Saints bretons à découvrir

Kan ar bobl. 40 ans de chant danse et musique bretonnes

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min

kan ar bobl.jpgLa série des rencontres de pays a débuté il y a quelques jours. La grande finale du « Chant du peuple » se tiendra les 20 et 21 avril à Pontivy.

Yann Fañch Kemener, Annie Ebrel, Denez Prigent, Ar Re Yaouank, Nolwenn Korbel, Karma, Noluen Le Buhé, Marthe Vassallo… Depuis 1973, le Kan ar bobl s’est imposé comme le lieu incontournable où les plus grands noms du chant et de la musique bretonne se sont révélés. Rendez-vous majeur, le festival de chant et musique amateur fête cette année son 40e anniversaire. Et pour cette date particulière, près de 20 rencontres de pays sont au programme cette année contre 18 en 2012, un record. « Elles ont débuté il y a une semaine à Quimperlé et Loudéac. Elles sont organisées par de nombreuses associations locales dans toute la Bretagne et s’étaleront de février à début avril », explique Christian Rivoalen, président de l’association.

À Paris et à Tours

Si chacune organise ces épreuves éliminatoires locales à sa façon, toutes respectent et appliquent un même règlement. Les candidats sélectionnés pour chaque pays pourront ensuite s’exprimer sur la scène de Pontivy, lors de la finale. À noter que deux rencontres « hors frontières » sont organisées le 2 mars, à Mont (Touraine) et à la Mission Bretonne à Paris. « Au-delà du terme de rencontres, c’est vraiment un lieu d’échanges intergénérationnels où se retrouvent les anciens, porteurs de traditions, et les jeunes qui voient ainsi le chemin qui leur reste à accomplir et reprennent le flambeau », souligne Cécile Goualle, directrice de Radio Bro Gwened, qui chapeaute l’organisation avec l’association Daomp d’Ar Skol Pondi.

Une finale festive

La grande finale se tiendra les 20 et 21 avril, à Pontivy, au palais des congrès. Pour les 40 ans, l’accent sera mis sur les notions défendues dès ses débuts par le Kan ar bobl. « Il y a certes la compétition, mais nous souhaitons accentuer le caractère festif. Le Kan ar bobl, c’est aussi un moment pour se retrouver ! Pour cela, nous invitons « Menace d’Éclaircie », une fanfare énergique » précise Cécile Goualle et le groupe IMG. Au programme également, la légende de Ronan Keradalan avec Patrick Ewen, le Kanit’ta bugale (concours des jeunes de moins de 18 ans) et le Konkour tud kar (concours de chant des membres d’une même famille).

Pratique Finale du Kan ar bobl, à Pontivy les 20 et 21 avril. L’ensemble des dates des rencontres sur le site web : http://kanarbobl.org

Source : Le Télégramme

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour. Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

8 décembre : « Quel grand don d’avoir pour mère Marie Immaculée ! »

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 minSur le chemin de l’Avent brille l’étoile de …

quistinic ar gedour noel

MESSE DE NOEL 2022 en breton, bilingue ou trilingue : où aller ? [MàJ du 5/12/2022]

Pour ce Noël 2021, où trouver une messe de Noël en breton, en breton-français, ou en breton-français-latin ? Ar Gedour vous guide en répertoriant les offices (mise à jour actualisée jusqu'au 24/12). Téléchargez les feuillets de messe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *