Saints bretons à découvrir
Accueil > Actualités / Keleier > [BIEUZY-LANVAUX] Les anciens élèves rendent hommage à l’abbé Emmanuel Rallier

[BIEUZY-LANVAUX] Les anciens élèves rendent hommage à l’abbé Emmanuel Rallier

hommage abbé rallier

 

Peu de personnes connaissent l’abbé Emmanuel Rallier, de Bieuzy-Lanvaux, si ce n’est qu’une rue porte son nom. Un rédacteur d’Ar Gedour en avait parlé il y a quatre ans.  Plus de 70 ans après sa disparition, une plaque portant son nom a été apposée ce samedi matin sur la façade de l’école de Bieuzy-Lanvaux, qu’il a fondée pendant la guerre, et c’est Monseigneur Centène, évêque de Vannes, qui a béni la plaque.

 

Un bâtisseur

Si l’abbé Emmanuel Rallier n’avait pas été nommé à Bieuzy-Lanvaux, au début de l’année 1942, l’école privée n’aurait peut-être jamais vu le jour. Car à Bieuzy il n’y avait qu’une école publique, aux relents très anti-chrétiens. L’abbé remue donc ciel et terre pour créer l’école, et les résultats sont probants. Le terrain est acheté dès le mois de mai et les travaux démarrent en décembre. « Il s’agit d’abord de démolir la maison acquise grâce aux kermesses et de contracter un emprunt à l’évêché », souligne Yves Péron, membre d’un groupe de recherche sur les écoles.

 

Assassiné, l’abbé ne verra pas son oeuvre

La première pierre est posée le 5 mai 1943 et l’abbé suit attentivement les travaux. La guerre ne le freine pas ; l’homme d’Église s’est fixé un but et rien ne semble pouvoir l’arrêter. Mais c’est sans compter les règlements de compte et la haine vis-à-vis de l’Eglise, maquillés d’un semblant d’acte de résistance. L’abbé Rallier est assassiné le 29 juillet 44. Il avait 45 ans. Victime de calomnies par ses détracteurs et par ceux qui se feront passer pour des héros, il ne lui aura donc manqué que quelques semaines pour voir la concrétisation de son engagement.

Terrorisés par les menaces de ceux qui se réclamaient des FTP, les paroissiens furent peu nombreux aux funérailles. Monseigneur Bellec, évêque de Vannes, entouré de trente prêtres présida le service funèbre et prononça l’éloge du défunt martyr.

Sur sa tombe, surmontée d’une croix celtique, l’épitaphe gravée dans le granit dit :

Emmanuel Rallier – Recteur de Bieuzy – Assassiné le 29 juillet 1944. « Aveit savein ur skol kristen – Reit en deus e hoad hag e boan » (Pour bâtir une école chrétienne, il a donné son sang et sa peine).

À peine 18 mois après leur lancement, les travaux sont presque terminés. Les religieuses de Kermaria, à Plumelin, arrivent le 30 octobre. Et le 6 novembre, 86 élèves font leurs premiers pas dans l’école. Une vraie libération, car beaucoup « attendaient que le bâtiment soit terminé pour aller à l’école ».

 

Une collecte pour un hommage

Ce bonheur, cette joie de pouvoir apprendre, les pionniers de l’école privée mixte de Bieuzy-Lanvaux ne les ont pas oubliés. « Nous avons souhaité rendre hommage à l’abbé Rallier en apposant une plaque commémorative à son nom », expliquent ces anciens élèves, reconnaissants.  Pour cela, et afin de mettre en valeur les grands mérites de l’abbé Rallier, ils ont décidé d’être aussi inventifs et débrouillards que lui. Sous forme de cagnotte participative, « une collecte a été mise en place », précisent les retraités d’aujourd’hui. Chacun peut y déposer ses dons ; les personnes intéressées peuvent aussi envoyer un chèque ou apporter leur contribution en espèces à l’école.

À propos du rédacteur Tudwal Ar Gov

Bretonnant convaincu, Tudwal Ar Gov propose régulièrement des billets culturels (et pas seulement !), certes courts mais sans langue de buis.

Articles du même auteur

L’enseignement catholique a son site pour promouvoir la langue bretonne

Tout nouveau, tout beau : l’enseignement catholique de Bretagne a désormais un site internet intégralement …

vallée des saints réglementation

La Vallée des Saints “s’est développée et continuera à se mettre en œuvre en toute transparence”

Ces derniers jours, des publications dans la presse laissant entendre que, suite aux nouvelles règles du …

2 Commentaires

  1. Le sectarisme intellectuel et la bêtise, préludes à la haine et à toutes ses conséquences, ne sont pas terminés. En effet, une personne connaissant très bien l’histoire de ce prêtre a été appelée à son domicile pour lui signifier qu’il était indésirable là-bas….Comme quoi, la vérité ne plaît pas toujours à certains…..

  2. En 1940 les communistes étaient les alliés des nazis et cela jusqu’a l’ invasion de l’ URSS par ces mêmes nazis en juin 1941 !! C’ est pour faire oublier cette période de collaboration que ces fumiers de FTP commirent tant d’ assassinats par la suite qui restèrent malheureusement bien souvent impunis !!! Mais la Vérité refait surface fort heureusement …………

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *