Saints bretons à découvrir

[FESTIVAL INTERCELTIQUE] Une salle Carnot relookée et accueillante

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min

La salle Carnot, c’est ce gymnase qui, non loin du Quai des Livres, accueille depuis de très nombreuses années la crème des chanteurs et sonneurs traditionnels bretons. Auparavant, le fest-noz avait lieu au Palais des Congrès, puis par la suite il a été délocalisé à Carnot, tandis que le Pub Interceltique, ce lieu épique que les plus anciens ont connu, avec son excellente programmation et son ambiance inimitable…

Depuis un certain temps, le Pub Interceltique a laissé la place à sa petite soeur, à savoir la scène du Quai de la Bretagne. Sur le Port de plaisance, cette scène propose une programmation très riche, avec des groupes connus et d’autres moins, mais avec une qualité indéniable, à laquelle s’ajoutent une belle mise en lumière et une sonorisation vraiment soignée. Ce qui fait que des groupes comme Fleuves, pour ne citer que cet exemple, attirent une foule d’afficionados et de touristes découvrant que la musique bretonne est à la fois enracinée et très moderne. Difficile d’ailleurs parfois de danser tellement il y a de monde.

La qualité de la programmation a fait qu’au fil du temps de nombreux danseurs ont déserté le gymnase éclairé de ses néons et avec une scène qui rappelait plus la fête paroissiale ou celle du club de gym local qu’un moment festif. La sobriété du lieu tranchait avec l’avalanche technique, à la fois sonore et visuelle, du Quai de la Bretagne ou des Pavillons des Pays Celtes. Malgré la qualité artistique de Carnot, et le fait qu’on pouvait y danser sereinement, il était temps qu’un relooking ait lieu. Et c’est une réussite. La sonorisation est vraiment soignée, avec une scène désormais centrale au visuel moderne (structures alu visibles et lights judicieusement posés), ainsi qu’une ambiance bleutée très cosy et accueillante, alternant lights bleus et blancs éclairant les murs jusqu’à présent mornes.

Le résultat vaut le détour, et il n’y a pas de doutes que les amateurs de musique traditionnelle à danser trouveront un certain goût à passer du temps dans cette salle Carnot nevez

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est le fondateur du site et de l'association Ar Gedour et assure la fonction bénévole de directeur de publication. Il anime aussi le site Kan Iliz (promotion du cantique breton). Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

Abbaye de Landevennec

Le 1er mai 2024, Pardon de St Gwenolé à Landévennec

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minL’abbaye de Landévennec se prépare à célébrer Le …

15 a viz Ebrel : SANT PADERN, ESKOB

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min Sant Padern a seblant bezañ bet ganet, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *