Saints bretons à découvrir

Fête de la Lumière à Vannes le 7 décembre 2012

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 min
Soirée mariale 3.JPGDepuis plusieurs années, beaucoup de paroisses ont remis à l’honneur la fête mariale du 8 décembre, en la plaçant sous le signe de la Lumière, Marie étant celle qui a apporté la Lumière dans le monde.  Cette année, Vannes aura aussi, sa fête de la Lumière et elle sera placée sous le patronage de Notre Dame du Mené.

Elle se déroulera le vendredi 7 décembre, organisée par toutes les paroisses de Vannes veille de la fête de  l’Immaculée Conception. Elle commencera par une procession aux flambeaux depuis les jardins des remparts, à 19 h 30, et se poursuivra par une messe à la cathédrale à 20 h et une veillée de prière, à laquelle participeront les Gedourion ar Mintin, avec d’autres groupes (Jeunes Pros Vannes, Jeunes Pros Lorient, Etudiants, groupe de louange… ). Cette veillée fait suite à l’initiative Adventus 2011 proposée pour l’Avent l’an passé pour rassembler les jeunes chrétiens de divers horizons.

A cette occasion, nous sommes invités  à allumer des petites veilleuses sur le rebord de nos fenêtres ou sur nos balcons afin d’illuminer la ville.

Origine du culte de Notre-Dame du Mené

Le culte de Notre-Dame du Mené remonte au 12ème siècle : un acte de l’évêque Rouaud, de 1144 environ, mentionne « Pierre, chapelain de Notre-Dame de Vannes ». La paroisse s’appelait Notre-Dame du Mené, en latin : parochia Beatae Mariae de Monte, puisque le mot breton Menez signifie « colline » et, effectivement, l’ancienne église était sur une hauteur, en haut de la rue du Mené. Cette église paroissiale que desservit le Bienheureux Pierre René Rogue, abritait une statue de la Vierge Marie.

Au 17ème siècle, on y vénère une statue de Notre-Dame avec l’Enfant Jésus. Cette statue a disparu lors de la Révolution. Dès 1803, l’église du Mené est réouverte, à l’usage du Séminaire.

En 1864, les Sœurs de la Retraite s’installent au Mené. Elles placent dans un « ciel », juste au-dessus de l’autel de la chapelle, une Vierge à l’Enfant, moulée en plâtre, visible dès l’entrée, qui est vénérée comme Notre-Dame du Mené.

 En 1874, les Sœurs placent, dans une grande galerie de leur maison, pour l’usage de la communauté, cette statue de la Vierge assise, portant l’Enfant Jésus. Elles l’appellent Notre-Dame de la Charité. C’était pour fêter le deuxième centenaire de la première retraite au Mené (1674-1874).

En 1907, les Sœurs doivent s’exiler en Belgique et dans les Pays-Bas, elles emportent la statue et s’établissent en Hollande. Si les Sœurs sont de retour dès 1924, la statue, elle, ne revient qu’en 1949 (en bateau), à la veille de l’Année mariale de 1950. Mgr Le Bellec installe solennellement la statue dans l’église Notre-Dame du Mené le 8 décembre 1949, sous le vocable de Notre-Dame du Mené.

 De 1954 à 1965, une procession aux flambeaux se dirige de la cathédrale ou de saint Patern vers l’église du Mené, chaque soir du 8 décembre.

 La vieille église est démolie en 1966. Une nouvelle chapelle est construite non loin de là en 1967, rasée à son tour en 1998.

En 1998, la statue est transférée à Sainte-Anne d’Auray et installée dans la Chapelle de l’Immaculée.

Retour à Vannes en 2006 et tradition retrouvée

Enfin la statue a été accueillie solennellement à la cathédrale le 8 décembre 2006. La vénération de Notre Dame du Mené s’inscrit donc dans une tradition qui remonte à 1144.

Source

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour. Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

Bernard Rio publie les « Hauts-lieux de l’Histoire de Bretagne »

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 minBernard Rio est un auteur prolifique, et chacun …

8 décembre : « Quel grand don d’avoir pour mère Marie Immaculée ! »

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 minSur le chemin de l’Avent brille l’étoile de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *