Saints bretons à découvrir

Des retours sur les messes de Noël de vos paroisses ?

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min

Nedeleg 3.jpgEn plus de la messe radiodiffusée sur France Bleu Breizh Izel depuis Mousteru (Diocèse de Saint-Brieuc & Tréguier), des messes en breton, bilingues ou trilingues avaient été prévues en ce Noël 2015. Nous nous en sommes faits le relais, et d’autres médias y ont aussi contribué, reprenant parfois notre liste non exhaustive. Nous avons déjà reçu les retours de certaines paroisses.

Des paroisses ont inclus un ou plusieurs chants breton à la messe de Noël : Quéven, Plouay, Briec, Langonnet, Plouray, Sainte Anne-la-Palud, Sainte Anne d’Auray, Mesquer, Carhaix, Saint-Brieuc…  Et dans vos paroisses, c’était comment ? 

Dans certaines d’entre elles, nous savons que des personnes sont venues parce qu’elles savaient que seraient chantés des cantiques bretons. Le fait de chanter en breton a aussi ravi des non-brittophones qui ont appris certains cantiques à cette occasion : la paroisse de Ploemeur, dans le Diocèse de Vannes, a par exemple encore fait le plein de l’église cette année pour la messe en breton de 17h. On nous a confié que cette messe était désormais un événement dans la paroisse et participait à un certain élan. Le livret bilingue (que vous pouviez télécharger en amont sur AR GEDOUR) permettait à tous de suivre la totalité de la messe. 

A Pontivy, où était célébrée une messe entièrement en breton et animée par les Kaloneù Derv Bro Pondi et des sonneurs de la Kerlenn Pondi, 300 personnes ont répondu « présent ». Ouest-France avait précisé : « Mis en place par le Mgr Centène, le Projet missionnaire breton entend remettre la langue bretonne au coeur de l’église chrétienne. Dans ce cadre, la messe du 24 décembre sera célébrée par les pères Jean-Paul Cado et Joseph Galerne, en breton. Pèh trouz zo ar en douar,Jézuz krouèdur, ou encore Kanamb Noèl, tous les plus célèbres chants traditionnels bretons de Noël seront repris pendant la messe. »

A Plouhinec, dans le Finistère, il n’y avait plus de place pour accueillir les gens, qui affluaient pour la messe trilingue. A Meslan, 200 personnes sont venues chanter en français, latin et breton avec les jeunes de la Mission Etudiante Morbihan (MEMO). Au Faouët (56) ce 25 décembre, un peu moins de 200 personnes -beaucoup plus que l’an passé- ont participé à la messe trilingue.

Vos paroisses ont-elles chanté Noël en breton ? Nous vous proposons de nous laisser vos témoignages en commentaires de cet article. Cela nous aidera aussi à voir quels lieux travaillent à cet enracinement. Trugarez deoc’h ! 

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour. Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

Concours de crèches bretonnes / Kenskrivadeg kraouigoù Nedeleg 2022

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min Kanomp Nouel ! Chantons Noël ! Gouel …

Proposez à votre paroisse un Noël avec des cantiques bretons

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 minLes réunions de préparation des messes de Noël …

3 Commentaires

  1. très belle à minuit à Ste Anne d’Auray avec le Martyrologe de Noel chanté en breton devant la crèche

  2. A la basilique, il y avait un bon équilibre entre breton, latin et français. Merci à eux pour la place donnée au breton lors de cette messe de Noël.

  3. Belle messe à Pontivy aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *