Saints bretons à découvrir

Ce week-end, le grand pardon de Sainte Anne-la-Palud

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min

Dans le Diocèse de Quimper & Léon, il existe de très nombreux pardons. Il en est un parmi quelques autres qui particulièrement nous tient à coeur : le grand pardon de Sainte Anne-la-Palud, qui a lieu chaque année le dernier dimanche d’août. Un grand pardon à l’enracinement profond, qui attire jeunes et anciens.

Derrière les costumes et l’aspect que certains penseront folklorique se manifeste une foi profonde. En effet, les racines retrouvées et revivifiées dans le Christ Jésus permettent de grandir en humanité et dans la foi, et les pardons peuvent devenir ainsi lieux de nouvelle évangélisation tout en emboîtant les pas de nos aïeux. Ce n’est pas pour rien que le Pape François a récemment placé les sanctuaires sous la responsabilité du dicastère pour la nouvelle évangélisation.

Il serait d’ailleurs souhaitable que les sanctuaires tels que Sainte Anne-la-Palud soient vraiment pris en compte comme des sanctuaires avec une vision pastorale spécifique, et non considérés comme les autres chapelles.

Sainte Anne est importante aux yeux des Bretons, d’où le succès des pardons qui lui sont dédiés. Mais la liturgie proposée (en breton, latin et français) parlant à beaucoup contribue certainement aussi à l’intérêt porté à ce pardon. Le nombre important de costumes aussi, sans aucun doute.

Enfin, le travail des bénévoles et leur hospitalité sont aussi sans aucun doute facteurs de réussite de ce grand pardon qui chaque année attire tant de pèlerins, travaillant d’arrache-pied pour accueillir tant de monde. Tout en gardant le lien avec les autres sanctuaires du diocèse, les bénévoles sont attentifs au bon accueil des délégations qui viennent des quatre coins du diocèse et même de l’ensemble de la Bretagne.

Rendez-vous nombreux, avec les bannières de vos paroisses, à l’occasion du grand pardon qui a lieu ce week-end… et jusqu’à mardi !!!

 

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est le fondateur du site et de l'association Ar Gedour et assure la fonction bénévole de directeur de publication. Il anime aussi le site Kan Iliz (promotion du cantique breton). Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

[QUINTIN] Début d’incendie à la basilique Notre-Dame de Délivrance

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 minCe vendredi matin 14 juin à Quintin, l’incompréhension …

Herriwenn, le groupe qui monte

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 minIl y a de ces groupes qui sont …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *