Saints bretons à découvrir

LE JEUDI SAINT et l’Eucharistie

Amzer-lenn / Temps de lecture : 2 min

Le Triduum pascal débute ce jeudi saint. Nous rappelons ces jours de souffrance du Christ en réparation de nos fautes, mais plus que de faire commémoration, nous pouvons tenter de vivre cette Passion avec lui, en nous mettant en pleine communion avec lui. Chaque faute commise, chaque péché, est un des clous qui lui a été enfoncé dans les mains, une des épines fichées dans son front, un crachat jeté à son visage. Cette semaine sainte est donc l’occasion, en contemplant le visage du Christ, de nous en rappeler pour tenter malgré nos chutes, de nous relever pour suivre Jésus.

Le jeudi saint, c’est la commémoration de la Cène, le jour où Jésus a institué le sacrement de l’Eucharistie (c’est aussi ce jour là que Jésus a institué le sacrement de l’Ordre, intimement lié au sacrement de l’Eucharistie).

L’Eucharistie est avant tout le sacrement de la Foi. Nous croyons, sans pouvoir l’expliquer, que le Christ est mystérieusement présent dans l’hostie consacrée. C’est le don du Christ Lui-même, de sa personne, de sa sainte humanité et de son œuvre de salut, de celle du Père, par l’Esprit.

L’Eucharistie est un des mystères les plus difficiles à comprendre pour l’Homme, et Mère Térésa en parlait comme dépassant toute capacité humaine de compréhension, qu’il faut accepter avec une foi profonde et un profond amour. Jésus nous a offert l’Eucharistie pour que l’on n’oublie pas ce qu’Il est venu faire et ce qu’Il est venu nous révéler. Mais plus encore qu’un mémorial de sa mort et de sa résurrection, c’est La Vie que le Christ nous donne sous la forme de l’hostie, ce foyer divin où l’on va puiser la Vie2 comme il l’a dit lui-même à la Samaritaine. Cette Vie qui nous anime, et nous renvoie à la promesse de l’éternité, du Jour du Seigneur. Il nous montre ainsi le lien qu’il a voulu entre Lui et nous, entre Sa personne et l’Eglise3. Il rend présent sa vie à la nôtre, oriente et donne un sens à notre vie.

Nous vous invitons aujourd’hui à écouter MISERERE, cette oeuvre de Grégorio Allegri, et à vous laisser porter, peut-être en méditant sur les textes du jour (retrouvez la méditation ici : Semaine Sainte (B).pdf) maintenant ou encore ce soir auprès du reposoir.


______________________________________________________________________

1-Benoît XVI, 5ème homélie – 20 avril 2005

2-Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus

3-Benoît XVI « Sacrosanctum Caritatis », 22 février 2007

Première diffusion de l’article le 05/04/2012

Découvrez l’article sur l’Eucharistie et en quoi elle rejoint nos vies en cliquant sur le lien. 

À propos du rédacteur Eflamm Caouissin

Marié et père de 5 enfants, Eflamm Caouissin est impliqué dans la vie du diocèse de Vannes au niveau de la Pastorale du breton. Tout en approfondissant son bagage théologique par plusieurs années d’études, il s’est mis au service de l’Eglise en devenant aumônier. Il est Directeur de Publication d'Ar Gedour. Après avoir co-écrit dans le roman Havana Café, il a publié en 2022 son premier roman "CANNTAIREACHD".

Articles du même auteur

Bénédiction des statues des saints Charbel et Jacques le 26 novembre 2022

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 minIls ne sont pas saints fondateurs de la …

Noël Grâces

Indiquez-nous les messes de Noël en breton ou avec cantiques bretons (retrouvez aussi nos ressources pour intégrer un répertoire breton à la messe)

Amzer-lenn / Temps de lecture : 3 minComme chaque année, AR GEDOUR proposera au mois …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *