Saints bretons à découvrir
Accueil > Actualités / Keleier > [Diocèse de Vannes] Retour sur l’ordination diaconale de Johann Ribette

[Diocèse de Vannes] Retour sur l’ordination diaconale de Johann Ribette

Ce dimanche a eu lieu pour le diocèse de Vannes l’ordination diaconale en vue du sacerdoce de Johann Ribette, ordination qui a vu pour la première fois depuis longtemps plusieurs cantiques bretons interprétés durant une messe d’ordination, que vous découvrirez en partie dans la vidéo ci-dessus, et bientôt à la suite de cet article.  Un début qui appelle une suite, puisque les nombreux prêtres prêtres présents ont apprécié la justesse de la liturgie mêlant avec un bon équilibre les chants en français, en breton ou en grégorien, cela grâce au service diocésain de la liturgie, et aux volontaires issus notamment des Gedourion ar Mintin, avec la confiance des organisateurs de l’événement, qui souhaitent donner une impulsion pour l’usage des cantiques bretons dans la liturgie.

Nous reprenons ci-après le bon article rédigé par le service communication du Diocèse de Vannes, ainsi que l’interview de Johann Ribette par RCF Bretagne Sud.

 

Ordonné diacre en vue du sacerdoce, l’abbé Johann Ribette est envoyé au service des paroisses du doyenné de Guer. Alors qu’il fêtera dans les tous prochains jours le 30ème anniversaire de son baptême à Port-Louis, le tout jeune diacre a rendu grâce à Dieu pour ce premier don qu’Il lui a fait, cette marque indélébile d’appartenance au Christ.  Trente ans plus tard, en la cathédrale de Vannes, c’est dans la liberté des enfants de Dieu que Johann a fait un « pas définitif  » vers le don total de lui-même à Dieu, à la suite du Christ. 

« Regarde maintenant, Dieu très bon, celui à qui nous imposons les mains aujourd’hui : nous te supplions de le consacrer toi-même, pour qu’il serve à l’autel et accomplisse la fonction diaconale ». Prière d’ordination diaconale. 

« L’ordination diaconale est le moment de l’engagement définitif dans le célibat » a rappelé Monseigneur Centène au début de la messe d’ordination de Johann Ribette.

Le Père Patrice Marivin, délégué diocésain à la formation des séminaristes, a présenté les aptitudes du candidat, formé à Rome au Sedes Sapientiae, mais aussi musicien et mélomane… « Johann aime la belle musique, il est musicien. En excellent virtuose, il sait donc mieux que quiconque combien l’Eglise n’a pas besoin de ministres ordonnés solistes hors du chœur mais plutôt des hommes pauvres de biens et riches en relations, simples et ouverts, témoins du Christ serviteur, puisant leur force et leur joie dans la miséricorde du Père ». 

Grâce transformante

Dans son homélie, l’Evêque a insisté sur l’action transformante du sacrement de l’ordre. « Jésus fait entendre les sourds et parler les muets.  C’est une transformation de cette nature que s’apprête à vivre notre frère Johann, en recevant aujourd’hui le premier degré du sacrement de l’ordre pour être configuré dans le diaconat au Christ serviteur et se préparer ainsi à être un jour configuré au Christ prêtre. Cette transformation, il s’apprête à la vivre à la suite du Christ, le Christ s’est fait serviteur ».

Les trois engagements qui caractérisent l’étape diaconale – l’engagement au célibat, l’engagement à la prière continue et la promesse d’obéissance – sont « autant de signes de dépossession de soi-même ». Et ce chemin du don de soi est un chemin qui libère.  « C’est dans cet esprit mon cher Johann que vous aurez à exercer la triple diaconie de l’Eglise servante à la suite du Christ serviteur » : serviteur de la Parole, serviteur de l’autel et serviteur de la charité.

« Ma vie, nul ne la prend, c’est moi qui la donne » (Jn 10, 18)

Au service du doyenné de Guer, Johann Ribette participera plus particulièrement à la préparation des sacrements des adultes et à la pastorale des jeunes, tout en suivant l’année de théologie pastorale au grand séminaire saint Yves de Rennes.

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

La foi de mes peres le priol

“La foi de mes pères, ce qui restera de la chrétienté bretonne” (par Pierre-Yves Le Priol)

  “La foi de mes pères… ce qui restera de la chrétienté bretonne”  : voici …

[PONTIVY] Retrouvez la BD “Keranna” au marché de Noël les 15 et 16/12

A l’occasion du marché de Noël de Pontivy les 15 et 16 décembre 2018, la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *