Saints bretons à découvrir

Découvrez Relikaer Breizh 2022 à Carnoët (seconde semaine)

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 min

Lancé en 2019 par l’Oeuvre de St Joseph et Ar Gedour avec le soutien du Diocèse de Saint-Brieuc & Tréguier et de la paroisse, la mission Relikaer Vreizh – en la chapelle St Gildas de Carnoët- a vocation à être le révélateur chrétien de la Vallée des Saints, invitant à passer du visible à l’invisible, dans ce lieu sacralisé dépendant de la paroisse, et qui semble comme destiné à devenir un phare missionnaire.

Une mission d’évangélisation

Après une édition dédiée à St Gildas en 2019, puis une édition dédiée à St Efflam et aux saints saurochtones, l’édition 2022 est dédiée à St Briac. Comme à chaque fois, des panneaux explicatifs sont installés à la chapelle St Gildas, et le reliquaire du saint mis en avant est laissé à la vénération. Les visiteurs sont ainsi invités à se mettre dans les pas de nos saints qui n’ont rien de mythologique.

Deux semaines à la découverte de St Briac

Relikaer Vreizh, c’est deux semaines chaque été. La première semaine a eu lieu fin juillet. Le seconde semaine débute ce lundi 8 août et c’est jusqu’au vendredi 12 août 2022.

Si Ar Gedour est incubateur et accompagnateur de projets, la meilleure chose est que les diocèses et paroisses se saisissent de ces initiatives. C’est le cas à partir de cette année sur Relikaer Vreizh, et nous nous en réjouissons. Ce sont donc des paroissiens du secteur qui ont pris en main l’organisation de la mission.

Ar Gedour reste pour l’instant soutien de cette mission en fournissant une bonne partie du matériel (roll-ups explicatifs, tentures…). Vous pouvez soutenir cette mission en vous y rendant ou en faisant un don sur le lien suivant.

Des oppositions flagrantes à cette mission.

Les bénévoles qui ont assuré les permanences sur la première semaine sont heureux  de cette première  expérience. Ils ont encore vu là beaucoup  de passages, beaucoup  de rencontres,  beaucoup  de personnes  heureuses de rencontrer  des chrétiens  dans une chapelle  ouverte et habitée, prêts à témoigner.

Mais alors que ce lieu devrait être havre de paix, cette proposition semble trop prosélyte pour certains, y compris par des personnes qui devraient soutenir de telles actions. C’est ainsi que -parmi d’autres réactions- l’un des bénévoles a été pris à partie sur la première semaine par une personne qui n’a pas compris que ce lieu n’est pas désacralisé et que c’est donc le curé qui est affectataire du lieu, et qu’il décide de ce qui se passe dans cette chapelle, qui plus est dans ce qui est le cadre d’activités cultuelles. La mission RELIKAER VREIZH rentre dans ce cadre.

Nous avons aussi retrouvé les panneaux explicatifs repliés. S’agit-il d’une incivilité ou d’une volonté de nuisance ?  Ces attitudes, que nous n’avions pas les années précédentes ne peuvent que nous encourager à aller plus loin, nous montrant que nous sommes dans le vrai en initiant ou en accompagnant de tels projets, et qu’il existe une véritable attente, en dépit des embûches.

Vous pouvez soutenir cette mission en vous y rendant ou en faisant un don sur le lien suivant.

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

[PATRIMOINE] Les splendides bannières LE MINOR

L’histoire entre la maison LE MINOR et les bannières de procession est une histoire qui dure depuis plus de 60 ans. En effet, c’est en 1953 que...

Les messes en breton ou avec cantiques bretons pour le week-end des 16, 17 et 18 septembre 2022

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minVous ne savez pas encore où aller à …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.