Saints bretons à découvrir

SON OF GOD : une superproduction sur Jésus en 2014

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min

Après « Noé » (de Darren Aronofsky), qui sort le 9 avril en France, Hollywood nous livrera une nouvelle superproduction sur Jésus : « Son of God« .

C’est Christopher Spencer qui a été chargé de réaliser ce nouveau film sur la vie de Jésus, après qu’il ait écrit et réalisé de nombreux épisodes de la série à succès « The Bible ». Ce sera d’ailleurs le même acteur – le portugais Diogo Morgado – qui incarnera le rôle du Christ.

A l’instar de « Noah », cette superproduction a bénéficié d’un budget de 125 millions de dollars. Les productions bibliques demeurent un marché juteux.

 

« Son of God » sortira aux Etats-Unis le 28 février 2014. Tous ceux qui ont apprécié « la Passion du Christ » (de Mel Gibson) aimeront certainement ce nouveau film, qui dépoussière les anciennes versions (NDLR : en espérant qu’il ne soit pas kitsch).

 

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est le fondateur du site et de l'association Ar Gedour et assure la fonction bénévole de directeur de publication. Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

crepes chandeleur

CHANDELEUR : de la fête druidique d’Imbolc à la Présentation de Jésus au Temple

Amzer-lenn / Temps de lecture : 5 minEn ce 2 février, nous fêtons la Présentation …

Bilan 2022 des actions d’Ar Gedour et projets 2023

Amzer-lenn / Temps de lecture : 5 minAr Gedour fête cette année ses douze ans …

Un commentaire

  1. j’ai vu le film hier 27 au soir, »previewing ». Il y a des idées bien rendues (le messianisme,la première ‘eucharistie’ de Simon Pierre le lendemain des apparitions du Ressuscité). Les décors sont superbes,mais j’ai trouvé le ton plus théâtral (les disciples devant l’Ascension) que « vrai ». La Cène est loin d’atteindre à la beauté du dernier repas des moines de Thibbirine…
    Néanmoins,ce film peut orienter des spectateurs peu familiers des évangiles,et les amener à découvrir le Christ .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *