Saints bretons à découvrir
Accueil > Actualités / Keleier > Les coins sympas du Festival Interceltique de Lorient 2016

Les coins sympas du Festival Interceltique de Lorient 2016

Photo Ar Gedour 2016

L’équipe d’Ar Gedour étant très présente durant l’été sur les différents pardons de Bretagne, ce n’est qu’aujourd’hui que nous vous proposons le compte-rendu de cette édition 2016. Ou plutôt ici un retour sur les coins sympas du FIL, à (re)découvrir par nos lecteurs l’an prochain. D’autres articles suivront…

Vous avez été très nombreux à suivre nos live-tweets et nos relais en temps réel sur Facebook durant le Festival Interceltique de Lorient. L’une de nos vidéos, reprenant le triomphe des sonneurs, a été vue plus de 16 000 fois. Cette année, nous n’avons pas envoyé nos équipes dans les grands concerts, qui étaient bien relayés dans la presse traditionnelle. Aux grands shows, nous avons préféré vous proposer de découvrir certains endroits méconnus du grand public et qui pourtant font du Festival Interceltique un festival sympathique où l’on peut se poser. L’an prochain, nous vous conseillons de vous y rendre, si vous ne les connaissez pas encore.

Le Jardin des Luthiers est de plus en plus fréquenté, et il est vrai que sous les rayons d’un soleil radieux, un peu d’ombre est agréable, surtout si au passage un cercle celtique ou un banda de gaïtas occupe la scène centrale, autour de laquelle se trouve luthiers, artisans divers et musiciens. Un verre de cidre et une crêpe commandée au petit stand attenant, et c’est une très belle après-midi que vous passez.

Mais il existe aussi le Breizh Stade, à proximité du Stade du Moustoir. Là, c’est le lieu de retrouvailles de bien des bagadoù. Soit ils vont à la Taverne du Roi Morvan, soit ils sont là. Dans une ambiance bon enfant, bar et food-trucks (de qualité !) sont installés autour d’une scène ouverte à tous. A l’occasion du championnat des pipe-bands, se poser ici plutôt que de se presser dans les rues bondées permet de se fondre dans l’univers des pipers et de profiter pleinement de leur musique.

Le Quai du livre, cette route vers l’imaginaire qui, surplombant les bateaux, nous laisse en open-library la possibilité de découvrir nouveautés et livres plus anciens traitant de la matière de Bretagne et de Celtie, d’Histoire et d’Infini, de musique et de poésie, de mode et d’hagiographie… Là, c’est un dessinateur qui de quelques coups de plumes fait ressortir des pages immaculées un chevalier bien armé, un autre qui de traits affinés croque un elfe bien né. Un peu plus loin, c’est le chercheur qui signe le dernier ouvrage, l’écrivain qui dédicace son nouvel opus, le chanteur ou le musicien qui échange avec quelques fans. Le seul regret, c’est que justement trop d’ouvrages dignes d’intérêt attendent sur l’étal qu’un festivalier s’en saisisse. Une caverne au trésor littéraire que ce Quai du livre, qui nous embarque dans un univers à découvrir.

Et enfin, l’espace Paroles & solidaire, l’endroit où, en passant, on entend un conférencier qui par ses propos nous interpelle un instant, ou encore un groupe de musique de bon calibre qui nous mène dans une danse endiablée tandis que se reposent d’autres festivaliers dans les transats qui y sont disposés. C’est aussi le lieu étudié pour les enfants qui pendant 1h découvrent des jeux en bois accessibles à tous pendant que les parents flânent auprès des stands divers et variés.

Les pavillons sont des endroits agréables, particulièrement durant l’après-midi. Même si parfois, la foule est au rendez-vous. Cependant, nous donnons une mention spéciale au pavillon du Pays de Galles, qui a pensé à installer une table basse et des chaises pour les enfants, avec coloriages et crayons, permettant aux parents de déguster une bière (avec modération !) en occupant quelques instants le reste de la famille.

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

Le bagad Tri Bleiz et les Scouts d’Europe

A l’occasion du rassemblement des scouts et guides d’Europe qui aura lieu le 8 octobre …

journées du patrimoine - Vallée des saints

Vivez les journées du patrimoine à la Vallée des Saints.

Les Samedi 16 et Dimanche 17 septembre, la Vallée des Saints fête les Journées du …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *