Saints bretons à découvrir

HIRIO : Sant Budoc

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min

Aujourd’hui, nous fêtons Saint Budoc, évêque de Dol de Bretagne, évêché aujourd’hui disparu. L’histoire ne nous dit pas le détail des actions du saint évêque. On dit qu’il rapporta d’un pèlerinage à Jérusalem un grand nombre de reliques qu’il distribua un peu partout. Les diocèses de Bretagne l’honorent à des dates différentes.
Budoc ou Bozel ou Bozeg, successeur de saint Magloire. Il est fêté le 19 novembre, le 9 décembre à Vannes et le 18 à Dol. La tradition veut qu’il soit né dans les environs de Dol et qu’il ait fondé un monastère sur l’île Lavret dans l’archipel de Bréhat.

… « ministre angélique, richement doué de savoir, remarquable par sa droiture, que tout le monde de ce temps considérait comme l’une des plus fermes colonnes de l’Église ». Budoc était le « maître » de l’Ile Lavret (Laurea), où Gwénolé fut, dès son enfance, élevé comme son disciple… Le culte de saint Budoc est couramment lié à celui de saint Gwénolé. (diocèse de Quimper et Léon – saint Budoc)

« À défaut d’hagiotypes nouveaux, on restaure les anciens. À l’époque romane (XIIe-XIIIe siècles) fleurissent des vitae composées ou remaniées à partir de sources anciennes. La Vita Hervei a été rédigée en Léon au XIIIe, tout comme les Vitae trégoroises d’Efflam et de Budoc » (Le prêtre trégorois et son univers ecclésial au temps de saint Yves – Une société en manque de saints – diocèse de Saint Brieuc et Tréguier)
Le 8 décembre au martyrologe romain: En Bretagne, VIe siècle, saint Budoc, abbé, maître d’une école monastique sur l’île Lavret.

Martyrologe romain / Nominis

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

Feiz e Breizh

Plus de 1200 fidèles, dont 480 marcheurs pour le Pèlerinage Feiz e Breizh 2022

La 5e édition du pèlerinage « Feiz e Breizh », les samedi 17 et dimanche 18 septembre 2022, a rassemblé 480 marcheurs, marquant une progression de 59 % par rapport à 2021. La messe de clôture à Sainte-Anne d’Auray a été célébrée dans une basilique comble.

[PATRIMOINE] Les splendides bannières LE MINOR

L’histoire entre la maison LE MINOR et les bannières de procession est une histoire qui dure depuis plus de 60 ans. En effet, c’est en 1953 que...

Un commentaire

  1. d’autres liens pour mieux connaître ce saint :
    http://grandterrier.net/wiki/index.php?title=Sant_Budog
    http://audierne.info/pages/capsizun/chapelles/laviedesaintbudoc.htm
    http://stmaterne.blogspot.com/2007/12/fte-de-la-conception-de-la-mre-de-dieu.html
    http://hodiemecum.hautetfort.com/b/
    http://www.arbre-celtique.com/approfondissements/prenoms/pr_fiche.php?preder=Budog&preref=Budog&pregen=M

    J’ai aussi ces infos, mais la source n’est plus en ligne (http://www.infini.fr/~terrieux/beuzec.htm ) :
    St Beuzec ou Budoc
    Le nom de ce saint renferme
    la racine bud ‘victoire’
    et le nom même est un adjectif.
    La vie attribuée à ce saint l’associe
    au Goëlo
    et au diocèse de Dol
    … on suppose donc qu’il est question d’une confusion.

    Son culte armoricain se trouve dans trois petites régions cornouaillaises :
    d’abord, dans le cap Sizun,
    à Beuzec-cap-Sizun (br. Beuzeg ar C’hab), où l’on trouve aussi Lesveuzec (cour de Beuzec), Kerbeuzec (village de Beuzec),
    et Pointe du château de beuzec,
    et à Trébeuzec (trève de beuzec) en Plouhinec;
    ensuite, dans le cap Penmarc’h,
    à Beuzec-cap-caval (br. Beuzeg-Kab-Kaval)
    et à Gorré Beuzec (hauteur de Beuzec) en St-Jean-Trolimon,
    et à Parc bras Beuzec (grand champ de Beuzec)
    et à Beuzec-Chapelle en Plomeur (est-il possible que l’ancien éponyme de Plomeur ait été Beuzec?);
    enfin, Beuzec-Conq (br. Beug-Konk) et St-Beuzec en Concarneau, tour près l’un de l’autre.

    En Cornouailles insulaire, on peut signaler
    l’ancienne paroisse de St. Budock (cf. Budock Water: 146 G 3),
    Budock Vean (petit Budock), chapelle en Constantine (146 C 13),
    et St. Budeaux dans le Devonshire près de Plymouth (144 D 7).

    Sources pour saint BUDOC:
    François Duine, Memento des Sources Hagiographiques de l´Histoire de Bretagne (Rennes, Bahon-Rault, 1918). 18.65-6 (307-8);42.74 (316)
    J. Loth, Les noms des Saints Bretons (Paris, H. Champion, 1910). 14
    René Largillière, Six Saints de la région de Plestin (Rennes, Plihon, 1922). 26 LS 33, 35
    Alfred Holder, Alt-Celtischer Sprachschatz (Leipzig, Teubner, 1896-1913). 1.497-9; 3.916-8.
    G.H. Doble, Cornish Saints, série de brochures (éditions diverses, 1925 -).
    Nous n’avons pas pu consulter la brochure de M. Doble sur St Budock

    même problème de lien erroné sur internet désormais /ces infos (http://www.genetrix.org/saints-bretons/consult/display.xsp?identifier=BUDOC )
    Variantes du Nom
    …latine : Budocus.
    …autres : Beuzec, Budeaux, Buzet, Buzy, Buzock, Bezeuc, Buzeuc, Beuzeuc, Buzeu, Buzot, Bodeg, Bozeg, Bothmaël.
    Voir… La Vita de Guénolé mentionne un Budoc Le Grand qui aurait fondé une école sur l’île de Lavret dans laquelle saint Guénolé aurait fait ses études. On peut se demander s’il s’agit du même saint Budoc, fils de sainte Azénor ?

    Date(s) de fête : 6 décembre

    Qualité : Moine missionnaire puis archevêque de Dol.

    Date/lieu de naissance : La légende raconte qu’il serait né en mer, peut-être vers le VIIe siècle ?

    Date/lieu de décès : VIe siècle-VIIe siècle ?, à Dol-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine).

    Biographie et/ou légende : La légende tardive de saint Budoc fait de celui-ci le fils du roi de Goëllo et de sainte Azénor, elle-même fille du « roi de Brest ». A la suite d’aventures merveilleuses, il passa sa jeunesse en Irlande. Pour échapper à la dignité épiscopale à laquelle on voulait l’élever, il aurait franchi la Manche. Débarqué à Porspoder, il y aurait séjourné quelque temps avant de s’établir à Plourin-Ploudalmézeau (actuel Finistère). Faute d’avoir pu en convertir les habitants, il excommunie ceux-ci avant d’être élu archevêque de Dol (actuel Ille-et-Vilaine). A sa mort, ses reliques furent partagées entre Brech et Plourin dont il avait absous la population.

    Honoré à l’Île-de-Bréhat. la tradition dit que le monastère du saint se trouvait dans l’île Lavret, près de Bréhat.

    Églises paroissiales : Bretagne
    – Beuzec-Cap-Sizun * Finistère * (29 4 33 008)
    – Concarneau * paroisse de Beuzec-Conq * Finistère * (29 4 10 039) * l’édifice date de 1891.
    – Plomeur * ancienne paroisse de Beuzec-Cap-Caval * Finistère * (29 4 34 171) * l’église est devenue chapelle quand la paroisse fut absorbée par Plomeur.
    – Plourin * Finistère * (29 1 27 208)
    – Porspoder * Finistère * (29 1 27 221)
    – Trégarvan * Finistère * (29 2 08 289)

    Chapelles : Bretagne
    – Plomeur * Finistère * (29 4 34 171) * c’est l’ancienne église paroissiale de Beuzec-Cap-Caval. Elle date de la fin du XIIIe siècle.

    Fontaines : Bretagne
    – Beuzec-Cap-Sizun * Finistère * (29 4 33 008) * entre Lesveuzec et Lesvignan, la fontaine porte la date de 1760 et l’inscription :  » H.H.IEAN.MAT.F. « ..

    Fêtes et pardons : Bretagne
    – Plomeur * Finistère * (29 4 34 171) * pardon de saint Budoc à la mi-août.

    Mentions liturgiques : Fêté d’abord au 6 décembre, la date fut reportée au 8 décembre.
    Bretagne
    Diocèse de Dol
    · Dans la Chronique de Dol du XIe siècle, saint Budoc est désigné comme successeur de saint Magloire.
    · Dans le Psautier du XVe siècle de l’abbaye de Saint-Jacut-de-l’Isle, on trouve Budoc au 9 décembre.
    · Dans le Bréviaire de Dol de 1519, on trouve une litanie  » SancteBudoce « . Au calendrier, on le trouve au 8 décembre :  » Budoci et transfertur », ainsi qu’au 9 décembre : « Budoci confessoris et archiepiscopi Dolensis, IX lect. ».
    · Dans le calendrier du Supplementum missalis ad normam lectionarii Dolensis, on trouve au 9 décembre : « Budoc, archevêque de Dol » (du 8 décembre).

    Diocèse de Vannes
    · Il y a un Budocus dans la liste épiscopale de Vannes, au Cartulaire de Quimperlé.
    · Dans le calendrier du Missel du vice-chancelier Ynisan de 1457, on trouve au 5 décembre « Budoci epi. venetensis ».
    · Dans le calendrier du Missel de Vannes, du XVe siècle, on trouve au 9 décembre : « Budoc, évêque de Vannes ». Si Budoc est inscrit dans le manuscrit conservé à la Bibliothèque Nationale, il est absent du manuscrit conservé à Rouen.

    Diocèse de Léon
    · Le calendrier du Bréviaire imprimé de Léon de 1516 retient au 18 novembre : « Budoci episcopi et confessori ».

    Diocèse de Saint-Brieuc
    · Dans le calendrier du Bréviaire de Saint-Brieuc de 1548, on trouve au 18 novembre : « Budoc, évêque, 9 leçons ».

    Reste de la France
    · Le Martyrologe de l’abbé Chastelain de 1709 retient le saint : « S.Budoc (Budocus), évêque ».

    Îles britanniques
    · La date ancienne de la solennité du Budoc dans les enclaves de la Cornouaille anglaise était fixée au 6 décembre. La fête fut transférée par la suite au 8 décembre.

    Hymnes : Bretagne
    · La Tour d’Armor dans le Barzaz-Breiz de la Villemarqué, 1839.
    · Le même saint est célébré en vers français par Brizeux (Les Bretons, chant IX).

    Trajet des Reliques : Son corps fut déposé à l’abbaye de Léhon à l’arrivée des Normands, puis fut transporté à Paris où ses reliques furent déposées à l’église Saint-Barthélémy.

    Reliques corporelles : Bretagne
    – Brech * Morbihan * (56 1 25 023). Lors de la translation du bras, devant aller à Plourin, les moines traversèrent Brech qui conserva en grande partie la relique (à l’exception de deux doigts).
    – Plourin * Finistère * (29 1 27 208) * église Saint-Budoc. L’église Saint-Budoc possède le bras-reliquaire en argent de saint Budoc.

    Représentations :
    Saint Budoc figure en évêque à Beuzec-Cap-Sizun * Finistère * (29 4 33 008) * fontaine XVIIIe siècle ou XIXe siècle
    Statue en pierre polychrome au-dessus de la porte intérieure. Saint Budoc est représenté en évêque. Beuzec-Cap-Sizun * Finistère * (29 4 33 008) * église Saint-Budoc
    Statue en bois polychrome à Beuzec-Cap-Sizun * Finistère * (29 4 33 008) * église Saint-Budoc
    Saint évêque non identifié, mais il s’agirait de saint Budoc à Beuzec-Cap-Sizun * Finistère * (29 4 33 008) * église Saint-Budoc
    Saint évêque (Budoc ?) à Beuzec-Cap-Sizun * Finistère * (29 4 33 008) * chapelle Saint-Conogan
    Moderne à l’Île-de-Bréhat * Côtes-d’Armor * (22 4 28 016) * église Notre-Dame
    XVIIe siècle
    En évêque, bois polychrome à Concarneau * paroisse de Beuzec-Conq * Finistère * (29 4 10 039) * église Saint-Budoc
    Statue en bois polychrome. En évêque à Plomeur * Finistère * (29 4 34 171) * chapelle Saint-Budoc
    Ancienne Statue de saint Bothmaël provenant de la chapelle Saint-Rion à Plouézec * Côtes-d’Armor * (22 4 28 214) * église Saint-Pierre
    Statue en bois polychrome à Plourin * Finistère * (29 1 27 208) * église Saint-Budoc
    Saint Budoc portant un livre et le bâton de pèlerin à Plounévez-Quintin * Côtes-d’Armor * (22 2 43 229) * chapelle Saint-Colomban
    vers 1950 à Porspoder * Finistère * (29 1 27 221) * église Saint-Budoc
    Ancienne Statue en pierre polychrome portant l’inscription  » BVDOC  » à Trégarvan * Finistère * (29 2 08 289) * église Saint-Budoc
    XVIesiècle Statue en kersanton, à l’entrée de l’enclos, représentant le saint en évêque à Trégarvan * Finistère * (29 2 08 289) * église Saint-Budoc
    XVIIIesiècle Bas-reliefs en bois de chêne décorant la chaire de l’église. Un des panneaux illustre la légende du tonneau flottant dans lequel est enfermée la mère de saint Budoc et qui, conduit par un ange, aborde en Irlande… à Plourin * Finistère * (29 1 27 208) * église Saint-Budoc

    Vitraux
    placés après l’incendie de 1936 représentant divers saints dont Budoc à Beuzec-Cap-Sizun * Finistère * (29 4 33 008) * église Saint-Budoc
    Dol-de-Bretagne * Ille-et-Vilaine * (35 4 11 095) * cathédrale Saint-Samson 1899 Dans le chœur, deux fenêtres sur la vie de saint Budoc, signée G. Félep.
    Porspoder * Finistère * (29 1 27 221) * église Saint-Budoc. Dans les hautes fenêtres de la nef, Budoc est représenté dans les bras de sa mère.
    Saint-Brieuc * Côtes-d’Armor * (22 4 99 278) * Notre-Dame de Bonne Espérance.
    Moderne à Saint-Jean-Trolimon * Finistère * (29 4 34 252) * église Saint-Jean-Baptiste

    Panneaux sculptés peints et dorés (XVIIIesiècle) dans le lambris-retable, sans doute à l’origine volets de niche de statues. Quatre sont consacrés à la vie de saint Budoc… à Porspoder * Finistère * (29 1 27 221) * église Saint-Budoc

    Relique enchâssée dans un bras d’argent. (XVIe siècle) à Plourin * Finistère * (29 1 27 208) * église Saint-Budoc

    Toponymie :
    Bretagne
    – Beuzec-Cap-Sizun * Finistère * (29 4 33 008)
    – Plomeur * Beuzec-Cap-Caval * Finistère * (29 4 34 171) * paroisse absorbée par Plomeur.
    – Beuzec-Conq * Finistère * (29 4 10 009) * Beuzec-Conq a fusionné avec Concarneau.

    Îles britanniques
    – Saint-Budeaux (Seint Bodokys, 1520) pour Budoc.
    – Budock * Cornwall * paroisse. Anciennement Eglos-Buthec.
    – Plusieurs endroits dans le Devon et en Cornouaille portent son nom.

    Patron des pêcheurs d’épaves à cause du tonneau échoué sur le rivage. Brizeux en fait le patron des  » pilleurs de côtes  » (Les Bretons, Chant IX).

    Bibliographie
    Ouvrages et articles sur la Bretagne :
    CHÉDEVILLE, André, GUILLOTEL, Hubert, La Bretagne des saints et des rois, Ve-Xe siècle, Rennes, Ouest-France, 1984, p. 17, 131, 132, 136, 137, 147.
    Ouvrages et articles sur les saints :
    BÉNÉDICTINS DE RAMSGATE, Dix mille saints. Dictionnaire hagiographique, [s.l.], Brepols, 1991, p. 100-101.
    DUINE, François,  » Mémento des sources hagiographiques de l’histoire de Bretagne « , Bulletins et Mémoires de la Société Archéologique du département d’Ille-et-Vilaine, t. 66, 1918, notices 18 et 42.
    LE GRAND, Albert, Les Vies des Saints de la Bretagne Armorique, nouvelle édition revue et corrigée, Quimper, 1901, p. 623.
    LE MENN, Gwennole, Grand choix de prénoms bretons, Spézet, Coop Breizh, 1997, p. 25-26.
    LOBINEAU, Guy-Alexis, Les Vies des saints de Bretagne et des personnes d’une éminente piété, nouvelle édition revue par l’abbé Trévaux, Paris, Méquignon Junior.
    TANGUY, Bernard,  » Hagionomastique et histoire : Pabu Tugdual alias Tudi et les origines du diocèse de Cornouaille « , Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, t. 115, 1986.

    Ouvrages et articles sur l’archéologie, les édifices religieux, le mobilier religieux et l’iconographie :
    COUFFON, René,  » Répertoire des églises et chapelles du diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier « , Société d’Émulation des Côtes-du-Nord, t. 70, 1938, p. 52, 53 ; t. 71, 1939, p. 145.
    COUFFON, René, LE BARS, Alfred, Diocèse de Quimper et de Léon. Nouveau répertoire des églises et chapelles, Quimper, Association Diocésaine, 1988, p. 23, 74, 252, 306-307, 333, 429.
    RÉAU, Louis, Iconographie de l’art chrétien. Tome 3, Iconographie des saints, Paris, PUF, 1958, vol. I, p. 140-141.

    Ouvrages et articles sur les cultes liturgiques et populaires :
    DUINE, François,  » Bréviaires et missels des églises et abbayes bretonnes de France antérieurs au XVIIe siècle « , Bulletins et Mémoires de la Société Archéologique du département d’Ille-et-Vilaine, t. 35, 1905, p. 48, 50, 126.
    DUINE, François, Inventaire liturgique de l’hagiographie bretonne, Paris, Champion, 1922.
    MILIN, Gaël,  » La Traversée prodigieuse dans le folklore et l’hagiographie celtique : essai de topologie « , Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, t. 118, 1989, p. 135.

    Ouvrages et articles sur la toponymie :
    TANGUY, Bernard, Dictionnaire des noms de communes, trèves et paroisses du Finistère. Origine et signification, Douarnenez, ArMen-Le Chasse-Marée, 1990, p. 24, 40, 46, 56, 86, 105, 107, 110, 117, 123, 129, 151, 173, 179, 223.
    TANGUY, Bernard, Dictionnaire des noms de communes, trèves et paroisses des Côtes-d’Armor. Origine et signification, Douarnenez, ArMen-Le Chasse-Marée, 1992, p. 31, 49, 290, 291

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.