Saints bretons à découvrir

IDEE CADEAU : “Le fulgurant destin du chevalier de Limoëlan” de René d’Ambrières

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min

Le chevalier Joseph Pierre Picot de Limoëlan, né à Nantes le 4 novembre 1768 et mort à Charleston aux États-Unis, le 29 septembre 1826, militaire, fut un des chefs chouans insurgés pendant la Révolution française. En 1800, il prend part à l’attentat de la rue Saint-Nicaise, mené contre Napoléon Bonaparte, sous la direction de Georges Cadoudal. Pénitent, il termine sa vie comme prêtre catholique aux États-Unis, sous le nom d’abbé de Clorivière.

René d’Ambrières retrace ici la vie oubliée d’un acteur éminent de la cause bretonne, chouanne, contre-révolutionnaire, anti-bonapartiste et catholique au XIXe siècle.

Ami de collège de Chateaubriand, neveu du grand jésuite Pierre de Clorivière, il émigre, tandis que son père membre de l’Association bretonne du marquis de La Rouërie est guillotiné. Revenu en France, il prend en 1799 le commandement de la division chouanne de Fougères à la place de du Boisguy, et mène avec succès plusieurs combats. Après la paix, il fomente contre Bonaparte le complot de la « Machine infernale » le soir de Noël 1800. L’attentat échoue mais l’explosion tue dix personnes.

Limoëlan parvient à s’échapper et part en Amérique où on le retrouve d’abord peintre miniaturiste. Puis son exil se transforme, sous la protection de Mgr Carroll, en une étonnante conversion : devenu citoyen américain, il est ordonné prêtre en 1812. Aumônier du couvent de la Visitation de Georgetown, la tradition rapporte qu’avant chaque 25 décembre, il passait la nuit en prière au sein de sa chapelle.

Un récit haletant pour tous les publics, jeunes et adultes, édité par Via Romana. Cet ouvrage porte le label Ar Gedour car il met en avant cette figure bretonne méconnue.

Polytechnicien et historien né en 1949, René d’Ambrières est un spécialiste de l‘histoire du XVIIIe siècle et tout particulièrement de celle de l’Oratoire. Il a publié L’Esprit de l’Oratoire de France au tournant du XVIIIe siècle, préfacé par Jean de Viguerie, en 1995.

Editions Via Romana – 24€

Vous pouvez commander l’ouvrage directement sur Ar Gedour via ce lien. En commandant dès aujourd’hui, vous le recevrez à temps pour Noël.

À propos du rédacteur Erwan Kermorvant

Erwan Kermorvant est père de famille. D'une plume acérée, il publie occasionnellement des articles sur Ar Gedour sur divers thèmes. Il assure aussi la veille rédactionnelle du blog et assure la mission de Community Manager du site.

Articles du même auteur

[LOCOAL MENDON] EVENEMENT KAN AR BOBL LE 17 février 2024

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min Venez écouter et soutenir les chanteurs et …

Gwenole Larvol (Treuzkas ar yezh) – Pennad Kaoz

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min(Br) Penaos plantañ brezhoneg er skolioù divyezhek ? …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *