Saints bretons à découvrir

[INTERCELTIQUE] Hévia à la Grande Soirée des Asturies ce jeudi soir

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min
Photo XIIIfromTOKYO

Ce jeudi soir, lors de la Grande soirée des Asturies qui se déroulera à l’Amphi à 21h30, avant le groupe Llan de Cubel, vous pourrez entendre Hévia. Il s’agit d’un artiste dont j’ai apprécié la créativité dès les débuts. Mais qui est donc cet Hévia ?

José Ángel Hevia Velasco, connu sous le nom de Hevia est né le 11 octobre 1967 à Villaviciosa dans les Asturies). Joueur de gaïta, il se produit couramment avec sa sœur, María José, à la batterie.

Son premier contact avec la cornemuse a été dès l’âge de quatre ans, lors d’une procession à Amandi alors qu’il était avec son grand-père. C’est là que l’image d’un homme et de sa cornemuse a alors influencé le très jeune José Angel. L’union entre le joueur de cornemuse, sa musique et l’instrument lui semblait magique. Hevia a alors commencé des cours de gaïta, et fit un apprentissage passionné et acharné, ne laissant que peu de temps pour autre chose. 

En 1992, il a reçu le premier prix de cornemuse solo au Festival Interceltique de Lorient, en Bretagne. Sa composition la plus réputée et en quelque sorte sa signature est peut-être le titre de 1998 Busindre Reel, issu de son premier album Tierra de Nadie.

Certains pourraient le considérer comme l’alter-ego asturien du gaïtero galicien Carlos Nuñez, tous les deux d’un grand talent. Mais Hevia est plus particulièrement connu pour avoir aidé à inventer une marque spéciale de cornemuses électroniques MIDI, jouant de cet instrument en direct sur scène. L’instrument a été développé avec Alberto Arias (élève et programmeur informatique) et le technicien en électronique Miguel Dopico, puis popularisé par Hévia. Depuis, la cornemuse électronique s’est imposée dans le jeu de cornemuse en Europe. 

Deux de ses morceaux, à savoir La Línea Trazada et El Garrotin (sortie unique), sont apparus sur le jeu vidéo multiplateforme Vigilante 8: 2nd Offense. Sa musique a également été présentée dans le parc d’attraction Walt Disney World à Epcot, juste avant le feu d’artifice nocturne IllumiNations: Reflections of Earth.

 

Grande soirée des Asturies, avec LLan de Cubel et Hevia, le 11 août à 21h30 – L’Amphi

LES AUTRES PROPOSITIONS DU JOUR

  • Cécile Corbel
    11 août à 15h – Le Palais
  • Hommage à Yann-Fañch Kemener
    11 août à 21h – Le Théâtre
  • Only Boys Aloud / Horizons Celtiques
    11 août à 21h30 – Le Stade
  • Brian Finnegan
    11 août à 21h30 – Le Kleub
  • Kanomp Breizh, ensemble choral de Bretagne
    11 août à 21h30 – Le Palais
  • Ed Boyd, guitarise du groupe Flook et de Lunasa
    13 août à 21h30 – L’Amphi

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

[PATRIMOINE] Les splendides bannières LE MINOR

L’histoire entre la maison LE MINOR et les bannières de procession est une histoire qui dure depuis plus de 60 ans. En effet, c’est en 1953 que...

Les messes en breton ou avec cantiques bretons pour le week-end des 16, 17 et 18 septembre 2022

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minVous ne savez pas encore où aller à …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.