Saint Michel pour lutter contre les épidémies ?

En cette période de pandémie, nous avons entendu notamment parler de Saint Roch, et sur Ar Gedour, nous avions plus précisément évoqué nos saints bretons, à commencer par saint Tugdual, spécialement prié pour stopper les épidémies. Mais il y a un saint tout particulier que l’on peut aussi invoquer.

Qu’est-ce qui explique que saint Michel, l’archange bien connu, est si honoré en Bretagne ?

Selon quelques spécialiste, il était localement perçu comme le symbole de la lutte contre le mal, et notamment contre la fameuse Peste d’Elliant. C’est ce que rapporte par exemple le site Grand-Terrier. Certes sainte Marie, Intron Varia Kerzevot, est bien la sainte patronne qui est réputée et honorée pour avoir interrompu le fléau, à l’instar de Intron Varia ar Joa à Pontivy mais, dans la conscience populaire des 16e (première élévation du calvaire bien connu), et du 18e siècle (restauration) saint Michel est aussi celui qui apparut au pape Grégoire Le Grand pour marquer la fin de grande Peste de Rome (dite Peste de Justinien) en l’an 590 et dont les médias ont parlé récemment suite à la venue du Pape François en la basilique Sainte Marie Majeure. Le souverain pontife est en effet venu s’incliner devant l’icône de Marie Salus populi Romani, (Salut du Peuple romain), une visite privée devant l’icône miraculeuse durant laquelle il a demandé la protection spéciale de la Vierge face à la pandémie de coronavirus.  Saint Michel serait en effet apparu à Rome à saint Grégoire le Grand le 8 mai 590 au sommet d’un fort qui s’appelait Mémoire d’Adrien et qui fut renommé à cette occasion château Saint-Ange. Selon ce qui dit la tradition, rengainant son glaive dans son fourreau, l’archange aurait ainsi marqué la fin de la grande peste qui sévit cette année-là dans la Ville.

Pour en revenir à Saint Michel himself, la représentation du dragon terrassé peut être assimilée à une victoire sur le mal, le diable ou encore ses signes terrestres comme le fléau de la peste. Outre le Mont-Saint-Ange italien, on peut signaler en France un certain nombre de sanctuaires dédiés à saint Michel en tant que protecteur contre les épidémies : la chapelle Saint Michel de Bertranet (Alpes-de-Haute-Provence), l’église Saint-Michel de Sospel (Alpes-Maritimes), … Après la grande Peste Noire du 14e siècle, on a également organisé en Bretagne des pèlerinages au Mont Saint-Michel en guise de processions à la fois expiatrices et protectrices. Systématiquement d’ailleurs, la communauté du Mont St Michel priait lors des épidémies qui sévissaient.

A Ergué-Gabéric, comme le rapporte toujours Grand-Terrier, la représentation du saint sur le calvaire de Kerdévot amène plusieurs remarques qui peuvent conforter la thèse d’une relation entre la vénération populaire portée à saint Michel et le souvenir de la peste d’Elliant. Les saint Michel en statue de calvaire de ce type ne sont pas légion ailleurs en Basse-Bretagne. On peut citer celui de Kerbreudeur en Saint-Hernin (plaque sculptée placée en bas de calvaire, cf. photo ci-dessous), de Saint-Philibert de Moëlan (il tient le dragon au dessus de sa tête), à Brasparts (il tient son épée pointe en bas sur la tête du dragon).

Inton Varia Ar Folgoad, Intron Varia Kerdevot, Intron Varia ar Joa. Nous pouvons sans hésitation nous tourner vers la Vierge Marie. Et si nous demandions aussi l’intercession de saint Tugdual et de saint Michel ?

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

Retrouvez notre agenda des messes en breton ou avec cantiques bretons

Mis plus ou moins en sommeil durant la période de confinement, même si nous listions …

skol ar pardonioù

Découvrez SOS PARDONS / SKOL AR PARDONIOU

Une page facebook pour aider les organisateurs de pardons à maintenir ces événements vient de …

2 Commentaires

  1. Bennozh Doue dit Eflamm evit ar pennad-mañ. Au Moustoir en Roudouallec en Cornouaille, on venait de loin prier saint Michel à sa chapelle et à sa fontaine pour demander la guérison des diverses maladies. Nous continuons à le faire. Et dans la chapelle e la fraternité, nous conservons une petite relique de saint Tugdual que tu mentionnes justement comme intercesseur en cas d’épidémie.

  2. Trugarez Eflamm pour cet article. Au bout du monde, notre paroisse Saint Tugdual qui regroupe le Cap Sizun, Douarnenez et la Haute Bigoudenie ont ce Saint Patron. A invoquer donc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *