Saints bretons à découvrir

LA MODERNITE DE JESUS

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min

Récemment s’est tenu à Rome le congrès intitulé « Jésus, notre contemporain », organisé par le Projet culturel de la Conférence épiscopale italienne, à l’occasion duquel Benoît XVI avait fait parvenir un message au Cardinal Angelo Bagnasco, Président de la CEI : « Le nom comme le message de Jésus de Nazareth sont objets de grand intérêt, y compris chez qui ne parvient pas à adhérer à ses paroles de salut. C’est pourquoi nous devons susciter en nous d’abord une compréhension toujours plus profonde et précise du Jésus réel, qui découle de l’herméneutique de la foi mise en rapport avec la réalité historique. Ce pourquoi j’ai écrit deux ouvrages sur Jésus de Nazareth ».

Durant mon pontificat, écrit encore le Pape, « j’ai souvent rappelé que la priorité est d’ouvrir une voie à Dieu dans le cœur et dans la vie des hommes… On ne saurait se confier à une entité supérieure et indéfinie, à une force cosmique, mais à Dieu qui s’est fait voir en son Fils, rempli de grâce et de vérité. Le Christ est la clef ouvrant la porte du savoir et de l’amour. C’est lui qui brise notre solitude et allume l’espérance face au mystère du mal et de la mort ». Etant donné que nombre de croyants sont aujourd’hui persécutés à cause de lui, « son nom ne peut rester relégué dans un lointain passé. Il est décisif pour la foi d’aujourd’hui ».

Que signifie affirmer que Jésus nous est contemporain, alors qu’il vivait il y a deux mille ans, se demande Benoît XVI? Romano Guardini nous l’explique en écrivant : « L’éternité de sa vie est entrée dans l’éternité en se corrélant ainsi à tout instant du temps terrestre, que son sacrifice a racheté… Pour toujours, Jésus est entré dans l’histoire ». Il vit dans l’Eglise, « dans ce corps fragile et en perpétuel besoin de purification, mais rempli d’amour divin. En le louant dans la liturgie, l’Eglise reçoit la vie véritable. La modernité de Jésus se manifeste au plus haut point dans l’Eucharistie, où il est présent comme lors de sa passion, mort et résurrection. C’est cela qui rend également l’Eglise contemporaine et capable d’embrasser tous les êtres humains et toutes les périodes, guidée par l’Esprit afin de parachever l’oeuvre de Jésus dans l’histoire ».

Source : Vatican Information Service 1/03/2012

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour. Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

Proposez à votre paroisse un Noël avec des cantiques bretons

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 minLes réunions de préparation des messes de Noël …

Noëls bretons le 11 décembre à la basilique de Pontivy [ANNULE]

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min Découvrez dimanche 11 décembre à Pontivy un …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *