Saints bretons à découvrir

7 mars 851 : mort de Nominoë, Tad ar Vro

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min

nominoeNé aux alentours de l’an 800, comte de Vannes à partir de juillet 819, Nominoë (Nevenoe, e brezhoneg) est désigné missus imperatoris de Louis le Pieux et ducatus ipsius gentis des Bretons à partir de 831. 

À la mort de ce dernier, auquel il reste loyal jusqu’à la mort, en 840, il soutient dans un premier temps son successeur Charles le Chauve puis entre en rebellion ouverte contre l’administration franque. Dans sa volonté d’assurer l’autonomie de la Bretagne face au royaume franc, il s’allie avec Lambert II de Nantes, fils du précédent comte de Nantes mais non-confirmé dans cette charge par Charles le Chauve.. 

Le roi Charles doit le reconnaître en 846 à la suite des batailles de Messac (843) et de Ballon (845), bataille sanglante qui vit la fuite de Charles Le Chauve en pleine nuit en abandonnant son armée. Battu trois fois par les Vikings, Nominoë doit traiter avec eux pour qu’ils s’éloignent de Bretagne. Deux ans après, il s’empare d’Angers et des pays voisins. A cause de la défection de Lambert II de Nantes, il annexe ensuite Nantes et Rennes en 850, lance des raids sur le Bessin et le Comté du Maine. 

Nominoë meurt en campagne, le 7 mars 851 près de Vendôme, après avoir conquis le Maine et l’Anjou. 

Lire la suite de l’article

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

La Troménie de Marie au Pardon de Notre-Dame de Rumengol

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 minRumengol est un sanctuaire diocésain dédié à la …

Les prochains jours au Festival Interceltique de Lorient : les moments à ne pas manquer

Amzer-lenn / Temps de lecture : 4 minLe Festival Interceltique arrive déjà presque à sa …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.