Saints bretons à découvrir

La Basilique Notre-Dame du Roncier sera décrété sanctuaire diocésain

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min

Le 7 octobre 2022, Mgr Centène, évêque de Vannes, proclamera le décret de Reconnaissance canonique de la Basilique Notre-Dame du Roncier comme Sanctuaire diocésain. A cette occasion, un week-end marial de trois jours est proposé à Josselin.

Un enracinement ancien

Le 8 septembre  de chaque année a lieu le pardon de Notre-Dame du Roncier, en Josselin. Vers l’an 1 000, un seigneur du pays, le vicomte du Porhoët Guéthenoc, bâtit la première église en pierre de style roman. Au fil des ans, des paroisses et des monastères sont fondés pour gérer l’afflux des pèlerins. De nombreuses guérisons se produisent et, aux XIVe et XVe siècles, Olivier de Clisson, connétable de France, commence la restauration de l’église en style gothique. Le 25 mai 1728, un second miracle se réalise : trois enfants de Camors, atteints d’épilepsie, en pèlerinage avec leurs parents, ont prié : ils ont été subitement guéris comme en témoigne le procès-verbal que possède la paroisse.

Le pèlerinage prend alors un nouvel essor. Comme ailleurs, pendant la Révolution, l’église est profanée, et la statue sera brûlée en 1794. Il en reste un fragment dans un reliquaire à l’entrée de la chapelle Notre-Dame-du-Roncier. Au XIXe siècle, une nouvelle statue est réalisée : c’est celle que nous connaissons aujourd’hui. De nouveau, la vie paroissiale est florissante, les retraites pour laïcs font le plein. Le 8 septembre 1868, la statue est couronnée par Mgr Bécel au nom du pape Pie IX devant plus de 25 000 personnes.

En 1891, le pape Léon XIII accorde à l’église le titre de basilique mineure, et une foule de 40 000 personnes inaugure ce titre.

Les sanctuaires comme lieux de rayonnement

Misant sur les sanctuaires comme lieu de rayonnement et d’évangélisation, plusieurs haut-lieux entrent dans le cadre de cette vision pastorale.

Il y a quelques mois, l’église Notre-Dame des Victoires (Lorient) a été érigée comme sanctuaire marial. Notre-Dame-du-Roncier est dans cette ligne. Il devrait y en avoir d’autres par la suite, parsemant ainsi le diocèse de Vannes de lieux de dévotion mariale reconnus canoniquement comme tels.

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour. Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

[QUIMPER] Pardon de St Corentin le 11 décembre 2022

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minComme chaque année, ne manquez pas le Pardon …

Bénédiction des statues des saints Charbel et Jacques le 26 novembre 2022

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 minIls ne sont pas saints fondateurs de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *