Saints bretons à découvrir

La Bretagne s’invite à la la Chabotterie le 2 juillet

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min

La-Bretagne-s-invite-a-la-la-Chabotterie_image_w_330Entre la Bretagne et le  Logis de la Chabotterie, c’est une vieille histoire. C’est par exemple sur ce site que le général Charette, issu d’une famille de la noblesse nantaise et fils d’un conseiller au parlement de Bretagne, a été arrêté en 1796, à la suite des guerres de Vendée. Pour préserver ces liens historiques, la Bretagne s’invite au Logis, ce dimanche 2 juillet, après une première édition, l’an passé, réussie : « 2000 personnes s’étaient déplacées pour l’occasion alors que la météo était loin d’être idéale, se souvient Mireille Hermouet, conseillère départementale du canton d’Aizenay. Nous espérons donc faire encore mieux cette année« .

Dan Ar Braz répond présent

De 10h à 20h, la journée fera la part belle à toutes les composantes de la culture bretonne : art de vivre, terroir, danses et musiques folkloriques seront au rendez-vous. Le  Cercle Celtique Olivier de Clisson sera ainsi de la partie, tout comme les groupes  Rêve de Mer,  Skolvan et le  BAGAD DE NANTES pour une série de chants marins.

Mais le clou du spectacle sera sans nul doute  Dan Ar Braz, à 18h. En conciliant les différentes tendances de la culture celte grâce à des arrangements électriques et une orientation plus rock, c’est aujourd’hui l’un des grands ambassadeurs de la musique bretonne.

Une belle journée en perspective !

À propos du rédacteur Erwan Kermorvant

Erwan Kermorvant est père de famille. D'une plume acérée, il publie occasionnellement des articles sur Ar Gedour sur divers thèmes. Il assure aussi la veille rédactionnelle du blog et assure la mission de Community Manager du site.

Articles du même auteur

prière en breton à St Michel Archange

Pedenn da Sant Mikael / Prière en breton à St Michel

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min Gouel Sant Mikael eo lidet hiziv. Setu …

Buhez ar sant : Erwan

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minRiwal Kermarrec ha Yann-Herle Gourves o deus bet …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.