Saints bretons à découvrir

27 août 1312 : Mort d’Arthur II de Bretagne

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 min
Sceau du duc de Bretagne Jean II, le père d'Arthur II de Bretagne.
Sceau du duc de Bretagne Jean II, le père d’Arthur II de Bretagne.

Le 27 août est la date anniversaire de la mort d’Arthur II, duc de Bretagne qui régna de 1305 jusqu’à sa mort le 27 août 1312.

Un règne très court, 7 ans seulement, qui n’a pas particulièrement marqué l’histoire de Bretagne. Dans les chronologies d’histoire de Bretagne, la période 1305-1312 est souvent résumée à ces quelques mots : « Règne d’arthur II ».

Blason du duc de Bretagne Pierre "Mauclerc" de Dreux-Bretagne.Arthur II de Bretagne est né le 25 juillet 1261 en Ecosse, il est l’arrière petit-fils d’un personnage de Bretagne bien plus emblématique, le duc Pierre « Mauclerc » de Dreux-Bretagne. C’est lui qui introduit en Bretagne le blason d’hermine, en ajoutant à son blason famillial un carré d’hermine plein.

Appaisement des relations avec l’église

On retient principalement du court règne d’Arthur II, l’appaisement des relations avec l’église. Son arrière grand-père, le duc de Bretagne Pierre « Mauclerc » de Dreux-Bretagne, s’était un temps attaqué à tout ce qui pouvait remettre en cause sa puissance, incluant l’église.

En 1227, son arrière grand-père avait réduit les impôts ecclésiastiques, supprimé le « tierçage » (un tiers des biens meubles d’une personne décédée allait au prêtre), et supprima également le « post nuptial » (impôt de 40 sols sur le mariage). Le Pape excommunia le duc, les offices et sacrements furent interdits en Bretagne jusqu’en 1230 où le duc revint sur ses précédentes décisions.

Les relations avec l’église furent délicates sur ce sujet jusqu’à Arthur II, qui mit un point final à cette querelle grâce aux démarches entammées par son père. Le tierçage fut réduit au neuvième des biens meublés, et supprimé pour les plus pauvres (lorsque les biens meublés n’excédaient pas 40 sols de valeur). L’impot « post-nuptial » fut lui aussi supprimé pour les plus pauvres, et réduit pour les riches.

Décés au château de L’isle (Marzan)

Arthur II de Bretagne.Arthur II de Bretagne décéda donc le 27 août 1312 au château de L’isle, comme son grand-père le duc de Bretagne Jean 1er (décédé le 8 octobre 1286). Ce château était une forteresse des ducs de Bretagne située sur la commune de Marzan. L’endroit était stratégique puisqu’il permettait de contrôler le passage de la vilaine ainsi que le trafic maritime sur la vilaine.

La forteresse n’existe plus aujourd’hui, quelques ruines étaient encore visibles à la fin du 19ème siècle, mais il n’en demeure plus aucune trace de nos jours.

Arthur II fut inhumé dans le choeur des Cordeliers de Vannes, dans un magnifique tombeau en marbre construit de son vivant.

Le statue d’Arthur II détruite à la révolution

La statue en marbre de la pierre tombale d’Arthur II a été retrouvé le lendemain de la révolution à la préfecture de Vannes. En 1848, la statue fut détruite partiellement et utilisée avec d’autres matériaux pour construire le pont du Fargo sur la route d’Auray.

Les archéologues ont heureusement réussi à recueillir différents débris qui sont actuellement exposés au musée de Vannes.

La succession d’Arthur II

Le fils d’Arthur II, Jean III, régna sur la Bretagne de 1312 à 1341. Il est important de citer brièvement la succession d’Arthur II, car c’est elle qui va entraîner les guerres de successions de Bretagne. A la mort de son fils Jean III en 1941, la Bretagne entra dans une grave crise qui dura jusqu’en 1364.

À propos du rédacteur Florent Grouin

Trentenaire, marié, père de famille, et chrétien engagé dans la cité. Florent Grouin est impliqué dans de nombreux projets associatifs ou politiques pour la Bretagne et la promotion de la langue bretonne.

Articles du même auteur

Le jeune prêtre breton Matthieu Vannier.

Ar veleien yaouank e 2022 / Les jeunes prêtres bretons

Emgav gant un nebeud beleien yaouank, Matthieu Vannier ha Kaourintin Samson, evit kompren gwelloc’h piv int ha petra a vez graet gante. / Dewi Siberil est allé rencontrer quelques jeunes prêtres bretons afin de mieux comprendre ce choix de vie dans ce nouveau numéro du magazine 13 munud e Breizh.

La Baleine et l'escargote en breton.

Ar vigornez hag ar balum war Brezhoweb (Kronikenn ar sizhun)

Skignet e vo ar film bevaat e brezhoneg Ar vigornez hag ar balum war Brezhoweb, ur programm evit ar  familh a-bezh adalek 3 bloaz hag a vo da welet e-pad ur miz war Brezhoweb.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *