Saints bretons à découvrir

Une solution a été trouvée pour sauver le calvaire de Plorec-sur-Arguenon

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min

Le calvaire de Plorec-sur-Arguenon était en péril, suite à une attaque d’un licteur de la mal-nommée “libre-pensée”. Il avait avait été jugé « illicite » par le tribunal administratif de Rennes, le 18 novembre 2020, car il aurait été construit et rénové sur le domaine public, la parcelle de 90 m² litigieuse appartenant au Département des Côtes-d’Armor.

Plus exactement, il a été restauré en 2018 par l’association pour le patrimoine religieux, présidée par Pierre Allory.  Ce calvaire, érigé en 1946 à la suite d’une mission sur un terrain départemental, est aussi une sorte d’ex-voto en remerciement des soldats revenus de la guerre sains et saufs. Ce terrain était devenu départemental à la suite du remembrement.

Cette affaire avait mobilisé un certain nombre de personnes, dont dernièrement une manifestation de soutien au calvaire le 3 janvier. Une date limite avait été fixée au 5 février 2021 pour trouver une solution permettant à la fois de tenir compte de ce patrimoine, du travail des bénévoles, et du respect de la loi. Le 11 janvier, à l’unanimité, les élus du Département ont acté la sortie de la parcelle du domaine public et des démarches ont été entamées pour vendre la parcelle à l’association de conservation du patrimoine religieux de Plorec-sur-Arguenon. Une solution pensée librement et dans l’apaisement, qui pourrait dénouer d’autres situations similaires ailleurs en Bretagne et au-delà.

À propos du rédacteur Tudwal Ar Gov

Bretonnant convaincu, Tudwal Ar Gov propose régulièrement des billets culturels (et pas seulement !), certes courts mais sans langue de buis.

Articles du même auteur

Des chapelles à la langue : les Bretons et l’Etat-Providence

Amzer-lenn / Temps de lecture : 6 minPlusieurs articles dans la PQR depuis plusieurs années …

Les messes et activités en langue bretonne en danger ?

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 minElles ne sont déjà pas nombreuses, mais l’actualité …

5 Commentaires

  1. Un grand merci aux élus du département des Côtes d’armor et un joli pied de nez aux obtus réactionnaires de la “libre” pensée Comme vous le dites, une solution à suivre sans modération si d’autres cas similaires se présentent! Kendalc’homp evit hon bro, hon yezh, hon bro A geiz galon

  2. … hag hon feiz, evel-just!

  3. Une petite victoire très symbolique, mais qui donne un peu d’espoir par rapport à ce qui nous attend sur le plan législatif dans les mois à venir. Trugerez da re kuzul departamant ‘deus dac’lhet penn a-enep foffentez ! Merci pour la mobilisation des gens de bonne volonté.as marcher dessus, on trouve bien dans la loi ce qu’il faut !

  4. La sagesse l’a emporté sur le sectarisme obtus ! Merci aux élus dont l’unanimité est un message fort.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *