Saints bretons à découvrir
Accueil > Actualités / Keleier > Le Festival Interceltique de Lorient tire son bilan

Le Festival Interceltique de Lorient tire son bilan

Photo @ArGedour 2018 – DR

Etant très sollicités actuellement nous reviendrons bientôt sur les grands moments du Festival Interceltique 2018, dédié au Pays de Galles, et notamment sur les spectacles, concerts et conférences qui nous ont marqués.

Un bilan positif

D’ores et déjà, le bilan a été tiré par les organisateurs, et c’est un beau succès que ce cru, puisque – avec une hausse significative de la fréquentation-  ce sont environ 750 000 festivaliers qui ont arpenté les rues de Lorient, que ce soit pour les concerts et spectacles in ou pour découvrir les richesses du festival off. Il faut dire que la nouvelle implantation du festival permet de flâner beaucoup plus aisément, drainant un flux beaucoup plus aéré entre les pavillons, le marché, la fête foraine rebaptisée “le festival des manèges”…

Une nouvelle implantation

En effet, vous avez sans aucun doute remarqué que le Village Celte se situe dorénavant au Breizh Stade et une autre partie sur le Quai des Pays Celtes ?

Deux espaces de restauration accueillants (mention spéciale pour les infrastructures en bois qui donnent un aspect chaleureux) ont été aménagés : la Terrasse Bleue : située au Quai des Pays Celtes vous proposait différents mets venant de la mer et le Village Celte, situé au Breizh Stade vous proposait des produits venant de la terre. Nous avons testé le Burger Interceltique ou encore l’assiette de la mer : les langoustines ou la viande d’Angus sont de qualité.

L’espace dégagé qui accueillait initialement le Village Celte derrière le Palais des Congrès permet un accès sympathique, correspondant peu ou prou à la place d’un village qui permet de se poser et de profiter des différents pavillons. Les festivaliers auront d’ailleurs remarqué qu’il y a eu plus d’espaces détente installés sur le parcours. Le parc lui-même a été dégagé des manèges, pour mettre en place le “festival des manèges” positionné différemment et permettant un redéploiement du marché interceltique.

Photo @ArGedour 2018 – DR

L’espace solidaire et paroles a lui aussi été réaménagé et a vu une belle fréquentation. Les enfants, très nombreux, ont pu profiter des ateliers et des jeux proposés tout au long du FIL.  Avec le Jardin des Luthiers, le Breizh Stade, le Quai du Livre … ces espaces contribuent à l’aspect convivial de l’événement. Soazig, maman de 4 enfants, témoigne : “avant, il était difficile de venir avec les enfants, et nous nous privions du festival. Maintenant, on peut venir, profiter d’une après-midi pas trop coûteuse, et les enfants sont contents. Regardez : ils sont en train de fabriquer une tête de dragon, pendant que leur frère est là-bas, à jouer avec les jeux en bois. C’est vraiment bien !”

Un regret cependant : le Quai de la Bretagne, lieu vraiment agréable et bien mis en valeur, à la programmation à la fois diverse et d’une qualité remarquable, est trop petit pour le nombre de personnes à le fréquenter. Il faut dire que les groupes venus cette année en journée ou le soir ne pouvaient que remporter une adhésion quasi-unanime. Mais ceux qui veulent danser se retrouvent vite à l’étroit.

 

Une belle fréquentation

Photo @ArGedour 2018 – DR

Alors qu’un soleil radieux se déployait sur la ville, ce sont pas moins de 70 000 personnes qui ont suivi la Grande Parade de Nations celtes.

Plus de 87 000 badges de soutien (chiffre provisoire) ont été vendus. Ces badges permet l’accès après 19h à l’ensemble des pavillons, au Quai de la Bretagne, etc… Il faut dire que certains bénévoles étaient très regardants, allant même parfois à faire du zèle en réclamant des badges de soutien à des personnes portant des pass tout accès.

Entre 6 300 et 7 300 personnes ont participé à chaque Nuit Interceltique, spectacle qui séduit toujours autant les milliers de festivaliers.

 

Des concerts de qualité

5 concerts ont eu lieu à guichet fermés, dont Gilles Servat, ont enchanté les spectateurs. Prenons par exemple le concert de Denez avec l’Orchestre Symphonique de Bretagne fut grandiose, mais sa première partie assurée par la talentueuse Rhiannon Giddens aura révélé au grand public une artiste exceptionnelle. Elle aura d’ailleurs eu droit à deux rappels, faisant dire à Denez prêt à monter sur scène qu’elle a mis la barre très haut.

Sans oublier les belles découvertes des artistes passant sur les scènes des différents pavillons et que nous présenterons sur Ar Gedour.

 

Une année pour la Galice

Après cette belle et riche édition, le Festival Interceltique de Lorient donne rendez-vous à tous les festivaliers du 2 au 11 août 2019 pour fêter ensemble la culture et ses traditions à l’occasion de l’Année de la Galice !

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour.

Articles du même auteur

La foi de mes peres le priol

“La foi de mes pères, ce qui restera de la chrétienté bretonne” (par Pierre-Yves Le Priol)

  “La foi de mes pères… ce qui restera de la chrétienté bretonne”  : voici …

[PONTIVY] Retrouvez la BD “Keranna” au marché de Noël les 15 et 16/12

A l’occasion du marché de Noël de Pontivy les 15 et 16 décembre 2018, la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *