Saints bretons à découvrir

La Redadeg arrive le 28 mai à Vannes pour clôturer l’édition 2022

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 min

La Redadeg, course au profit de la langue bretonne, s’est élancée de Vitré il y a déjà une semaine pour sa huitième édition au mois de mai 2022 qui se clôture ce 28 mai à Vannes. Auparavant, elle aura sillonné les cinq départements bretons, traversant plus de 300 communes.  Dans cette course de relais, les coureurs se passent sous forme de témoin un message en breton qui effectue donc l’ensemble du parcours avant de faire l’objet d’une lecture au public à l’arrivée à Vannes le 28 mai 2022.

Au total, les participants arpentant les routes au profit de la langue bretonne auront parcouru 2 022 kilomètres en traversant plus de 300 communes, de jour comme de nuit. 2022 sera aussi l’occasion d’un retour à la normale après une annulation de l’édition 2020 en raison de la crise sanitaire. L’édition 2021 ayant alors suivi le parcours tracé pour l’année précédente et avait vu les coureurs s’élancer de Carhaix le 21 mai pour rejoindre Guingamp le 29 mai 2021.

Comme les années précédentes, des milliers de personnes se sont mobilisées. Le principe de cette course de relais reste le même : les kilomètres du parcours sont vendus aux particuliers, aux collectivités, aux entreprises aux associations puis les bénéfices sont ensuite redistribués à des projets mettant en valeur l’usage de la langue bretonne.

À savoir que lors de la dernière édition, 60 000 € ont pu être attribués au réseau Diwan tandis que la même somme était par ailleurs répartie entre d’autres structures portant elles aussi des projets en faveur du breton. Pour l’édition 2022, les projets sont variés et laissent parfois songeurs, mais le principe même de la Redadeg reste à soutenir.

À propos du rédacteur Erwan Kermorvant

Erwan Kermorvant est père de famille. D'une plume acérée, il publie occasionnellement des articles sur Ar Gedour sur divers thèmes. Il assure aussi la veille rédactionnelle du blog et assure la mission de Community Manager du site.

Articles du même auteur

[SANT BRIEG/SAINT-BRIEUC] Beilhadeg pediñ d’an 26/11 – veillée de prière du 26/11

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minD’ar 26 a viz Du da 5 eur …

Chapelle Chantante à Surzur le 20 novembre 2022

Amzer-lenn / Temps de lecture : 1 minLa Fraternité Saint Patern de l’association LES CHEMINS …

4 Commentaires

  1. Pour la 1ère fois nous n’avons pas soutenu la Redadeg cette année. Dans la liste des projets que celle ci aide financièrement, nous avons vu que l’un d’eux « Difenn » était lié à l’idéologie LBGT (Q etc..) et un autre « Toumpi » féministe. A quand des projets racialisés ou Woke ? Diwallit tudou!
    A greiz kalon,
    YG

  2. N’avez-vous pas l’impression que vous voyez la paille dans l’oeil des autres, sans voir la poutre que l’église a dans ses yeux depuis longtemps, au point que l’église est presque morte dans nos contrées ?

    Je suis chrétien et LGBT ne me plait pas non plus, mais je vois l’immensité de ce qui a été fait, de ce qui se fait, dela vigueur de la culture bretonne, loin, très loin de la décadence d’ailleurs. Soyons patients, construisons sur le terreau vivifiant de la culture bretonne, sans la ramener car nous n’en avons pas la légitimité
    Ces broutilles passeront, la culture bretonne est en plein essor, la moisson sera belle !

  3. La Redadeg, prévue simplement pour le soutien à la langue et à la culture Bretonne, commence à être noyautée par des idéologies qui n’ont rien à voir avec cela. Y a-t-il suffisamment d’argent de récolté pour le diluer dans diverses associations qui s’en fichent royalement de la culture Bretonne? Ces associations versent-elles de l’argent pour Diwan et Cie? Au final, si je donne de l’argent, saurai-je à quoi il sert? A défendre la langue Bretonne ou à autre chose? Un donateur doit pouvoir avoir un droit de regard sur la destination des fonds.
    Bientôt, pour la Redadeg, la langue Bretonne sera une des causes de son existence, noyée au milieu d’autres, pour au final disparaître.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *