Saints bretons à découvrir
Accueil > Agenda / Deiziataer > J-30 au Festival Interceltique de Lorient

J-30 au Festival Interceltique de Lorient

48e FESTIVAL INTERCELTIQUE
DE LORIENT
Année du Pays de Galles
du 3 au 12 août 2018
Plus que 30 jours avant le début des festivités !
Dans un mois, des milliers d’artistes et de festivaliers venus du monde entier, se retrouveront à Lorient pour célébrer la 48édition du Festival Interceltique !
10 jours et 10 nuits où Lorient se transformera aux rythmes endiablés des nations celtes qui s’y retrouveront pour partager leurs cultures et traditions communes !
Le Pays de Galles
à l’honneur
Le Pays de Galles est une terre de sommets montagneux, de collines, de falaises escarpées, de plages de sables, de rivières et de lacs. Cardiff est l’une des plus jeunes capitales européennes après avoir été l’un des plus grands ports du monde au XIXe siècle. Elle abrite le Senedd (parlement gallois) depuis sa création en 1999.
Avec sa centaine de châteaux médiévaux, le pays est également connu comme la « capitale mondiale des châteaux ».

Si la triple harpe est l’instrument national du pays, les réputés chœurs gallois marquent toujours autant les esprits. Des jeunes générations d’artistes ont exploré d’autres territoires de création et renouvelé leur répertoire : de la musique traditionnelle, du chant choral rajeuni, du folk alternatif et une scène pop rock des plus incisives de Grande-Bretagne.

 

Autant d’artistes et de talents différents à découvrir cet été à Lorient !

Soirée d’Ouverture Pays de Galles

Des chants, de la harpe, de la guitare, de la passion… Pour cette soirée d’ouverture, la musique traditionnelle galloise sera au rendez-vous avec de nombreux artistes venus spécialement pour célébrer leur pays ! Débutant avec  un poète gallois, puis les cinq jeunes et talentueux musiciens du groupe Calan, la soirée continuera avec la chorale Only Boys Aloud, composée de très jeunes artistes, puis Pendevig s’invitera sur scène à deux reprises. Le Festival aura le plaisir de recevoir le harpiste Robin Huw Bowen & Tŷ Teires (La Maison de la Triple Harpe) et sa harpe triple, le Côr Meibion Pendyrus ainsi que le groupe Alaw, avec leurs chansons puissantes et leurs mélodies originales.

Une belle soirée galloise au cœur de Lorient !

Samedi 4 août à 21h – Théâtre de Lorien

YANN
TIERSEN
Solo
L’Orchestre Symphonique
de Bretagne
avec DENEZ PRIGENT
L’artiste a posé son inspiration sur l’île d’Ouessant, après un voyage de plus de vingt ans. Sur scène, avec son dernier album de piano solo,EUSA (le nom breton de l’île), il se présente sans apparat, mais riche d’une œuvre qui, de ses premiers amours minimalistes aux valses d’Amélie Poulain, de mélodies pop en expérimentations post-rock, a franchi toutes les frontières. A Lorient, il invitera le public à voyager au cœur même de son inspiration qu’il puise en Bretagne, et plus précisément à Ouessant, où chaque morceau joué se réfère à un lieu spécifique de l’île, comme une véritable carte musicale. C’est à Lorient qu’il a choisi de se produire en piano solo pour l’une de ses rares escales estivales de 2018.
Dimanche 5 août à 22h – Espace Marine
Denez Prigent avec sa voix si singulière et envoûtante accompagnera l’Orchestre Symphonique de Bretagne lors de cette grande soirée. De la drum’n bass des débuts, les Gwerz du finistérien se sont à présent parés des airs venus du monde entier. Il était donc logique qu’un musicien aussi vagabond que solidement enraciné s’entende avec un orchestre au penchant certain pour l’exploration. Son chant sera ainsi sublimé autant dans l’émotion profonde qu’il véhicule que dans l’énergie débordante des Kan Ha Diskan… tout à l’image de la Bretagne aux accents extrêmes, si singulière et à la fois, si universelle.
En 1èrepartie : Rhiannon Giddens
Mardi 7 août à 22h – Espace Marine
Femmes du Monde Celte
Trois sensibilités et traditions différentes, mais un même esprit d’attachement à leur terre, à la transmission de la diversité culturelle et à la recherche musicale hors des sentiers battus.

Marthe Vassallo, reconnue comme une des grandes voix de la Bretagne d’aujourd’hui, s’associe avec ses complices de trente ans, Jean Michel Veillon (flûte traversière) et Gilles Le Bigot (guitare) pour composer Empreintes. L’échange entre le trio est direct, joyeux et fécond, dans l’infinie souplesse de trois instruments complémentaires et dans le goût partagé de l’essentiel… En 30 ans de carrière et 13 albums, Uxía, la grande dame de la musique galicienne, a rénové la musique traditionnelle, grâce à la connexion avec le monde lusophone en Europe, en Afrique et au Brésil. Elle vient de recevoir le prix national de la musique galicienne 2017 et sera sur scène avec son extraordinaire groupe de musiciens internationaux. La voix cristalline de Julie Fowlis a fait le charme des audiences autour du monde. Des ballades aux chants de travail gaéliques traditionnels des îles Hébrides, en passant par des compositions à la croisée des genres et des styles, elle est devenue une figure de référence de la musique écossaise. Elle nous présente son magnifique dernier album : Alterum.

Jeudi 9 août à 21h – Théâtre de Lorient
HAT FITZ
&
CARA
L’Orchestre Symphonique
de Bretagne avec
CATRIN FINCH & SECKOU KEITA
Hat Fitz & Cara forment un duo à la fois sauvage et enjôleur, leurs compositions originales au son roots ont une énergie toute contemporaine et ne sont pas loin de créer un nouveau genre.
Hat Fitz, baroudeur des grandes scènes blues australiennes, a multiplié au fil du temps ses apparitions en Europe, retrouvant le même engouement du public, aussi bien dans un contexte intimiste que sur des festivals majeurs. Alors qu’il se produit en Irlande, il découvre une certaine Cara Robinson, qu’il ne quittera plus jamais !

Cette artiste, au background soul, a parcouru l’Europe et les Etats-Unis. Bien que dotée d’une voix exceptionnelle, elle ne se satisfait pas d’être ” seulement ” une chanteuse. Elle apprend la batterie, le washboard, la flûte et la flûte irlandaise !

Le rugueux Hat Fitz est toujours là, à présent tempéré par l’ensorceleuse Cara.
A découvrir d’urgence !

Ce duo australo-irlandais a quelque chose en plus…

VIDEO

Jeudi 9 août à 22h – Espace Marine

Harpiste internationalement renommée, Catrin Finch est une des plus talentueuses harpistes de sa génération. Décrite comme « La Reine des harpes », elle a fait plaisir aux publics avec ses performances à travers le Royaume-Uni et le monde entier.
Seckou Keita, est quant à lui un « conteur, un compositeur, maître du djembé, virtuose et pionnier ». Seckou est un musicien rare, ancré dans la tradition bien que constamment en train de pousser les frontières de son art. Il est un vrai maître de la kora, une harpe à 22 cordes de l’Afrique de l’Ouest.

Après leur première rencontre en mars 2012, un an plus tard les deux artistes enregistrent leur premier album Clychau Dibon, après avoir joué seulement deux concerts ensemble.

Leur nouvel album, SOAR, explore le thème de la migration, des voyages – tous deux émotionnel et physique, et l’intrépide duo continue l’exploration et la célébration des parallèles et des différences entre les 2 instruments et cultures.

VIDEO

Vendredi 10 août à 22h – Espace Marine

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

Père Armel de La Monneraye : “mon âme est emplie d’un parfum d’éternité”

 En 2004, le Père Armel de La Monneraye, qui venait d’achever un Tro Breiz en …

[QUISTINIC] Pas de bénédiction des chevaux cette année, faute de bénévoles

Un pardon contraint de se mettre en stand-by cette année faute de bénévoles : le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *