Saints bretons à découvrir
Accueil > Actualités / Keleier > A Séglien, le domaine de Coët en Fao attend sa seconde vie
seglien-le-domaine-de-coet-en-fao-attend-sa-seconde-vie

A Séglien, le domaine de Coët en Fao attend sa seconde vie

A Séglien, près de Pontivy (Morbihan), le manoir de Coët en Fao est à vendre. Quelques habitants le rêvent en site culturel et touristique. Et cherchent des partenaires pour mener à bien leur projet. Qui veut participer à la transformation de ce domaine ?

C’est une belle demeure, entourée de 40 hectares de bois, à quelques centaines de mètres du bourg de Séglien, près de Pontivy (Morbihan).Le manoir de Coët en Fao, vestige d’un château immense, pillé et détruit pendant la Révolution, est à vendre. Dans cette petite commune de 700 âmes, imaginer ce pan de patrimoine vendu et clôturé est un crève-cœur. En particulier pour une poignée d’habitants, qui a décidé de se réunir pour tenter de racheter le manoir.

L’histoire de Séglien est surtout marquée par la seigneurie de Coët-an-Fao (Coëtanfao ou Coetanfao), connue à partir du XVème siècle. Les seigneurs de cette seigneurie s’allient aux puissantes familles de la région tels les Kerhoent et les Kergournadech. Le marquisat de Coetanfao constitué, au XVIIème siècle, par la réunion des trois seigneuries de Coetanfao, Crénihuel, Coetcodu, se décomposa à la fin du XVIIIème. Coetcodu et Crénihuel devinrent la propriété de M. Archin, de Lorient, et Coetanfao tomba dans le domaine de la famille de Rosilly [Note : M. Y. Ch. le vicomte du Rumain, marquis de Coetanfao, mourut à Paris en 1771. Le rachat fut opéré au nom du duc de Rohan, par le Sénéchal de Pontivy, M. Le Vaillant de Laubé, (Archives du Morbihan, G. paroisse de Séglien).

La seigneurie de Coetanfao fut achetée par M. le marquis Julien de Rosilly en 1776. Coetcodu et Crénihuel par M. Archin, de Lorient (Archives du Morbihan, C. paroisse de Séglien)]. De ces trois seigneuries, l’une, Coetcodu, s’étendait sur la haute vallée du Scorff jusqu’à Locmalo-Guéméné, la seconde. Crénihuel, descendait des sources de la Sarre à la frontière nord de Séglien, enfin la troisième, Coetanfao englobait tout le territoire de l’ancienne paroisse de Séglien. Cette seigneurie avait pour borne à l’ouest, la Sarre depuis le moulin du Pont Samouel, jusqu’à son confluent avec le ruisseau de Saint-Nizon, qui, dévalant du plateau de Kerbédic, sépare Séglien de Malguénac ; à l’est et au sud-est, la limite courait le long de la route de Pontivy à Silfiac, suivant ainsi la ligne de partage des eaux, de Kerbédic à la chapelle de Saint-Laurent ; enfin au nord, une ligne presque droite unissait ce dernier point au Pont Samouel. (source Infobretagne)

 

Des expos, des fêtes médiévales

Parmi les membres de l’association en devenir, Dominique Le Morzadec imagine déjà la seconde vie de Coët en Fao.

« Ce site est une formidable opportunité culturelle et touristique. Le manoir pourrait accueillir des expositions, le parc des circuits pédestres, des fêtes médiévales, des concerts. Le mur d’enceinte, les étangs, le lavoir, la fontaine méritent d’être remis en valeur. »

Le petit groupe rêve de faire revivre ce site à la manière de l’abbaye de Bon-Repos, à Saint-Gelven.

Ou encore du château de Guédelon, dans l’Yonne. « Sur une clairière vierge, un château médiéval a été entièrement rebâti. Aujourd’hui, il accueille des milliers de visiteurs. »

Une réunion en octobre

Reste à trouver les fonds pour racheter le domaine.

 « Nous souhaitons lancer une souscription et trouver des mécènes, pour fédérer bien au-delà de notre petite commune : des architectes, des historiens, des passionnés de patrimoine… Pourquoi pas réunir une cinquantaine de copropriétaires ? »

Une réunion publique est prévue en octobre.

Contact : coetenfao.seglien@gmail.com, 06 86 47 07 24.

Source : Ouest-France 29/08/2017

À propos du rédacteur Erwan Kermorvant

Erwan Kermorvant est père de famille. D'une plume acérée, il publie occasionnellement des articles sur Ar Gedour sur divers thèmes. Il assure aussi la veille rédactionnelle du blog et assure la mission de Community Manager du site.

Articles du même auteur

[GRANDCHAMP] Chapelle chantante le 1er octobre 2017

Le petit groupe de prière “les Chapelles Chantantes”animé par Alexis et Denise Kerivel et  Sylviane Quenet …

Les messes en breton pour ce week-end du 23 et 24 septembre 2017

Voici une liste non-exhaustive de messes en breton ou avec cantiques bretons pour ce week-end …

Un commentaire

  1. de tout coeur avec les volontaires pour sauver “la mémoire de Coetanfao” ! Un descendant de Marie de Kerc’hoent mariée à 22 ans en 1621, petite fille de Marie de Ploeuc, dame de Coetanfao…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *