou matériaux questionnera d’autres personnes. Il est affaire de ressenti, d’expérience et de culture collective comme personnelle.

    Je ne crois pas que le projet de l’association, des commissaires soit de développer une approche chrétienne sinon transcendante. Celà peut être vu come regretable ou pas. Il me semble que nous arrivons tous devant le Créateur, avec nos histoire, nos questionnements, artistes et visiteurs.

    L’art chretien est un sujet. La demande est faible me semble t’il. Il me semble qu’il pourrait y avoir une lexture chrétienne de chaque oeuvre, je lance l’idée, un cycle à rajouter aux visites guidées, une manière de donner du sens lorsque celà parrait difficile… Vive l’art dans les chapelles!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *