Saints bretons à découvrir

25 janvier 1477 : naissance d’Anne de Bretagne

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min

anne de bretagneNous commémorons aujourd’hui l’anniversaire de la naissance d’Anne de Bretagne, le 25 janvier 1477 à Nantes. Elle est la fille du Duc François II et de sa seconde épouse Marguerite de Foix, princesse de Navarre. Soucieuse de préserver la Bretagne face à ses voisins, elle sera l’objet central des luttes d’influences. 

La situation est alors la suivante : les belles années de la Bretagne sont terminées. L’équilibre entre la Bretagne, la France et l’Angleterre n’existe plus, rompu par les visées expansionnistes de Louis XI sur la Bretagne et la Bourgogne. Pour cela, Louis XI soutient les ennemis du Duc François II qui lui-même accueille les dissidents à la couronne de France. En 1470, Charles VIII continue la politique de son père, tout au moins pour la Bretagne. Il intensifie ses actions militaires.

Le point culminant a lieu le 28 juillet 1488 à Saint Aubin du Cormier, les troupes bretonnes affrontent les troupes de Charles VIII. 

Cette bataille montre bien la pagaille qui règne à cette époque. Dans les rangs bretons, nous retrouvons Louis d’Orléans et Charles d’Angoulême tandis que les Rohan et les Rieux sont du coté des français.

Après la cruelle défaite, bientôt suivie par la prise de Rennes, Dinan et Saint-Malo, le duc de Bretagne tente de faire face. Il fait appel au roi d’Angleterre et à Maximilien d’Autriche pour obtenir de nouveaux soutiens. Mais devant leur refus, il se rend vite compte que toute nouvelle bataille contre les Français est condamnée à l’échec. Son entourage le presse alors de négocier pour sauver ce qui peut encore l’être.

C’est un désastre pour François et la Bretagne : il doit signer le traité du Verger le 19 Août 1488 , premier signe révélateur de l’aliénation du pouvoir ducal en Bretagne.

François ne supporte pas cette défaite et s’éteint le 9 septembre 1488. Sa fille aînée Anne (elle n’a que 11 ans 1/2) doit lui succéder. Elle se mariera par la suite à Maximilien d’Autriche (par procuration) puis à Charles VIII et enfin, Louis XII. Elle sera la dernière duchesse souveraine de Bretagne

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est le fondateur du site et de l'association Ar Gedour et assure la fonction bénévole de directeur de publication. Il anime aussi le site Kan Iliz (promotion du cantique breton). Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

Relikaer Breizh revient cette année à la chapelle Saint Gildas de Carnoët

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 minDurant cet été 2024, après les réjouissance marquant …

Pedi er Minihi e-pad an hañv e miz gouere hag e miz eost 2024

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minGousperou a vez kanet e chapel ar Minihi, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *