Saints bretons à découvrir

« La Divine liturgie selon le rite de St Jean Chrysostome » … en breton

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 min

Yann Aourc'hen.JPGLa Bretagne voit ce mois-ci paraître plusieurs ouvrages religieux en breton. Après le « Compendium du catéchisme de l’Eglise Catholique » édité par Imbourc’h, les éditions An Treizher  viennent de publier deux ouvrages dans le cadre de leur nouvelle collection : Awen (Esprit). L’objet de cette collection est de publier des ouvrages, études ou traductions, de théologie chrétienne. Sa motivation première est le travail incomparable, tant par sa qualité que par sa quantité, de Turiaw ar Menteg, qui, linguiste et homme d’église de Bretagne, a travaillé des années durant à la rencontre et à la quête d’unité avec l’Orient chrétien et l’Orthodoxie. Ces travaux sont depuis des décennies la base de la prière de nombreux chrétiens brittophones. 

Awen souhaite tout d’abord lui répondre en éditant ce trésor que constitue le résultat de ses recherches : traductions de livres de l’Ancien et du Nouveau Testament, homélies, dictionnaires et lexiques, textes spirituels ou liturgiques, Livre des Heures constituent eux-mêmes une bibliothèque qui permettra à chacun de puiser dans la spiritualité de l’Eglise d’Orient. Quant à leur qualité, Turiaw ar Menteg, linguiste brittophone de naissance, maîtrisant en outre les dialectes des évêchés de Vannes et de Tréguier, n’avait de cesse de confronter notre langue à celles de nos racines linguistiques et spirituelles : le gaélique et le grec. Ces textes et traductions montrent sa connaissance intime de la spiritualité orthodoxe autant que de la spiritualité occidentale. S’éloignant des préjugés et des clichés, il « passait », en profondeur et avec humilité, avec pour seul objet l’enracinement dans l’Eglise indivise. Awen, en publiant ces travaux, espère permettre aux personnes en quête de cette unité de se rencontrer, et publier de nombreux futurs écrits et traductions.

Ainsi donc, les Editions An Treizher annoncent la publication de deux traductions en breton de Turiaw ar Menteg, qui pour la première fois ne le sont pas ad experimentum :

  

L’Evangile selon saint Jean le Théologien, nouvelle traduction, établie pour la première fois sur la Bible grecque des Septante. Cet Evangile est le plus important en matière de christologie, car il énonce la divinité du Christ en faisant explicitement de Jésus le logos incarné.

  

La Divine liturgie selon le rite de saint Jean Chrysostome : l’Eglise orthodoxe utilise trois liturgies eucharistiques : celle de saint Basile (utilisée une dizaine de fois dans l’année, particulièrement durant le Grand Carême), la liturgie des Présanctifiés (en semaine, durant le Grand Carême), et la liturgie dite de saint Jean Chrysostome, utilisée tout le reste de l’année.

Ces deux traductions correspondent à la fois à une nécessité liturgique – celle d’une prière d’Eglise, belle, littéraire et unifiée – et à une exigence théologique, utilisant un vocabulaire exprimant au plus juste la foi des Eglises chrétiennes d’Orient.

Les éditions An Treizher travaillent actuellement à la publication du Dictionnaire de théologie de Turiaw ar Menteg. 

 

Pour en savoir plus ou commander, rendez-vous sur le site de l’éditeur

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est le fondateur du site et de l'association Ar Gedour et assure la fonction bénévole de directeur de publication. Il anime aussi le site Kan Iliz (promotion du cantique breton). Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

15 a viz Ebrel : SANT PADERN, ESKOB

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min Sant Padern a seblant bezañ bet ganet, …

[KERANNA] 400 personnes au pèlerinage des Bretonnants

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 minCe dimanche 7 avril, venus des cinq départements, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *