Saints bretons à découvrir
Accueil > Actualités / Keleier > Profanation de la tombe de l’abbé Perrot : affaire classée…

Profanation de la tombe de l’abbé Perrot : affaire classée…

profanation tombe abbé perrot
Photo Ar Gedour / tous droits réservés

… sans suite !

En avril dernier, la tombe de l’abbé Yann-Vari Perrot avait été profanée. Réveillant soudainement des passions irraisonnées que l’on croyait appartenir à l’Histoire, cette profanation avait soulevé une juste indignation générale.

Des inscriptions avaient été apposées sur la tombe dont la croix avait été mise à terre, ainsi que sur les marches et les murs de la chapelle de Notre-Dame de Koat Keo. Un peu plus loin, un bâtiment non religieux avait lui aussi été touché. C’est lors de la traditionnelle cérémonie assurée le lundi de Pâques que cette profanation avait été découverte.

Les propriétaires de la tombe, le diocèse de Quimper & Léon  et les propriétaires d’un bâtiment attenant avaient porté plainte, mais nous avons appris il y a quelques jours que l’enquête menée par la gendarmerie n’ayant pas abouti, cette affaire est classée sans suite.

À propos du rédacteur Tudwal Ar Gov

Bretonnant convaincu, Tudwal Ar Gov propose régulièrement des billets culturels (et pas seulement !), certes courts mais sans langue de buis.

Articles du même auteur

“Ils sont les instruments de leur propre esclavage, Instrumenta Servitus” (Tacite)

Hoc justitiae gentis hujus non parvum vestigium,quod,cùm aliae gentes plecterentur mutatione linguarum,ad istam non pervenit …

La “messe anticipée”, ou samedi contre dimanche

 « Souviens-toi de sanctifier le jour du sabbat » Ex, XX, 8. Rappelons-nous le livre de la …

Un commentaire

  1. reste à saisir le juge d’instruction d’une plainte avec constitution de partie civile “contre X” !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *