Saints bretons à découvrir

Bretagne et Britannie

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 min

bretagne,britanniepar Alan-Joseph RAUDE, linguiste*      

L’ histoire n’est claire et compréhensible que si les hommes, les peuples, les lieux, sont présentés sans  ambiguïté.  Ca n’est pas toujours le cas, en général, mais en particulier pour les débuts de l’histoire des Bretons des deux côtés de la Manche. Une confusion majeure règne dans l’emploi du nom Bretagne.

LE  LATIN  BRITANNIA

Britannia désigne la grande île, entre Mer du Nord et Mer d’ Irlande, du sud de l’ Angleterre au nord de l’ Ecosse.  En français, pour l’ antiquité, on  l’appelle « Bretagne », ce qui est une grave erreur (car Britannia, en français, devrait être *Bretaigne) et crée une confusion exposée ci-dessous. Il fait évidemment l’appeler « Britannie ».

BRITTO   ET  BRITTIA
Il existe d’autre part un adjectif britto,  traduit en latin par pictus « colorié », qui désigne globalement les peuples ornés de couleurs, de vêtements et souvent de peau, de la Calédonie (à présent l’ Ecosse). La ville de Dumbarton, *Dunon Brittonon « Citadelle des Brittons » , à l’embouchure de la Clyde, porte leur nom.

De Britto on avait tiré Brittia « Pays des Brittons, connu jusqu’en Orient comme l’un des noms de la Calédonie.

BRITTO-VALENSES  ET  CORNO-VALENSES
En 370 les Romains réoccupèrent le sud de la Calédonie (à présent Lowlends) et en firent la provincce militaire de Valentia, terrain de recrutement, embrigadement et d’entrainement intensifs. Les troupes brittones ainsi  formées furent  connues comme Britto-valenses et, lorsque elles étaient encadrées par des officiers cornoviens, Corno-Valenses.

BRITTANIA
Lorsque ces troupes brittones furent affectées à la protection de l’Armorique, celle-ci fut, à son tour, appelée Brittia en celtique (d’ où Breith, Breiz, Breih), mais en latin Brittania (avec 2T!), qui donne régulièrement Bretagne en français.

CORNWALL, CORNOUAILLE
Le nom de Corno-Valenses, apporté par l’expédition de 400, a donné le nom de  Outre-Manche, et Cornouaille au sud-ouest et au sud-est de l’Armoriique.

LA CONFUSION
Avec le Moyen-Age francisant vint la confusion. Oubliant la différence entre Britannia et Brittania, on crut que Bretagne, qui vient du second, , valait pour le premier, et on inventa une « Petite Bretagne », qui n’avait pas lieu d’ être, , et une « Grande-Bretagne » pour la Britannie. Noter qu’en anglais « Britain » et Great-Britain sont synonymes et que Brittania a donné Brittany.
Notez aussi qu’en gallois « Britannie » se dit Prydain, c’est à dire qu’en Breton ce nom est  Predein (et que Breiz-Veur est un gallicisme et un contre-sens).

______________________________

Pour en savoir plus : -OGAM, Tome 18, p.496-497.
        -A.J.Raude, La Naissance des Nations Brittoniques,
        Ed. Label LN, Ploudalmézeau.   

__________________________

* Ouvrages de l’auteur :

  • L’origine géographique des Bretons armoricains. Série Etudes et recherches de Dalc’homp Soñj
  • Ecrire le gallo : précis d’orthographe britto-romane
  • Petite histoire linguistique de la Bretagne
  • Introduction à la connaissance du gallo
  • Liste des communes galaises du département des Côtes-d’Armor (avec la coll.de Jean-Luc Ramel)
  • Liste des communes du département de l’Ille-et-Vilaine (avec la coll.de Jean-Luc Ramel)
  • Liste des communes du département de Loire-de-Bretagne (avec la coll.de Jean-Luc Ramel)
  • Liste des communes galaises du département du Morbihan (avec la coll.de Jean-Luc Ramel)
  • La Naissance des nations brittoniques – de 367 à 410 –, Ploudalmézeau : Editions Label LN, 2009

Note : tous les articles de ce blog sont la propriété exclusive d’Ar Gedour et de leurs auteurs, et ne peuvent être utilisés sans accord de l’auteur et de l’éditeur. En cas de citation, merci de préciser l’origine de ces articles. 

Première publication de cet article le 07/08/2012

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

JEU D’ETE AR GEDOUR 2022 : tentez de remporter des places au son & lumière « 1625… le mystère de Sainte Anne » (MàJ du 10/08/2022)

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 minComme depuis plusieurs années, Ar Gedour et les …

[INTERCELTIQUE] Le Bagad de Lann-Bihoué a soufflé ses 70 bougies

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minLe bagad de Lann-Bihoué, que l’on ne présente …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.