Saints bretons à découvrir

[INTERCELTIQUE] Santa Barbara Bendita pour Lisardo Lombardia

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min
Lisardo Lombardia, 

Lisardo Lombardia, directeur du Festival Interceltique de Lorient, part en retraite cette année après quatorze ans à la tête du festival breton. Alors qu’elle fêtait aussi le centième anniversaire de la naissance de Polig Monjarret (né en 1920), la fédération Sonerion lui a donc offert samedi un air asturien, Santa Barbara Bendita, du nom de la sainte patronne des mineurs. Sous la baguette du penn-soner de Cap Caval, Tangi Sicard, les bagadoù ont entamé ensemble ce chant traditionnel, qu’il avait déjà chanté sur scène en 2019 auprès de Lors Landat.

Les paroles (généralement chantées en asturien, en espagnol ou un mélange entre les deux langues) décrivent le douloureux retour à la maison d’un mineur, couvert du sang de ses collègues mineurs, qui raconte à sa femme(Maruxina) un accident minier dans la célèbre mine asturienne connue sous le nom de Pozu Maria Luisa (située à Ciañu, Langreo).

Patrona de los mineros mirái, mirái Maruxiña, miráimirái como vengo yo ! Sainte patronne des mineurs, regardez, regardez Maruxina, regardez, regardez comment je rentre à la maison !!!

 

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est le fondateur du site et de l'association Ar Gedour et assure la fonction bénévole de directeur de publication. Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

[KERANNA] Oferenn e brezhoneg d’ar 5/02/23- Messe en breton (+ feuille téléchargeable)

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min Disul, d’ar 5 a viz C’hwevrer 2023 …

Bilan 2022 des actions d’Ar Gedour et projets 2023

Amzer-lenn / Temps de lecture : 5 minAr Gedour fête cette année ses douze ans …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *