Saints bretons à découvrir

Connaissez-vous le bienheureux Robert d’Arbrissel ?

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min
Le bienheureux Robert d’Arbrissel. Procession des saints de Bretagne. Diocèse de Rennes. Déambulatoire de la métropole Saint-Pierre de Rennes (35).

Connaissez-vous le bienheureux Robert d’Arbrissel ?

Il s’agit d’un personnage du 11ème siècle qui fut le fondateur de Fontevrault. Moine breton, philosophe et docteur en théologie, il est né au village d’Arbrissel près de la Guerche en pays rennais.

En tant qu’archiprêtre et grand-vicaire, il s’ employa à pacifier les troubles du diocèse, à retirer les biens ecclésiastiques d’entre les mains des laïcs qui s’en étaient emparés, à rompre les mariages incestueux et à purger le clergé des impuretés et mauvaises coutumes que la corruption du temps y avait introduites.

Il quitte Rennes en 1093.

Prédicateur apostolique zélé, ses paroles de feu faisaient renoncer les habitants à leurs péchés, ils retournaient changés dans leur bourg et village. Il voyageait pieds nus, rassemblant jusque trois mille fidèles autour de lui, les entraînant à suivre la vie évangélique dans sa radicalité.

Un bienheureux mis en avant pour la Troménie de Marie

Il s’agit d’un des saints ou bienheureux mis en avant par la Troménie de Marie qui s’élancera à travers la Bretagne courant juin. Une calèche tirée par un cheval de trait breton, portant une grande statue de Notre-Dame de France, fera le tour de la Bretagne, du samedi 18 juin au dimanche 11 septembre 2022. Les marcheurs sont invités à marcher à la suite de Marie sur une ou plusieurs étapes tout au long des chemins qu’Elle empruntera.

« Ce sera l’occasion de redécouvrir, de revivifier et de faire connaître largement ce lien extraordinaire qui existe entre Sainte Anne, la Vierge Marie et la Bretagne et de permettre une très belle évangélisation » précisent les organisateurs.

Les organisateurs de la Troménie de Marie recherchent encore à la recherche de prêtres accompagnateurs ainsi que de meneurs et grooms. N’hésitez pas à les contacter via ce lien pour vous proposer.

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour. Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

[QUIMPER] Pardon de St Corentin le 11 décembre 2022

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minComme chaque année, ne manquez pas le Pardon …

1-añ a viz Kerzu : SANT TUDUAL, ESKOB

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minGanet e Domnonea Breizh-veur e fin ar 5-vet …

2 Commentaires

  1. Bonjour ! Ce Bienheureux Robert étant lui-même fils de prêtre, se désolait de sa condition simoniaque. Ce qui lui fit sans doute d’entamer ce rude chemin d’ascète. J’ignore si ce fait est légendaire ou non, mais s’étant un jour trompé d’estaminet en duché de Normandie, qui était en vérité un lupanar, il s’en extirpa rapidement, mais non sans en avoir sauvé du péché. Ainsi, chemin faisant, il s’installa à la Roe puis à Fontrevraud, accompagné par ses repenties. Ce sont des femmes qui dirigèrent l’abbaye tout au long de de son fonctionnement. Ensuite, il fut de coutume de citer les hommes « commandés » par les femmes de « Robert ». Ses relations avec les Grands de son époques sont avérées.

  2. « Une grande statue de Notre-Dame de France, fera le tour de la Bretagne […] Ce sera l’occasion de redécouvrir, de revivifier et de faire connaître largement ce lien extraordinaire qui existe entre Sainte Anne, la Vierge Marie et la Bretagne »… Je me pose donc la question, pourquoi Notre Dame de FRANCE ???!!! Syndrome de Stockholm peut-être ?… Et si les Français, pour revivifier leur foi chrétienne, faisaient défiler une grande statue de Unsere Lieben Frau ?…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *