Saints bretons à découvrir

[TRIBUNE LIBRE] Le Président, le Pape et la mafia bretonne

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min

Les réseaux sociaux et médias mainstream n’en peuvent plus ce soir. Ils ont trouvé une petite phrase qu’ils vont monter en épingle, faisant d’une simple boutade une moquerie. D’un côté les uns s’en amuseront, de l’autre certains s’en offusqueront.

Alors qu’il était en Bretagne la semaine passée, Emmanuel Macron, en visite au Vatican ce jour s’est fendu, comme en témoigne des images filmées par France 2 et Kto, d’une plaisanterie remarquée au moment de présenter au pape le Breton Jean-Yves Le Drian : « Les Bretons, c’est la mafia française ». Le pape – silencieux- a poliment souri à la plaisanterie, Emmanuel Macron esquissant un sourire.

Jean-Yves Le Drian semble avoir été amusé par la plaisanterie, rétorquant en riant « mais on a une morale ». Cependant, certains internautes ont beaucoup moins apprécié et ont immédiatement réagi sur les réseaux sociaux…

 

Moquerie ou blague maladroite ?

Il est peu probable que cette allusion ait quelque chose à voir avec la Cosa Nostra, la Ndrangheta ou la Camorra. Simplement, où que l’on aille, on rencontre un breton. Oui, oui… Partout dans le monde, jusque dans les plus hautes sphères de l’Etat, voire d’autres nations. Rappelez-vous le livre de Clarisse Lucas « Le lobby breton ». Rappelez-vous le nombre d’entreprises qui pèsent dans l’hexagone et dans le monde au sein desquelles vous trouvez des bretons à maints postes clés. Rappelez-vous chaque manif’ ou chaque match de foot, chaque pèlerinage ou chaque match de rugby, qui voit flotter ne serait-ce qu’un gwenn-ha-du au-dessus des têtes. Il s’agit d’une réalité : les bretons sont partout, et c’est uniquement ce qu’a dit d’une manière potache et sans doute maladroite le président de la république française. Pourquoi ? Parce que dans le cadre d’une visite privée (mais dans laquelle tous les médias fourrent leur nez pour assouvir l’avidité téléphage du citoyen lambda et au passage se rincer en temps de publicité), il avait à ses côtés plusieurs bretons, et que le traducteur du Pape était aussi un breton (lequel était à l’école avec Jean-Yves Le Drian).

Certes, parler de mafia au Pape qui s’oppose frontalement à la mafia calabraise, c’était un peu déplacé. Un essai de trait d’humour qui a plus ou moins foiré et qu’Emmanuel Macron aurait pu éviter. Mais il faut éviter de voir des insultes là où il n’y en a pas. Comment être crédible dans des revendications bien plus importantes si même sur une simple boutade, on prend la mouche ?

Les propos tenus par les auteurs des tribunes libres dans nos colonnes leur appartiennent et n’engagent en rien notre rédaction.

À propos du rédacteur Tudwal Ar Gov

Bretonnant convaincu, Tudwal Ar Gov propose régulièrement des billets culturels (et pas seulement !), certes courts mais sans langue de buis.

Articles du même auteur

[LORIENT] La messe tridentine se déplace de St-Christophe au Moustoir

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minLa messe en rit tridentin habituellement célébrée le …

[SCRIGNAC] Devezh koun e enor an Ao. Perrot d’an 11 a viz Mae

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min Comme nous l’avions annoncé en mars dernier, …

14 Commentaires

  1. Comment être crédible si, pour une simple boutade, on prend la mouche…Certes! Mais les boutades, on ne les comptent plus: une goutte, puis une autre….Comme lorsqu’on traitait les Bretons de ploucs…
    Résultat: humiliation, rabaissement, puis destruction de la langue Bretonne et du peuple Breton. Car sans langue, pas de peuple. Cela se rajoute au film bécassine….Aux écrits anti-bretons de Victor Hugo…..

    Après tout, pourquoi nous, Bretons, n’aurions nous pas le droit de nous offusquer des atteintes à notre dignité quand, dans le même temps, on attaque par exemple le livre « la petite maison dans la prairie » pour, paraît-il, un racisme sous-jacent…Que je n’ai pas perçu puisque dans un des épisodes, Charles Ingalls défend une personne noire qui était rabaissé et humilié par un des protagonistes…..La dignité est valable pour tous les peuples, toutes les langues et cultures. La nôtre n’est pas inférieure aux autres……Emmanuel Macron ne se grandit pas par cette boutade…..Il appelle au respect quand un collégien l’appelle « Manu », et lui même traite le mouvement Breton de mafia. Mais ce collégien appelait le président aussi « Manu » par pure rigolade. Autrement dit boutade…..Faites ce que je dis, pas ce que je fais…..

    • Il y a une différence entre se moquer et faire une blague, fût-elle déplacée.
      Il n’a pas traité le mouvement breton de mafia, comme vous le dites, auquel cas cela aurait été révoltant. Il a eu une saillie maladroite en surfant sur l’idée « les bretons sont partout » comme chacun de nous peut se le dire parfois. Je ne suis pas spécialement un défenseur macronniste, mais faudrait peut-être arrêter de pleurer sur le sort de la Bretagne en s’offensant dès qu’un politique fait un pet de travers, et plutôt s’activer pour éviter le déclin qui se profile.

  2. C’était très déplacé car la mafia n’est pas un sujet de plaisanterie pour les italiens. …
    Mais effectivement je ne pense pas que c’était du mépris pour les bretons, si tant est que ces ministres aient vraiment encore quelque chose de breton…

  3. ll ne faut pas prendre cette remarque au premier degré. Je crois qu’il a simplement voulu marquer la réputation d’une certaines solidarité entre Bretons vivant à l’étranger. Cela est toujours vrai quand les Bretons se retrouvent hors de Bretagne et quand ils se soutiennent c’est encore mieux. Cela fait des envieux dans les communautés françaises de l’étranger où les individus se comportent assez souvent de façon malpolies odieuses comme en pays conquis. Que la différence soit bien marquée entre Bretons et Français par cette phrase je trouve ça positif et s’il y en a qui pensent que les Bretons savent s’organiser comme groupes de pression efficient c’est encore plus positif. Le terme de « mafia » s’applique aussi aux anciens élèves d’une même grande école et tout le monde s’y soumet respectueusement, nous Bretons ne demandons pas autres chose ça nous change des réputations de soit disant illettrés de chez Gad et autres bécassinades du cinéma français. Les Bretons dans leur ensemble ne lui vous en voudront pas pour ça, Sarko s’était distingué à propos des Bretons dans un registre beaucoup moins sympathique en nous prenons de haut. Pour une fois que la caricature est inversée et que c’est nous qui sommes réputés disposer d’un pouvoir d’influence, ne boudons pas notre plaisir.

    • Ce commentaire de Reun Allan me parait très juste et adapté à une certaine simplicité dans les rapports, dans la manière de se rendre service sans tapage. Deux exemples:
      ° des condisciples d’une classe ou de classes voisines d’un établissement scolaire que je connais bien ne craignent pas de se téléphoner -même s’ils ne sont pas sont pas de même sensibilité politique- pour un conseil, une manière de traiter une question qui survient de l’administration ou autre.
      ° Un ami secrétaire de mairie, très isolé sur une île, mais qui avait fait des stages avec d’autres secrétaires du département, débutants comme lui, téléphonait à l’un ou l’autre quand ils avait besoin d’un conseil pour résoudre un problème concret: un conseil, des conseils c’est parfois utile. C’est se rendre service…Une cordialité forgée par la vie, ça n’a rien à voir avec une mafia. C’est peut-être un signe de notre culture…Au XVIIIème siècle, un voyageur anglais signalait cette qualité chez les Irlandais (ils étaient pourtant très pauvres) entre eux et pour les étrangers. Il serait intéressant de rechercher d’où nous vient cette culture.
      ° Je n’en fais pas une exclusivité bretonne: personnellement, j’ai fait mon service militaire en Allemagne entre 1954 et 1966; Nous avons passé des mois ensemble et l’entraînement était dur.
      62 ans après, nous avons des contacts avec les copains et leurs familles. Il faut seulement que quelques uns continuent à en porter le souci.C’est une belle amitié. pas une mafia.
      Hermé

  4. Louis-Marie SALAÜN

    N’ y a t’il pas de sujets plus importants plus sérieux, n’y a t’il pas pour la Bretagne et les Bretons d’autres urgences que de discourir sur cette moquerie ou blague du président de la République????

    Dans une Bretagne ou la Foi se perd, ou la Foi est corrompu par le modernisme et le progressisme, dans une Bretagne où l’usage et l’apprentissage de la langue est menacée par les officines républicaines et le désintérêt de certains bretons eux-même, dans une Bretagne pourrie et corrompue par les idéologies révolutionnaires et anti-cléricales d’extrême-gauche et par le chancre de la laïcité franc-maçonne, dans une Bretagne où bon nombre de Bretons crient haro sur la République accusée de vouloir anéantir tout ce qui fait sa richesse et sa fierté et qui pourtant cautionnent ce régime en se déclarant républicains ou pire démocrate-chrétien et en votant bien sagement tous les cinq ans pour ceux-là même qui veulent nuire à la Bretagne et qui au passage détruisent aussi le reste de la France; n’y a t’il donc pas d’autres choses plus urgentes à faire, d’autres décisions importante à prendre, d’autres attitudes à avoir que de s’attarder sur un sujet qui n’est là que pour faire le buzz et faire couler de l’encre et de la salive pour rien????

    Il serait grand temps que les Bretons se réveillent et regardent la réalité en face !!!

  5. https://www.ouest-france.fr/bretagne/mafia-bretonne-jean-yves-le-drian-n-etait-pas-seul-5850044
    Et de conclure : la « mafia » bretonne ? « C’est la mafia du bien », l’union sacrée et inconditionelle autour de valeurs positives. Voir aussi le parcours de Jean LANDOUSIE auprès des papes, au sein des lazaristes, qui a fait dire cette pseudo-maladresse au président français.

  6. On peut aussi voir une lecture complémentaire de ce « trait d’esprit » maladroit. A mon sens, cette boutade n’était pas tant destinée au pape qui selon son propre aveu ne connaît presque rien de l’histoire et de la géographie de l’Europe, mais bien à Jean-Yves Le Drian, en guise de clin d’œil et de compliment. En effet, celui-ci a un véritable parrain d’une « mafia » a son service.
    En 50 ans de vie publique, il a su créer un important réseau et de nombreuses et fidèles clientèles en tout genre, de la JEC (jeunesse ouvrière chrétienne) à la CFDT, au P.S, comme maire de Lorient, député, ministre, président du conseil régional, franc-maçon convaincu, très investi dans le choix de l’emplacement et de la gestion de l’hôpital de Lorient (sa sœur est mairesse de Lanester…) Il est à la tête de nombreux lobbies et est très habile à tisser partout sa toile et à placer ses fidèles qui lui doivent tout aux postes-clefs, parfois d’ailleurs pour faire de bonnes choses, il faut le reconnaître. Il faut donc voir plutôt la phrase décalée de Macron comme un hommage de ce dernier à l’habileté de son ministre plutôt qu’au talent et à l’esprit de solidarité de nombreux Bretons.

    • Désolé pour le lapsus linguae : il faut lire : « celui-ci est le véritable parrain d’une mafia à son service » et bien sûr « jeunesse étudiante chrétienne » et non » jeunesse ouvrière chrétienne » En effet, Le drian est issu d’une famille lorientaise de catholiques de gauche. S’il a plus tard délaissé la foi, il a gardé ce côté d’une certaine mystique de l’engagement.
      Autre détail sur le cursus honorum de Le Drian : au début des années 70, jeune professeur d’histoire-géo (dans l’enseignement catholique) il répandait la « bonne parole » en essayant de convertir les jeunes enseignants catholiques à la cfdt et au parti socialiste, ce qui n’a hélas pas trop mal marché…

  7. Et oui!!!! On doit sourire et acquiescer tout propos envers les Bretons…..Car ce sont des blagues, des boutades..De même pour bécassine: c’est de l’art. Ne prenons pas au premier degré….
    Soit: mais dans ce cas, pourquoi deux poids deux mesures Car les mêmes personnes qui souvent disent de ne pas  » prendre aux premiers degrés » sont les mêmes qui sont scandalisés par des propos sur d’autres peuples, en les prenant aussi au « premier degré ». Et là, la sentence tombe: raciste! Alors excusez-moi du peu, mais je n’admet pas les soi-disantes blagues, propos, films et j’en passe qui, parce qu’il ne faut pas prendre au premier degré, rabaissent sans cesse les Bretons. J’ai moi-même subi pendant des années une véritable discrimination et du harcèlement à cause de mes origines: bien sûr, pour de la blague.
    Tous les jours……Mais c’était pour rire…..
    Alors, admettez que si une blague sur un Africain est raciste, alors une blague sur un Breton l’est aussi.
    Si un film déshonorant un Africain est raciste (et c’est le cas), alors un film déshonorant un Breton l’est aussi!!!
    Tous les peuples, sans exception, sont dignes d’êtres respectés! Alors, arrêtons le syndrome de stockolm, et de trouver des excuses à chaque propos, voire même des mercis!!!! Ceux qui s’y adonnent n’ont apparemment jamais été véritablement victimes de discriminations…..

  8. Par ailleurs, penser que les Bretons savent s’organiser en groupe de pression, c’est s’aventurer un peu loin! Si c’était le cas, la langue Bretonne ne serait pas dans cet état. Au niveau économique, peut être.
    Si la « mafia bretonne » existait vraiment et était efficace, la langue Bretonne s’en porterait mieux…..
    En réalité, trop souvent, les Bretons se sont vendus à ceux qui voulaient leur fin.
    Le déclin de la langue Bretonne est autant le fait des gouvernements Français que des Bretons eux-mêmes…..

  9. Au Pays de Galles, on dit « Welsh is fun » . Le jour où on dira la même chose pour le Breton, on aura réussi! Mais pour que l’on dise « Breizh is fun », il ne faut plus admettre les discriminations à notre encontre!!!!

  10. Ya, laoskomp bourdoù E. Macron…
    Efedus ha barrek ar Vretoned, ya…e pep lec’h…
    Met pegoulz e savint evit o yezh hag o bro ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *